mis à jour le

La couverture maladie universelle, une démarche pour corriger les inégalités (ministre) - 2013-06-05 22:02:33

La Couverture maladie universelle (CMU) peut être considérée comme une démarche qui corrige le mieux les inégalités, à condition qu'elle s'appuie sur un système de santé fort, doté d'infrastructures accessibles et d'un personnel suffisant de qualité, a indiqué mercredi la ministre de la Santé et de l'Action sociale, Awa Marie Coll Seck.

Agence de Presse Sénégalaise

Ses derniers articles: Décès de l’ancien basketteur Jacques Fowler - 2013-09-15 23:37:13  Cambérène pour l’évaluation de la décentralisation (porte-parole) - 2013-09-15 23:11:50  Le comité de pilotage des 100 ans de Cambérène installé, dimanche - 2013-09-15 23:03:53 

couverture

AFP

Quatre médias français boycottent la visite de Manuel Valls

Quatre médias français boycottent la visite de Manuel Valls

AFP

La Côte d'Ivoire se dote d'une couverture maladie universelle

La Côte d'Ivoire se dote d'une couverture maladie universelle

group promo consulting

Couverture médicale des retraités de Kédougou  L’Ipres casque un montant de 3 millions FCFA

Couverture médicale des retraités de Kédougou L’Ipres casque un montant de 3 millions FCFA

maladie

AFP

L'albinisme, maladie génétique taxée de sorcellerie en Afrique subsaharienne

L'albinisme, maladie génétique taxée de sorcellerie en Afrique subsaharienne

AFP

Niger: le noma, épouvantable maladie de la misère et de la malnutrition

Niger: le noma, épouvantable maladie de la misère et de la malnutrition

AFP

Une "mystérieuse" maladie fait 17 morts dans le sud-ouest du Nigeria

Une "mystérieuse" maladie fait 17 morts dans le sud-ouest du Nigeria

inégalités

Noir et blanc

Comment notre cerveau fabrique des préjugés

Comment notre cerveau fabrique des préjugés

AFP

Tunisie: le dossier brûlant des inégalités régionales

Tunisie: le dossier brûlant des inégalités régionales

AFP

Afrique du Sud: moins de pauvreté mais les inégalités se perpétuent

Afrique du Sud: moins de pauvreté mais les inégalités se perpétuent