mis à jour le

Affrontements à Anéfis : LE MNLA BAT EN RETRAITE

Un premier bilan humain fait état d'une dizaine de rebelles tués et 28 faits prisonniers. L'armée annonce deux blessés légers dans ses rangs

Bonne nouvelle : l'armée malienne contrôle tout le secteur d'Anéfis. Après des combats qui n'ont duré que quelques heures, les groupes armés qui s'étaient établies dans la zone ont battu en retraite après avoir laissé des plumes dans cette localité située à mi-chemin entre Gao et Kidal.

La France, très décriée ces jours-ci dans l'opinion malienne, a réaffirmé son soutien aux autorités de notre pays dans le recouvrement de l'intégrité totale et de la sécurisation du territoire.

En effet, hier, rapporte l'AFP, la France a appelé les « groupes  armés » du nord du Mali à « déposer les armes » alors que des affrontements sont en cours entre l’armée et le MNLA, réaffirmant son soutien aux « efforts des autorités maliennes pour réinstaller leur administration au nord du pays ». « Il ne peut et ne doit y avoir au Mali qu’une seule armée » qui a « vocation à se déployer sur l’ensemble du territoire », a ainsi déclaré le porte-parole du ministère français des Affaires étrangères Philippe Lalliot lors d’un point de presse. « Nous soutenons aussi, ajoute-t-il, les efforts des autorités maliennes pour réinstaller leur administration au nord du pays ».

Pour Paris, « ce sont les modalités de ce redéploiement qui doivent être précisées ». « Nous souhaitons qu’il s’effectue de manière pacifique, en évitant toute victime civile. C’est pourquoi nous appelons les groupes armés à déposer les armes et à poursuivre les discussions avec les autorités maliennes », a souligné le porte-parole. « Les négociations sont toujours en cours et progressent sur la question du redéploiement de l’administration à Kidal et de la tenue de l’élection  présidentielle », a-t-il assuré. A ce propos, le ministre français des Affaires Etrangères, Laurent Fabius, interrogé hier par nos confrères de France 24, a fixé une date-butoir pour l'aboutissement de ces négociations : le 10 juin. Il a espéré que jusque là, rien ne vienne compromettre les discussions engagées à Ouagadougou.

Celles-ci ont cependant été déjà perturbées par la chasse au faciès déclenchée par le MNLA à Kidal depuis le week-end dernier. « Nous avons fermement condamné les violences et les arrestations fondées sur la couleur de peau qui ont eu lieu à Kidal », a rappelé le porte-parole du Quai d’Orsay qui lance un appel pressant au mouvement rebelle : « Nous réitérons notre appel à la libération de l’ensemble des personnes détenues sans justification dans cette ville ».

« L’armée malienne a attaqué nos positions ce matin à Anefis, elle a décidé de régler la situation par la guerre et le gouvernement malien assumera toutes les conséquences », a déclaré Mahamadou Djeri Maïga, le vice-président du MNLA. Il parlait depuis Ouagadougou où il se trouve pour des négociations avec Tiébilé Dramé, conseiller spécial du président de la République par intérim, sous l’égide de la médiation burkinabè.

Intervenant (au téléphone) à la télévision nationale depuis Anéfis, le colonel Didier Dakouo, commandant les forces régulières, a confirmé que les bandits armés ont essuyé une lourde défaite, les contraignant à la débandade.

Le bilan, selon Souleymane Maiga, le porte-parole de l'Armée est de 4 véhicules saisis dont un détruit, 28 bandits armés fait prisonniers, une dizaine d'entre eux ont été tués. Côté armée, deux militaires sont blessés mais leur vie ne serait pas en danger.

Une source sécuritaire de la région de Gao, jointe au téléphone, a affirmé que plus rien ne peut arrêter la progression de nos forces armées jusqu'à Kidal, où selon d'autres sources non confirmées, le colonel Elhadj Ag Gamou a déjà installé une ceinture de sécurité.

A. M. CISSE

L'essor

Ses derniers articles: Mopti : Transport de viande, un casse-tête sanitaire  Promotion de la femme : RACHELLE DJANGONE MIAN S’EN VA  Sécurité alimentaire : DES CEREALES A 

affrontements

AFP

RDC: 26 morts dans des affrontements en huit jours

RDC: 26 morts dans des affrontements en huit jours

AFP

Affrontements dans le centre de la RD Congo : 23 morts

Affrontements dans le centre de la RD Congo : 23 morts

AFP

RD Congo: nouveaux affrontements entre forces de sécurité et une milice

RD Congo: nouveaux affrontements entre forces de sécurité et une milice

MNLA

AFP

Mali: un groupe pro-Bamako prend des positions rebelles du MNLA

Mali: un groupe pro-Bamako prend des positions rebelles du MNLA

Fiasco

Y a-t-il un plan B au Mali?

Y a-t-il un plan B au Mali?

remake?

Le Mali et le spectre de l'enfer de 2012

Le Mali et le spectre de l'enfer de 2012

retraite

AFP

Algérie: liberté provisoire pour un général

Algérie: liberté provisoire pour un général

AFP

Foot: Didier Drogba n'a pas encore pris sa retraite

Foot: Didier Drogba n'a pas encore pris sa retraite

AFP

Objet suspect dans un vol Air France: un policier retraité en garde

Objet suspect dans un vol Air France: un policier retraité en garde