mis à jour le

Le M23 dénonce les nominations basées sur les critères politiques

Après Amnesty international, c'est au tour du Mouvement des forces vives de la nation du 23 juin (M23) de tirer le bilan à mis parcours de l'actuel président de la République du Sénégal Macky Sall. Selon ce mouvement, «il n'y a pas eu de rupture dans la gestion du pays. Il y a trop d'agences budgétivores et de népotisme dans les marchés de gré à gré».

Longtemps resté aphone, le mouvement du 23 juin est sorti de son mutisme pour tirer un bilan peu reluisant de l'actuel régime. Pour son coordinateur Mamadou Mbodj, « le 23 juin 2011 et le 25 mars 2012, les sénégalais se sont mobilisés avec les armes appropriées pour dire non à la culture de l'accaparement et du clientélisme ayant permis, pendant plus de cinquante ans, aux élites gouvernantes de piller impunément les ressources, et de promouvoir sans scrupule des modèles négatif ». Le coordonnateur du M23 de noter que les Sénégalais, en portant leur choix sur Macky Sall, le 25 mars 2012, ils attendaient de lui, des ruptures capables de les sortir de la pauvreté, du chômage et la baisse du train de vie du pouvoir. « il y' a un nombre pléthorique des agences et les nominations basées sur les critères politiques jointes aux rumeurs de népotisme, des marchés de gré à gré, du bluff sur le nouveau conseil économique social et environnemental », dénonce le coordinateur du M23. Par ailleurs, Mamadou Mbodj s'est réjoui de la décision gouvernementale relative à la baisse des prix de certaines denrées de première nécessité et des poursuites judiciaires en cours, dans le cadre de la traque des biens supposés mal acquis et visant les proches de l'ex-président de la République, Abdoulaye Wade Cie.

Khalil Diémé

Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye 

M23

AFP

République démocratique du Congo: l'ex-rébellion M23 demande un nouveau programme de démobilisation

République démocratique du Congo: l'ex-rébellion M23 demande un nouveau programme de démobilisation

AFP

RDC: plus de 350 membres de l'ex-rébellion congolaise du M23 amnistiés

RDC: plus de 350 membres de l'ex-rébellion congolaise du M23 amnistiés

AFP

RDC: la vie a repris, mais l'occupation par le M23 a laissé des traces

RDC: la vie a repris, mais l'occupation par le M23 a laissé des traces

politiques

AFP

Mozambique: au moins trois responsables politiques assassinés en une semaine

Mozambique: au moins trois responsables politiques assassinés en une semaine

AFP

Le Soudan du Sud est "au bord du précipice", s'alarment d'anciens prisonniers politiques

Le Soudan du Sud est "au bord du précipice", s'alarment d'anciens prisonniers politiques

AFP

RDC: l'ONU invite les acteurs politiques

RDC: l'ONU invite les acteurs politiques