mis à jour le

On vous le dit

La vignette automobile se fait désirer   En dépit de la clôture de la vente des vignettes automobile pour cette année, les propriétaires de véhicule se  bousculent toujours devant les guichets des différentes   recettes à travers plusieurs wilayas du pays. Ce constat a été fait hier et la rumeur faisait état d'une prorogation de délai. Il n'en est rien, bien évidemment. Comment est-on arrivés à cette situation ? Tout simplement parce qu'à partir du quinzième jour de vente, il y a eu une rupture de stock. Comme si la crise était préméditée, sinon comment expliquer la rareté des vignettes dans les bureaux de poste ? Selon la réglementation en vigueur, les automobilistes retardataires doivent payer une pénalité de 50% du prix de cette vignette obligatoire. Crime d'honneur à Hassi F'doul à Djelfa   Un homme âgé de 43 ans demeurant dans la localité de Hassi F'doul, une commune relevant de la wilaya de Djelfa et limitrophe avec Tiaret, a été arrêté par la gendarmerie après le quintuple meurtre qu'il a commis à  l'endroit de son père, âgé de 70 ans, son oncle, deux membres de la famille Labiadh et une cinquième personne, âgée de 23 ans. Cette dernière est décédée durant son transfert de l'hôpital de Ksar Chellala vers Blida. Selon certaines indiscrétions, ce drame est survenu à la suite d'une fugue, la veille, d'une jeune fille de la fratrie d'une famille avec un jeune issu d'une famille rivale. Fou furieux et pris d'une hystérie suite à cet événement, le cousin, pour laver l'affront, a pris son fusil de chasse et a tiré plusieurs fois. Une enquête a été ouverte, précisent des sources locales.                                                                       Des morts par noyade avant la saison estivale   Trois jeunes gens sont morts noyés durant ce dernier week-end. Un adolescent de 17 ans originaire de la commune de Djimla à l'est de Jijel, a trouvé la mort par noyade alors qu'il se baignait en compagnie d'autres jeunes, à la plage Kotama de Jijel. Par ailleurs, trois jeunes originaires de la région de Zraya au sud de la wilaya de Sétif se sont rendus samedi dernier à une plage rocheuse non surveillée près de Zéralda (Tipasa). Malgré l'agitation de la mer et la violence des vents, ces jeunes se sont baignés avant de périr dans les eaux. Les sapeurs-pompiers ont été dépêchés sur les lieux. Deux corps ont été repêchés dont un en vie. Jusqu'à présent, le troisième n'a pas été retrouvé. La saison estivale n'étant pas encore ouverte, on enregistre déjà un mort par noyade.