SlateAfrique

mis à jour le

Un espion israélien arrêté en Egypte

Les autorités égyptiennes ont arrêté dimanche 12 juin 2011 un officier israélien travaillant pour le Mossad, l’agence de renseignements israélienne, rapporte BBC News.

La police égyptienne aurait interpellé l’espion présumé dans un hôtel du Caire et découvert dans son ordinateur des informations sensibles. Soupçonné d'«espionnage sur l’Egypte dans le but de nuire aux intérêts économiques et politiques», il a été placé en détention.

Un porte-parole du ministère des Affaires étrangères israélien a cependant déclaré lundi après-midi au Jerusalem Post qu'il n'y avait toujours pas eu confirmation officielle. Par ailleurs, les autorités israéliennes ont démenti l’information, la qualifiant de fausse et sans fondement.

BBC News indique que l’homme s'était présenté comme un correspondant en voyage en Egypte pour couvrir les manifestations antigouvernementales au Caire début 2011. Il aurait tenté de semer la discorde et monter les manifestants contre l’armée.

Le procureur égyptien de la République a déclaré que l’objectif du suspect était de «semer le chaos» et de provoquer une «rupture de sécurité» dans les jours qui ont suivi le départ de Moubarak.

«Il n’y a pas de précédents, aucun agent israélien n’a été arrêté en Egypte jusqu’à lors», a déclaré le porte-parole du ministère israélien des Affaires étrangères, Yigal Palmor, qui répondait aux rumeurs d'espionnage organisé en Egypte.

A la suite d’un soulèvement général, le président Hosni Moubarak avait démissionné le 11 février 2011 avant de s’enfuir après un règne sans partage de près de 30 ans.

Après le départ du Raïs qui, en matière de sécurité, coopérait avec les autorités israéliennes, les rapports entre les deux voisins se sont manifestement tendus. Les nouveaux dirigeants militaires égyptiens ont par exemple assoupli les restrictions à la frontière de Gaza, une zone que Moubarak avait étroitement contrôlé durant son règne.

Lu sur BBC News, The Jerusalem Post