mis à jour le

Mères tunisiennes et mères syriennes…

Par Ali Gannoun

Les images en provenance de Damas de ces mères tunisiennes qui sont allées chercher leurs fils partis faire la guerres avec l’armée libre ou Ansar Assounna sont insupportables. Les larmes de ces femmes tunisiennes mélangées avec celles des syriennes montrent à elles toutes seules l’atrocité de cette guerre et l’absurdité de ce conflit.
Mais l’émotion ne doit pas nous interdire la réflexion. Ces jihadistes tunisiens ne sont pas nés sur le front. Ils ont été acheminés vers la Syrie après un endoctrinement fait dans les mosquées tunisiennes par des imams tunisiens. La source du mal est donc située en Tunisie, à Jamaa El Feth, la grande mosquée de Msaken, certaines mosquées de Sfax , de 7ay Ettathamen et beaucoup d’autres …
Le pouvoir tunisien a laissé faire en connaissance de cause, et tant qu’on ne traite pas le mal à la source, d’autres jeunes vont aller chercher « le paradis » en Syrie où ailleurs . Nous assisterons encore et encore à ces scènes de pleurs entre des mamans de gamins assassinés et assassins !!
Le ministre des affaires religieuses, qui a la responsabilité des lieux de cultes, est d’une passivité ,pour ne pas dire complicité , déconcertante face à la colonisation des mosquées par des extrémistes locaux ou étrangers qui appellent à la guerre à chaque prêche. Il doit répondre de ces négligences-complices devant la loi. C’est lui le premier responsable de cette tragédie ! A ces mères de l’obliger à s’expliquer et à assumer ses responsabilités.
Il y a des passeurs-recruteurs en Tunisie qui se font payer cher pour donner la mort à ces jeunes hommes ou femmes, qui sont inconscients ou perdus pour la plupart d’entre eux. Les services de renseignement au sein du ministère de l’intérieur sont défaillants ou complices. Il faut donc démasquer et dénoncer les incompétences et les incohérences qui se trouvent dans ce ministère. C’est une exigence que doit réclamer ces pauvres mères!
La présidence provisoire de la république est coupable de négligence et de légèreté dans le traitement de ce drame. Ouvrir les portes du palais présidentiel à des terroristes c’est leur donner le droit de s’activer sans être inquiétés. Le Provisoire président de la république a failli à ses responsabilités en légalisant ,au palais de Carthage , le terrorisme. Il est responsable de meurtre de tunisiens en Syrie et doit tirer les conséquences qui s’imposent. Ces mères doivent l’y obliger!!
Enfin, notre société d'égoïstes et d’hypocrites n’est pas tout à fait étrangère à cette situation. le « Akhta rassi wathreb » est devenu une composante principale de notre vie. Il y a des gens qui s’étaient bien rendus compte du mauvais virage de certains d’entre eux sans jamais tirer la sonnette d’alarme ni avertir les proches. Plusieurs cas auraient été réglés si ils étaient pris à temps. L’indifférence est un feu qui nous dévore !! A nous aussi d’assumer nos responsabilités et de prendre conscience du danger qui nous guette et qui peut frapper à notre porte ,  à votre propre porte  , n’importe quel moment.

Pour finir, je compatis aux souffrances de ces mères malheureuses. C’est difficile de leur faire admettre que leurs enfants sont des criminels mais elles doivent se rendre compte que c’est la stricte vérité!! Il est clair que, sous couvert de la religion, plusieurs d’entre eux ont été programmés pour tuer, mais ils ne peuvent être dédouanés de leurs actes.

j’invite donc ces mamans à mettre les coupables devant leur responsabilité. La vraie bataille qu’elles ont à mener doit se faire en Tunisie. Chercher en Syrie un ou deux gamins (ou leur dépouille) n’est pas pas la solution adéquate au drame qu’elles vivent. Il faut assécher la source du mal, et la source du mal est bien dans nos murs.

!..AH..!

Tunisie Focus

Ses derniers articles: Dimanche , Ban Ki-moon a reçu le rapport des enquêteurs de l’ONU en Syrie  Une météorite tombe  Journée internationale de la démocratie . Bla-bla-bla chez les arabes 

mères

AFP

Tanzanie: pour le président, les jeunes mères doivent être exclues de l'école

Tanzanie: pour le président, les jeunes mères doivent être exclues de l'école

AFP

Nigeria: les mères des lycéennes de Chibok pleurent toujours

Nigeria: les mères des lycéennes de Chibok pleurent toujours

AFP

Au Niger, les mères au coeur du combat contre la malnutrition

Au Niger, les mères au coeur du combat contre la malnutrition

Tunisiennes

AFP

Les municipales tunisiennes vont être reportées, selon Ennahdha

Les municipales tunisiennes vont être reportées, selon Ennahdha

Leila Assam - Lemag

Lotfi Ben Jeddou : "Les Tunisiennes vont au Jihad Nikah en Syrie et reviennent enceintes"

Lotfi Ben Jeddou : "Les Tunisiennes vont au Jihad Nikah en Syrie et reviennent enceintes"

Leila Assam - Lemag

Lotfi Ben Jeddou : "Les Tunisiennes vont au Jihad Nikah en Syrie et reviennent enceintes"

Lotfi Ben Jeddou : "Les Tunisiennes vont au Jihad Nikah en Syrie et reviennent enceintes"