mis à jour le

Pour les beaux yeux de Zaba , Walid Ibn Talal lance le projet d’une tour de plus de 1000m à Djeddah

La tour Burj Khalifa de 828m de hauteur, située à Dubaï, a des soucis à se faire. Le prince milliardaire saoudien Walid Ibn Talal vient de lancer le projet de construction de la tour la plus haute au monde, culminant à 1 kilomètre, dans la ville de Jeddah. Exilé dans cette même ville, ZABA, en montant au dernier étage, pourrait, peut-être revoir sa chère Tunisie, et pleurer, un bon coup, sur ce qu'il en est advenu, depuis son départ. Le coût total de l'édifice devrait, lui aussi, faire pleurer plus d'un, du côté de chez nous, puisqu'il atteindrait des sommets astronomiques. Le prince Walid Ibn Talal annonce, en effet, la jolie somme de 1,23 milliards de dollars. Les travaux devraient durer 36 mois et la tour devrait être livrée en 2016.
Défendant la rentabilité de son projet, le prince Talal a déclaré vouloir envoyer (à Ali Larayedh ?), « un message sur la solidité » de l'économie saoudienne. Dans une conférence de presse, le prince a déclaré que « le projet verra prochainement le jour, après la signature d’un accord de 1,23 milliard de dollars »,entre son groupe, « Kingdom Holding » et le géant du BTP saoudien, le groupe « Ben Laden ». Tiens, ce nom me dit quelque chose. Et Vous ?
La future tour, fera partie d’un projet immobilier de 20 milliards de dollars, qui sera érigé au nord de Jeddah, ville portuaire saoudienne située au bord de la mer Rouge. Le projet comprend un hôtel, des appartements et des bureaux sur 500 000 m2. Selon le site Gizmodo, qui publie les premiers dessins de la tour, le bâtiment renfermera 59 ascenseurs, qui relieront ses deux extrémités, en une minute et quarante secondes, chrono.
Au départ, les saoudiens voulaient carrément, doubler la mise, par rapport à la tour Burj Khalifa et ses 828m. Ils voulaient aller au-delà de 1600 mètres, pour décourager tout éventuel candidat, à battre le record. Mais ils ont dû, finalement, abandonner cette ambition, de peur que le sol ne supporte pas un tel poids. Au fait y a-t-il une limite à la hauteur de ces tours? Non pas au niveau du coût, car de ce côté-là, ces princes rigolos du désert sont prêts à tout, mais, au niveau des contraintes des matériaux et du sol ?
La Kingdom Tower, c'est son nom, a été conçue par le cabinet d’architectes américain Adrian Smith & Gordon Gill, en 2010. Le même cabinet a, d'ailleurs, réalisé les projets de Burj Khalifa, aux Emirats arabes unis, ainsi que plusieurs gratte-ciels en Chine, notamment Jin Mao Tower à Shanghai et Pearl River Tower à Guangzhou.

Une petite question : Qui c'est qui va construire ce bidule, en plein désert ?

Une grande réponse : Comme pour la tour Burj Khalifa, à Dubaï, les saoudiens feront, probablement, venir des pakistanais des sri lankais et des philippins, pour confisquer leurs passeports et les obliger à travailler, quasi gratuitement.

Rappelons, enfin, que selon l'économiste Andrew Lawrence, les gratte-ciels les plus hauts du monde, se construiraient à la fin de cycles économiques, et seraient annonciateurs de récession économique importante. On rapporte, aussi, que le Prophète Mohamed (sallallâhou 3alayhi wa sallam), répondant à une question de Djibraïl (alayhis salâm), au sujet des Signes de l’Heure, aurait répondu : « Quand tu verras la servante engendrer sa maîtresse (possible allusion à la désobéissance des enfants envers leurs parents),et les va-nu-pieds, les gueux, les miséreux et les bergers, rivaliser dans la construction de maisons de plus en plus hautes ».(Boukhâri et Mouslim). Il reste juste, à déterminer qui sont « les va-nu-pieds, les gueux, les miséreux et les bergers ». Jetez un coup d'½il du côté des pieds de ces princes milliardaires et vous aurez, peut-être, la réponse à cette question.

Voici le top ten actuel des plus hautes tours du monde :

1. Burj Khalifa (Dubaï), Emirats Arabes Unis : 828 mètres
2. Willis Tower (Chicago), États-Unis : 527 mètres
3. Taipei 101 (Taipei), Taïwan : 508 mètres
4. Shanghai World Financial Centre (Shanghai), Chine : 492 mètres
5. International Commerce Center (Hong Kong) : 484 mètres
6. Tours Petronas (Kuala Lumpur), Malaisie : 452 mètres
7. Greenland Square Zifeng Tower (Nankin), Chine : 450 mètres
8. Jin Mao Tower (Shanghai), Chine : 420,5 mètres
9. Two International Finance Center (Hong Kong) : 416 mètres
10. Trump International Hotel & Tower (Chicago), États-Unis : 415,1 mètres

Par Ridha Ben Kacem

Remarque : Le titre n’est pas de l’auteur

Tunisie Focus

Ses derniers articles: Dimanche , Ban Ki-moon a reçu le rapport des enquêteurs de l’ONU en Syrie  Une météorite tombe  Journée internationale de la démocratie . Bla-bla-bla chez les arabes 

Zaba

satarbf

LES « AMMARS » khouanjias prennent la relève de ceux de Zaba

LES « AMMARS » khouanjias prennent la relève de ceux de Zaba

satarbf

Laâridh ne vous rappelle pas Zaba ?

Laâridh ne vous rappelle pas Zaba ?

L'après-Ben Ali

La Tunisie n'a rien oublié du 14 janvier

La Tunisie n'a rien oublié du 14 janvier

projet

AFP

Total choisi pour mettre en oeuvre un projet de terminal gazier en Côte d'Ivoire

Total choisi pour mettre en oeuvre un projet de terminal gazier en Côte d'Ivoire

AFP

Ethiopie et Maroc signent un important projet de production d'engrais

Ethiopie et Maroc signent un important projet de production d'engrais

AFP

Côte d'Ivoire: les 5 principaux points du projet de Constitution

Côte d'Ivoire: les 5 principaux points du projet de Constitution

Djeddah

[email protected] (Author Name)

Tunisie-Ômra: Syphax Airlines fait valoir ses droits aux services au sol pour ses vols vers Djeddah

Tunisie-Ômra: Syphax Airlines fait valoir ses droits aux services au sol pour ses vols vers Djeddah

La Rédaction

Tiéman Coulibaly à Djeddah : L’ARABIE SAOUDITE REAFFIRME SON SOUTIEN AU MALI

Tiéman Coulibaly à Djeddah : L’ARABIE SAOUDITE REAFFIRME SON SOUTIEN AU MALI

La Rédaction

Tiéman Coulibaly à Djeddah : L’ARABIE SAOUDITE REAFFIRME SON SOUTIEN AU MALI

Tiéman Coulibaly à Djeddah : L’ARABIE SAOUDITE REAFFIRME SON SOUTIEN AU MALI