mis à jour le

Syrie : Les rebelles perdent la bataille de Qoussaïr

L’armée syrienne a pris le contrôle « total » de la région de Qoussair, ex-fief des terroristes , au terme d’une offensive de trois semaines, a annoncé mercredi la télévision officielle syrienne. Selon des militants rebelles cités par la presse , la bataille de Qoussair a été « perdue ».

L’Observatoire syrien des droits de l’homme a lui aussi confirmé la prise de la ville par le Hezbollah et l’armée régulière. « Les groupes rebelles se sont retirés vers d’autres zones car ils manquaient de munitions », a indiqué l’OSDH.
« Nos forces armées héroïques ont ramené la sécurité et la stabilité dans toute la ville », affirme un communiqué de l’armée diffusé par la télévision. « La ville de Qoussair a été totalement désertée face à l’avancée de l’armée », indique également Al-Manar, la chaîne du Hezbollah, qui dispose d’un correspondant sur place. L’armée syrienne a par ailleurs promis « d’écraser » les rebelles partout en Syrie. L’Iran, soutien du régime d’Assad, a adressé ses félicitations à « l’armée et [au] peuple syrien » pour la prise de la ville.
Des images diffusées par la chaîne de télévision régionale Mayadine TV montrent quant à elles des militaires en train de planter des drapeaux syriens avec des photos du président Bachar Al-Assad sur les gravats qui encombrent les rues de la ville.

Prise par les insurgés il y a dix-huit mois, la ville, située près de la frontière libanaise, est assiégée depuis plus de deux semaines par les forces gouvernementales, appuyées par des miliciens chiites du Hezbollah libanais. Selon les militants, le puissant parti armé, allié indéfectible du régime de Bachar Al-Assad, a été le fer de lance de cette offensive contre la ville rebelle et y a perdu des dizaines de combattants.

Les terroristes ont fait un sale boulot

Des militaires syriens ont découvert dans la ville de Qousseir (ouest) des tombes de près de 400 combattants de l’opposition armée, rapporte mercredi l’agence Chine nouvelle citant des médias locaux.

Auparavant, les rebelles syriens ont reconnu avoir subi une défaite face aux forces gouvernementales à Qousseir et se sont retirés de la localité. D’après les données des Nations unies, près de 1.500 civils blessés restent bloqués dans la ville.

Selon Chine nouvelle, les inscriptions sur les tombes indiquent que les rebelles enterrés ont été tués au cours de ces derniers jours dans des combats avec l’armée régulière.

Tunisie Focus

Ses derniers articles: Dimanche , Ban Ki-moon a reçu le rapport des enquêteurs de l’ONU en Syrie  Une météorite tombe  Journée internationale de la démocratie . Bla-bla-bla chez les arabes 

Syrie

AFP

Jihadistes: leur nombre a doublé en Libye, mais décline en Syrie et en Irak

Jihadistes: leur nombre a doublé en Libye, mais décline en Syrie et en Irak

AFP

Plus de combattants de l'EI en Libye, moins en Irak et Syrie

Plus de combattants de l'EI en Libye, moins en Irak et Syrie

AFP

Tunisie: 700 femmes ont rejoint des groupes jihadistes en Syrie

Tunisie: 700 femmes ont rejoint des groupes jihadistes en Syrie

rebelles

AFP

Soudan du Sud: 56 rebelles et 4 soldats tués dans des combats

Soudan du Sud: 56 rebelles et 4 soldats tués dans des combats

AFP

Nigeria: des rebelles revendiquent une attaque contre un oléoduc

Nigeria: des rebelles revendiquent une attaque contre un oléoduc

AFP

RD Congo: dix morts dans des combats entre l'armée et de présumés rebelles ougandais

RD Congo: dix morts dans des combats entre l'armée et de présumés rebelles ougandais

bataille

AFP

Municipales en Afrique du Sud: bataille serrée dans plusieurs villes

Municipales en Afrique du Sud: bataille serrée dans plusieurs villes

AFP

Libye: le gouvernement d'union veut une bataille nationale contre l'EI

Libye: le gouvernement d'union veut une bataille nationale contre l'EI

AFP

Attentats de Paris: la bataille judiciaire pour le transfèrement d'Abdeslam a commencé

Attentats de Paris: la bataille judiciaire pour le transfèrement d'Abdeslam a commencé