mis à jour le

Turquie: le gouvernement joue l’apaisement, les manifestants maintiennent la pression

Malgré les excuses du vice-Premier ministre turc, les manifestants sont encore descendus en masse dans les rues des principales villes, dans la soirée du 4 juin 2013

Au sixième jour de manifestations contre la politique du gouvernement Erdogan, la pression ne retombe pas. Malgré les excuses du vice-Premier ministre, et l'amorce d'un dialogue qui doit se concrétiser, ce mercredi 5 juin, par une rencontre entre le gouvernement et des opposants, les contestataires battent toujours le pavé. La dernière nuit a été semblable aux autres : Ankara, Istanbul et plusieurs grandes villes ont connu des heurts, parfois violents. Le bureau du Premier ministre, à Besiktas, sur les bords du Bosphore, à environ un kilomètre de Taksim, la place d’où est parti la contestation, est l'objectif des manifestants depuis maintenant cinq jours. Et toute cette nuit encore, ils ont tenté de passer les barrages de police pour envahir le bâtiment, qui est situé dans une aile du palais de Dolmabahçe. Affrontements, gaz lacrymogènes et canons à eau, tout ce qui a fait la violence de ces derniers jours, a ressurgi une nouvelle fois.

Dans le même temps, sur la place de Taksim, les manifestants continuaient à monter la garde, pendant que certains dormaient dans le parc avoisinant. Une nuit presque ordinaire, désormais, à Istanbul.

 

RFI

gouvernement

AFP

Burkina: démission du gouvernement

Burkina: démission du gouvernement

AFP

Gabon: le nouveau gouvernement prête serment devant Ali Bongo rentré

Gabon: le nouveau gouvernement prête serment devant Ali Bongo rentré

AFP

Elections en RDC: la SADC favorable

Elections en RDC: la SADC favorable

manifestants

AFP

Soudan: tirs de gaz lacrymogène sur les manifestants

Soudan: tirs de gaz lacrymogène sur les manifestants

AFP

Soudan: des centaines de manifestants acclament Béchir

Soudan: des centaines de manifestants acclament Béchir

AFP

Soudan: un rassemblement en hommage aux manifestants tués

Soudan: un rassemblement en hommage aux manifestants tués