mis à jour le

Journalistes sportifs, unissez-vous !

L’Association marocaine de la presse sportive (AMPS) et l’Alliance Marocaine des journalistes sportifs (AMJS) ont procédé, mercredi soir à Casablanca, à la signature d’une convention en vue d’instaurer une carte commune.

Cette convention a été signée par les présidents respectivement de l’AMPS, Badreddine Idrissi et de l’AMJS, Mohamed Bouabid dans le but de coordonner les efforts pour défendre les intérêts des journalistes sportifs marocains.

Les deux parties ont convenu que cette convention, fruit de deux ans de dialogue, vise à coordonner les efforts pour défendre les intérêts des journalistes sportifs marocains membres de ces deux instances et leurs donné l’occasion d’organiser des séminaires, des formations et des rencontres qui traitent les différents problèmes relatifs au sport national.

A cette occasion les deux signataires ont insisté sur le fait que leur coordination ambitionne également à donner davantage de crédibilité à ces cartes communes AMPS/AMJS lors de la prochaine saison qui permettra à ces détenteurs d’avoir accès aux différentes installations sportives.

L’AMPS et l’AMJS indiquent que le travail de coordination entrepris par les deux instances a permis la signature de plusieurs conventions avec les partenaires stratégiques du paysage sportif national, dont celles relatives à l’accompagnement médiatique du championnat Pro Elite 1 ainsi que la mise à la disposition des journalistes de moyens nécessaires à l’exercice de leur fonctions dans de bonnes conditions.

La Nouvelle Tribune

Ses derniers articles: Peinture : Patrick Jolivet  Le Maroc renforce ses capacités de production en énergie solaire  Plus de 51.000 bénéficiaires de l’Initiative royale “Un million de cartables” 

journalistes

AFP

Maroc: nouveau report du procès de sept journalistes

Maroc: nouveau report du procès de sept journalistes

AFP

Les journalistes du Maghreb "sous haute tension", selon RSF

Les journalistes du Maghreb "sous haute tension", selon RSF

AFP

6 journalistes ivoiriens en liberté, mais inculpés

6 journalistes ivoiriens en liberté, mais inculpés