mis à jour le

Lalao Ravalomanana et Andry Rajoeilina, deux des trois candidats contestés à Madagascar / AFP
Lalao Ravalomanana et Andry Rajoeilina, deux des trois candidats contestés à Madagascar / AFP

Madagascar se prépare à vivre une présidentielle tourmentée

La Cour électorale spéciale a confirmé, ce 5 septembre, trois candidatures contestées au prochain scrutin présidentiel.

Le climat s’était fait lourd ces derniers jours sur la Grande île, dans l’attente du verdict de la Cour électorale spéciale malgache. L’instance a donc rejeté ce 5 juin les requêtes d’un conclave constitué de divers groupes et personnalités pour une annulation de trois candidatures fortement contestées. A savoir celle Lalao Ravalomanana, l’épouse de l’ancien président toujours en exil, celle de Didier Ratsiraka et celle d’Andry Rajoelina, l’actuel maître d’Antananarivo.

La Cour a déclaré les requêtes «irrecevables», soulignant que les «arrêts, avis et décisions ne sont susceptibles d’aucune voie de recours». Les trois candidats controversés et fortement contestés dans le pays et dans la communauté internationale peuvent donc prendre part au scrutin, initialement prévu le 24 juillet.

Or, pour le conclave l’annulation de la candidature de ces trois personnalités était la seule garantie pour que la présidentielle malgache se déroule dans la sérénité. En effet, Andry Rajoelina avait promis de ne pas se porter candidat, et les deux autres candidat n’ont pas résidé dans le pays six mois avant le scrutin, comme l’exige le code léectoral.

Selon certains observateurs, le crutin pourrait bien être reporté du fait de la tension qui demeure à Madagascar et pour des raisons financières.

Slate Afrique avec AFP

Slate Afrique avec AFP

Slate Afrique avec AFP

Ses derniers articles: En Tunisie, la grenade est la star de l'automne  L'escrimeuse Inès Boubakri dédie sa médaille d'or à « la femmes tunisienne»  En Afrique du Sud, des élections municipales cruciales pour l'ANC 

démocratie

Politique

En Afrique, le chemin vers plus de démocratie est semé d'embûches

En Afrique, le chemin vers plus de démocratie est semé d'embûches

Politique

Il n'y a qu'une seule démocratie «à part entière» en Afrique subsaharienne

Il n'y a qu'une seule démocratie «à part entière» en Afrique subsaharienne

AFP

Sommet Afrique-France

Sommet Afrique-France

élections

AFP

RDC: l'épiscopat redoute un plan pour "empêcher" les élections

RDC: l'épiscopat redoute un plan pour "empêcher" les élections

AFP

Le Kenya enregistre ses électeurs en masse en vue des élections d'août

Le Kenya enregistre ses électeurs en masse en vue des élections d'août

AFP

Gambie: l'armée soutient le  président Jammeh défait aux élections

Gambie: l'armée soutient le président Jammeh défait aux élections

Andry Rajoelina

Madagascar

Andry Rajoelina, l'ex-putschiste qui veut être l'Elu

Andry Rajoelina, l'ex-putschiste qui veut être l'Elu

Putsch

Les 10 coups d’Etat les plus foireux

Les 10 coups d’Etat les plus foireux

Crise malgache

Pourquoi il faut sauver les lémuriens

Pourquoi il faut sauver les lémuriens