mis à jour le

Décès de la journaliste congolaise Adia Tshipuku Kamanga

(De gauche à droite) Adia Tshipuku Kamanga, Alain Kojele, Eric Otchoun

La journaliste congolaise, Adia Tshipuku Kamanga, est décédée lundi 3 juin à Kinshasa des suites d’une maladie. Elle avait été récompensée en 2005 par RFI et Reporters sans frontières pour un de ses reportages en RDC.

Adia allait avoir 34 ans cette année. Elle est morte lundi 3 juin à Kinshasa. Ancienne journaliste reporter et présentatrice à Radio Okapi, elle avait obtenu en 2005 le prix radio RFI-RSF avec la mention spéciale du jury pour son reportage sur le phénomène du « coupage » en République démocratique du Congo.

Adia Tshipuku avait mis fin à sa collaboration avec Radio Okapi en 2007 pour reprendre ses études à l'Ecole supérieure de journalisme de Lille dans le nord de la France dont elle a été diplômée en 2009.

De retour en RDC, elle travaillait pour l'Agence France-Presse en tant que journaliste texte et vidéo. L’AFP rend hommage à « une belle personne pleine d'énergie et d'intelligence » aux nombreuses qualités.

Adia laisse derrière elle un mari et deux petits enfants.

 RFI

L'essor

Ses derniers articles: Mopti : Transport de viande, un casse-tête sanitaire  Promotion de la femme : RACHELLE DJANGONE MIAN S’EN VA  Sécurité alimentaire : DES CEREALES A 

décès

AFP

Décès de l'ancien international ivoirien Laurent Pokou

Décès de l'ancien international ivoirien Laurent Pokou

AFP

Décès de l'anthropologue Malek Chebel, défenseur d'un "islam des Lumières"

Décès de l'anthropologue Malek Chebel, défenseur d'un "islam des Lumières"

AFP

Mali: décès d'un militaire français blessé vendredi

Mali: décès d'un militaire français blessé vendredi

journaliste

AFP

Le prix Africa Check décerné

Le prix Africa Check décerné

AFP

RDC: libération d'une journaliste après quatre jours de détention

RDC: libération d'une journaliste après quatre jours de détention

AFP

Kinshasa: un journaliste relâché après six heures de détention

Kinshasa: un journaliste relâché après six heures de détention