mis à jour le

Sécurité du Premier ministre : Gendarmes et journalistes mettent les points sur les i

Les journalistes et les gendarmes qui assurent la sécurité du Premier ministre ont échangé durant toute une matinée dans le but d'accorder leurs violons afin que désormais chacun puisse faire son travail sans créer de soucis à l'autre. Une sorte de calumet de la paix pour bâtir de nouvelles relations empreintes de compréhension et de respect pour le travail de chaque partie. C'était le 5 juin 2013 dans les locaux de la Primature, à Ouagadougou.

L'Observateur Paalga

Ses derniers articles: Algérie: c'est Bouteflika lui-même qui organise la détestabilisation  Et maintenant les émeutes du courant  Sommet Afrique-Etats-Unis: les moutons noirs de Washington 

sécurité

AFP

Burkina: le Conseil de sécurité boucle

Burkina: le Conseil de sécurité boucle

AFP

Le Ghana veut améliorer la sécurité des stations-service après des explosions

Le Ghana veut améliorer la sécurité des stations-service après des explosions

AFP

Le Conseil de sécurité de l'ONU au Sahel du 19 au 23 octobre

Le Conseil de sécurité de l'ONU au Sahel du 19 au 23 octobre

ministre

AFP

Burkina: la justice veut entendre l’ex-Premier ministre Isaac Zida

Burkina: la justice veut entendre l’ex-Premier ministre Isaac Zida

AFP

Burkina : démission du ministre de la Culture "déçu"

Burkina : démission du ministre de la Culture "déçu"

AFP

Soldats américains tués au Niger: le ministre américain de la Défense questionné

Soldats américains tués au Niger: le ministre américain de la Défense questionné

journalistes

AFP

Journalistes de RFI tués au Mali: des suspects "a priori" en Algérie selon des proches

Journalistes de RFI tués au Mali: des suspects "a priori" en Algérie selon des proches

AFP

RDC: RSF déplore la vague d'arrestations de journalistes lundi

RDC: RSF déplore la vague d'arrestations de journalistes lundi

AFP

Côte d'Ivoire: deux journalistes de l'opposition arrêtés pour "fausses nouvelles"

Côte d'Ivoire: deux journalistes de l'opposition arrêtés pour "fausses nouvelles"