mis à jour le

Procédures des institutions financières internationales : Les parlementaires Burkinabè outillés

A leur deuxième journée d'échanges avec les institutions, les membres de l'Assemblée nationale ont discuté ce mercredi 5 juin 2013 à Ouagadougou avec les responsables résidents des principaux bailleurs de fonds multilatéraux du Burkina, à savoir la Banque mondiale (BM), le Fonds monétaire international (FMI), la Banque africaine de développement (BAD) et la Banque ouest-africaine de développement (BOAD).

Tour à tour, Mercy Tembon, représentante résidente de la BM ; Jean-Baptiste Le Hen, directeur résident du FMI ; Huggues Messan Edorh, représentant résident de la BOAD ; et Ginette NZau-Muteta, représentante résidente de la BAD se sont succédé pour présenter chacun(e) son institution, ses domaines et modes d'intervention, ses procédures, ses actions sur le terrain et ses ambitions.

Ainsi, l'on retient que le portefeuille actuel de la BAD pour le Burkina comprend au total 13 projets d'un montant global de 270 milliards de francs CFA. Ces 13 projets se répartissent de la façon suivante : 8 projets nationaux et 7 projets multilatéraux. Sont entre autres concernés par ces projets les domaines des infrastructures, de l'eau et de l'assainissement, de l'énergie.

Le BOAD pour ce qui la concerne, a investi de 1976 à nos jours, plus de 92 milliards de francs CFA au Burkina. Aujourd'hui, la Banque, du haut de ses 40 ans, ne fait pas de la concurrence avec les banques commerciales des 8 pays de l'UEMOA pour le financement des petites et moyennes. Elle n'accepte entrer en jeu que quand le projet à financer vaut au moins 3 milliards. A ce niveau, elle intervient aussi bien pour le secteur public que pour le secteur privé. Le BOAD aujourd'hui, c'est un capital de 1050 milliards de francs CFA.

Les institutions de Bretton Woods

Des présentations des représentants résidents des institutions de Bretton Woods, l'on retient aussi que ces institutions jouent un rôle important au Burkina, que ce soit en termes d'assistance technique, d'appui conseil au niveau macro-économique et à long terme (FMI) ; ou au niveau de financement de projets sectoriels à court et moyens terme.

« La Banque mondiale peut intervenir dans n'importe quel domaine. Mais, tout dépend aussi des options du gouvernement », a indiqué Mercy Tembon.

Interrogée sur les difficultés rencontrées dans les décaissements des projets financés par son institution, la représentante-résidente assure que des efforts sont faits depuis son arrivée pour augmenter sensiblement le taux de décaissement qui se situe actuellement au niveau de 23% contre 9% en 2012.

Le représentant résident du FMI, Jean-Baptiste Le Hen, tout en se félicitant des bonnes tendances macroéconomiques des Etats subsahariens (9% de taux de croissance pour le Burkina en 2012), pense que ces Etats doivent éviter la tentation de se sur-endetter, cela pouvant compromettre leur développement.

Tous ces conseils et informations donnés par les différents représentants des bailleurs de fonds multilatéraux ont été salués à leur juste valeur par le 1er vice-président de l'Assemblée nationale, Naboho Kanidoua, représentant le président Soungalo Ouattara, car les uns et les autres ont été certainement outillés.

Grégoire B. BAZIE
Ph. Bonaventure PARE
Lefaso.net

Le Faso

Ses derniers articles: Tirage au sort des barrages de la coupe du monde 2014 :  Paroisse de Bissighin : les élèves et étudiants  Coupe OAPI : ONEA en dames et SONABHY en hommes 

institutions

AFP

Maurice: scrutin législatif déterminant pour une réforme des institutions

Maurice: scrutin législatif déterminant pour une réforme des institutions

AFP

Burkina: accord sur les institutions de transition, sortie de crise rapide possible

Burkina: accord sur les institutions de transition, sortie de crise rapide possible

AFP

Burkina: militaires et civils approuvent les institutions de transition

Burkina: militaires et civils approuvent les institutions de transition

parlementaires

AFP

Somalie: les parlementaires élus prêtent serment

Somalie: les parlementaires élus prêtent serment

AFP

Somalie: les parlementaires votent la défiance au Premier ministre

Somalie: les parlementaires votent la défiance au Premier ministre

LNT

Nizar Baraka présente les projets du CESE aux parlementaires

Nizar Baraka présente les projets du CESE aux parlementaires