mis à jour le

Une campagne contre les violences lancée

Les animateurs de l'Association de protection de l'enfance de Beni Isguen (APEB) sont venus dernièrement à Alger exposer à l'hôtel Sofitel des ½uvres sur la maltraitance de l'enfance. «Nous voulions lancer un appel pour que cessent les violences contre les enfants. Nous voulons sensibiliser davantage la société à mieux s'intéresser à l'enfant et à ses désirs. Nous allons déplacer l'exposition. Il s'agit de plusieurs photos sur l'enfance abandonnée et affamée, sur la consommation de drogue et de tabac, sur l'exploitation des enfants, sur les abus sexuels sur les enfants et sur l'embrigadement des enfants dans les conflits», a déclaré Youcef Meguenine, un membre du bureau de l'association. Selon lui, les enfants ont fait des dessins sur la maltraitance et son contraire. «Cela a beaucoup plu au public présent», a-t-il dit. L'association a également exposé des chiffres officiels pour montrer l'ampleur des violences contre les futurs adultes en Algérie. L'association, qui existe depuis 1987 et qui est basée à Bounoura, est présente dans 13 communes de la wilaya de Ghardaïa. «Pour nous, tous les enfants de Ghardaïa sont membres de l'association. Nous avons formé 136 éducatrices pour les crèches dans  toute la wilaya. Chaque fin de Ramadhan, nous offrons plus de 300 colis contenant des tenues à l'occasion de l'Aïd aux familles démunies. Nous avons formé en informatique et dans l'internet près de 400 enfants, filles et garçons», a précisé Youcef Meguenine, qui a regretté l'absence d'espaces de loisirs pour les enfants à Ghardaïa. L'APEB est financée par les cotisations des adhérents et les fonds de l'APC et de la wilaya. «Les subventions de l'APC et de la wilaya sont irrégulières. Nous ne les recevons pas chaque année. Pour certaines opérations, nous sommes soutenus par des âmes charitables», a relevé Youcef Meguenine. «Nous aidons aussi les parents à contacter des psychologues et des orthophonistes pour prendre en charge leurs enfants en cas de besoin. Nous apportons aussi notre soutien aux écoles primaires pour encadrer les classes de préscolaire. A long terme, nous voulons réaliser une crèche type au niveau de Beni Isgen, un club de loisirs pour les enfants ainsi qu'une bibliothèque», a-t-il ajouté. L'APEB est dirigée par Bazemlal Mohamed, aidé de Ladjal Saïd,  Zerguine Toufik et Meguenine Youcef. Centre culturel Bab El Gharbi, BP 318, Beni Isguen, Ghardaïa  Tel : 029 89 23 99    [email protected]

El Watan

Ses derniers articles: Programme AADL 2 : les résultats communiqués  Tizi Ouzou : Les retraités de l‘ANP s’organisent  Sellal : Les visites de terrain n'ont rien 

campagne

AFP

Gambie: la campagne électorale, un rare moment de pluralisme

Gambie: la campagne électorale, un rare moment de pluralisme

AFP

Elections municipales au Mali: fin de campagne sur fond de critiques

Elections municipales au Mali: fin de campagne sur fond de critiques

AFP

Mali: ambiance morose au lancement de la campagne pour les élections municipales

Mali: ambiance morose au lancement de la campagne pour les élections municipales

violences

AFP

Centrafrique: l'ONU condamne les violences entre groupes ex-Séléka

Centrafrique: l'ONU condamne les violences entre groupes ex-Séléka

AFP

Mali: désaffection aux municipales plombées par les violences

Mali: désaffection aux municipales plombées par les violences

AFP

Soudan du Sud: l'ONU craint une flambée de violences ethniques

Soudan du Sud: l'ONU craint une flambée de violences ethniques