mis à jour le

Ouverture du Festival maghrébin du théâtre populaire à Casablanca

Le Festival maghrébin du théâtre populaire  s’est ouvert jeudi soir au complexe culturel Sidi Belyout à Casablanca avec en  guise de lever de rideau une représentation donnée par la troupe “l’atelier de  créatique dramatique” de Marrakech.

La pièce jouée, “Hmar Lil Fi Al Halka” (Littéralement l’âne de la nuit dans  le cercle des conteurs), est une comédie sociale qui raconte les tribulations  d’une bande de comédiens.

Organisé par l’association atelier Waha sous l’égide du Conseil de la ville  de Casablanca, avec le soutien du ministère de la Culture et du Théâtre  national Mohammed V, ce festival, qui se poursuivra jusqu’au 4 juin, est animé  par des troupes marocaines, algériennes, tunisiennes et libyennes.

Une manière de jeter des passerelles de dialogue et de de promouvoir les  échanges d’expérience entre les dramaturges et comédiens magrébins appelés plus  que jamais à contribuer à la construction tant attendue de la grande maison  magrébine, comme l’a souligné le président de l’association atelier Waha,  Abderrahim Darmam.

Une édition qui célèbre à la fois le répertoire théâtral maghrébin et la  ville à visage humain, a-t-il dit, relevant le rôle fondamental du théâtre en  tant que composante esthétique et artistique de la ville telle la cité idéale  rêvée depuis l’Antiquité par le philosophe Grec Platon, et non pas un théâtre  réduit simplement à sa matérialité décorative, un simple édifice architectural.

Un théâtre qui ne rabaisse pas l’art, redonne une certaine place à l’artiste  et pousse intelligemment le public à réfléchir et réagir, a-t-il souligné.

Pour ce dramaturge qui préside depuis bientôt une année le Syndicat marocain de théâtre, cet art majeur qui est le théâtre est l’âme même de la ville sur  lequel elle développe son rayonnement et construit son identité.

Outre la représentation d’ouverture, le festival programme la pièce  “Métamorphose”, une  oeuvre de la coopérative culturelle atelier Bahia Oran  (Algérie), “Tamarrroud Attine” (Littéralement l’insurrection de l’argile) de la  troupe société de production “Douroub” et “Al Mourid” de la troupe des Arts  Haraka (Tunisie), “Hanine Layel” (Nostalgie nocturne) de la troupe théâtre  maghrébin (Libye).

Quant à la participation marocaine, elle sera représentée par la troupe  Théâtre Abaâd  (Dimensions) avec sa pièce “L’ombre du Général”, l’Association  pour la promotion de la compétence marocaine “Café Al Amiria” ainsi que la  troupe Anissa Média film (Salé) avec la pièce “Miaâdouna al Icha” (Rendez-vous  ce soir).

Le festival réserve aussi un temps pour la réflexion autour du thème “le  théâtre et la ville : Champs et Expériences” et ce, en présence de chercheurs  et professionnels de théâtre magrébins, en l’occurrence le comédien tunisien  Moncef Souissi, le dramaturge algérien Omar Fatmouch, la comédienne libyenne  Souad Khalil et l’acteur et réalisateur marocain Hamid Basket.

De même, les organisateurs et les festivaliers rendront un hommage au  comédien et dramaturge Anouar Al Joundi qui dirige la troupe “Masrah Founoune”  et ce, lors de la soirée de clôture.

La Nouvelle Tribune

Ses derniers articles: Peinture : Patrick Jolivet  Le Maroc renforce ses capacités de production en énergie solaire  Plus de 51.000 bénéficiaires de l’Initiative royale “Un million de cartables” 

ouverture

AFP

Ouverture au Cap du plus grand musée d'art contemporain africain

Ouverture au Cap du plus grand musée d'art contemporain africain

AFP

Kenya: ouverture de la nouvelle législature, l'opposition boycotte

Kenya: ouverture de la nouvelle législature, l'opposition boycotte

AFP

Mauritanie: ouverture de la campagne pour le référendum constitutionnel

Mauritanie: ouverture de la campagne pour le référendum constitutionnel

festival

AFP

Ethiopie: les Oromos manifestent, un an après un festival meurtrier

Ethiopie: les Oromos manifestent, un an après un festival meurtrier

AFP

Ethiopie: les Oromos célèbrent Irreecha, un an après un festival meurtrier

Ethiopie: les Oromos célèbrent Irreecha, un an après un festival meurtrier

AFP

L'Afrique s'invite au Festival d'Avignon

L'Afrique s'invite au Festival d'Avignon

Maghrébin

La rédaction

Revue de presse. Premier Festival maghrébin du cinéma

Revue de presse. Premier Festival maghrébin du cinéma

Abdou Semmar

Cheb Khaled : “je suis un citoyen maghrébin et j’appartiens

Cheb Khaled : “je suis un citoyen maghrébin et j’appartiens

MAP

Marrakech: Vers la création d'un réseau maghrébin de professeurs de Français de l'Enseignement supérieur

Marrakech: Vers la création d'un réseau maghrébin de professeurs de Français de l'Enseignement supérieur