mis à jour le

Mise en service du complexe sidérurgique Tosyali de Bethioua

La raffinerie et le complexe GNL1Z ont été les premiers sites visités, hier après-midi, par le Premier ministre turc et son homologue algérien Abdelmalek Sellal, mais c'est sans conteste le grand complexe sidérurgique implanté à Bethioua qui a constitué le point nodal de ce déplacement à Oran. Devant un parterre formé en grande partie par les ressortissants de son pays, le Premier ministre turc a considéré que l'Algérie est fournisseur fiable d'énergie et voudrait que les échanges entre les deux pays se développent davantage. L'ambition est d'atteindre 10 milliards de dollars au lieu des 5 enregistrés actuellement. Les IDE turques s'élèvent à un milliard de dollars avec 60 sociétés qui se partagent 200 projets environ. «La Turquie entretient de bons rapports avec l'Algérie à tous les niveaux», a-t-il indiqué, en estimant qu'avec ses capacités humaines et naturelles, notre pays a sa place parmi les grandes nations. Il constate un développement palpable depuis sa première visite en 2006 et note la volonté des autorités algériennes pour aller de l'avant, notamment dans le domaine économique. Seulement 100 000 Algériens ont visité la Turquie, un chiffre jugé dérisoire. «Je dis aux Algériens que la Turquie n'est pas leur deuxième pays, mais leur pays d'origine, et je dis la même chose aux Turcs pour qu'ils viennent visiter l'Algérie, car c'est leur maison mère», s'est-il exclamé après avoir évoqué les liens historiques qui unissent les deux peuples et la volonté de capitaliser cette unité pour construire l'avenir. Pour illustrer ses propos, M. Erdogan, qui a par ailleurs souhaité un prompt rétablissement au président algérien, a cité quelques passages d'une chanson turque qui parle d'Algérie et estime que «même aux moments d'éloignement politique, les deux peuples ont toujours été solidaires». La mise en ½uvre du complexe sidérurgique a été une occasion pour Abdelmalek Sellal de vanter à son tour le pays de son hôte. «Je suis venu avec notre ami Erdogan pour assister à l'inauguration de ce complexe sidérurgique que j'avais déjà visité il y a un mois et c'est effectivement un exemple de fierté, un exemple pour tous les investisseurs étrangers», a-t-il estimé avant de réitérer l'engagement du gouvernement qu'il préside à faciliter l'accès au marché algérien. «Le marché algérien est très porteur. Nous avons ouvert nos bras à tous nos amis, particulièrement turcs que nous considérons comme nos frères et je sais que nous pouvons faire beaucoup de choses avec eux», a-t-il soutenu en substance en considérant que «l'Algérie est un pays stable, qui défendra jusqu'au bout sa stabilité et qui a un objectif fondamental : récupérer l'ensemble de sa base industrielle et économique». L'usine mise en service officiellement hier représente un investissement de 750 millions de dollars et doit offrir de l'emploi à près de 1000 personnes. Elle produira du rond à béton (1,25 million de tonnes/an) en attendant la finalisation de son extension, un laminoir d'une capacité de 700 000 tan. Pour donner une idée de l'ordre de grandeur de cette réalisation, M. Tosyali, président du conseil d'administration du holding éponyme, estime à 25 le nombre de bateaux qui ont acheminé les machines et les équipements qui ont été nécessaires à son installation. «Parce que l'entreprise Tosyaoli a fait confiance à l'Algérie, nous lui avons fait confiance et elle a réussi et elle réussira», s'est exclamé le Premier ministre algérien qui a repris la métaphore de l'acier pour qualifier la solidité de l'amitié qui unit les deux pays.  

El Watan

Ses derniers articles: Programme AADL 2 : les résultats communiqués  Tizi Ouzou : Les retraités de l‘ANP s’organisent  Sellal : Les visites de terrain n'ont rien 

complexe

AFP

Boko Haram: le rapport complexe des femmes avec leurs ravisseurs

Boko Haram: le rapport complexe des femmes avec leurs ravisseurs

AFP

Algérie: sept morts dans l'incendie d'un complexe touristique

Algérie: sept morts dans l'incendie d'un complexe touristique

AFP

Nigeria: l'explosion d'un complexe gazier dans le sud a fait 9 morts

Nigeria: l'explosion d'un complexe gazier dans le sud a fait 9 morts