mis à jour le

Pays-Bas: Les discriminations envers les retraités MRE sanctionnées 
 


La décision de la justice néerlandaise de  contraindre le gouvernement hollandais de mettre un terme à la discrimination  que subissent les retraités résidant hors des Pays-Bas, y compris au Maroc,  s’agissant de “l’indemnisation de la perte de pouvoir d’achat des contribuables  âgés (MKOB)”, a ravivé l’espoir des veuves victimes de la réduction des  allocations.

La législation néerlandaise entrée en vigueur le 1er juin 2011 prévoyait que  l’allocation (MKOB) est versée aux personnes âgées de 65 ans pouvant démontrer  que 90 % au moins de leurs revenus mondiaux sont imposables aux Pays-Bas, une  condition qui a pour conséquence que l’allocation n’est pas octroyée aux  personnes résidant hors du royaume batave.

La Commission européenne, rappelle-t-on, a traduit dernièrement les Pays-Bas  devant la Cour de justice de l’Union européenne pour défaut de notification de  mesures visant à mettre un terme à la discrimination que subissent les  retraités vivant à l’étranger dans le cadre du versement d’une allocation  destinée aux contribuables âgés. Conformément à la législation de l’UE, le  droit à une prestation de vieillesse ne peut être subordonné à une condition de  résidence de la personne concernée dans l’Etat membre dans lequel elle fait  valoir ce droit.

D’après un communiqué de la coordination des ONG marocaines contre  l’annulation des allocations sociales, le gouvernement est amené, suite au  verdict rendu la semaine dernière, à payer aux personnes lésées l’équivalent de  cette différence de payement (plus de 33 euros) avec effet rétroactif à compter  de juin 2011, date de la suspension d’exportation de cette allocation. Selon la  même source, la facture s’élèverait à près de 300 millions euros au profit des  retraités victimes de cette mesure, toutes nationalités confondues.

La coordination estime qu’il y a de fortes chances que la justice  néerlandaise se prononcera également en faveur des veuves marocaines victimes  de la décision du gouvernement visant la réduction des allocations sociales,  d’autant plus que cette mesure est “fondée sur les mêmes arguments utilisés en  ce qui concerne l’introduction de la loi sur la MKOB”.

Appuyées par des ONG marocaines aux Pays-Bas, des veuves victimes de cette  mesures ont saisi la justice néerlandaise pour tenter de contraindre les  autorités néerlandaises de revenir sur cette décision jugée “discriminatoire”  et contraire à l’esprit des conventions européennes et des accords bilatéraux.

Les autorités néerlandaises ont introduit cette année le principe du pays de  résidence au lieu de celui de travail en matière d’allocations familiales, ce  qui signifie que les personnes concernées (enfants, veuves ou orphelins)  percevront des subsides de l’Etat néerlandais en fonction du niveau de vie du  pays de résidence. Dans le cas du Maroc, le ministère des affaires sociales a  décidé de réduire de 40 % le montant des allocations versées aux bénéficiaires  de ces aides.

L’introduction du principe du pays de résidence quant à la perception des  allocations familiales est contraire aux accords et conventions internationales  et peut être considérée comme “discrimination indirecte” par la cour  européenne, avait précisé un communiqué du Centre euro-méditerranéen  immigration et développement (EMCEMO), se référant à une consultation réalisée  pour le compte de la chambre basse du parlement néerlandais.

La commission maroco-néerlandaise chargée de cette question devrait se  rencontrer au cours de ce mois dans le cadre de nouvelles négociations pour  tenter de trouver une solution après la première réunion qui a eu lieu en mai  dernier à La Haye, au cours de laquelle les responsables marocains ont réitéré  l’attachement du Maroc à la préservation des droits de ses ressortissants tout  en privilégiant la voie du dialogue.

La Nouvelle Tribune

Ses derniers articles: Peinture : Patrick Jolivet  Le Maroc renforce ses capacités de production en énergie solaire  Plus de 51.000 bénéficiaires de l’Initiative royale “Un million de cartables” 

discriminations

AFP

Tunisie: des associations réclament la fin des discriminations envers les LGBT

Tunisie: des associations réclament la fin des discriminations envers les LGBT

Minorités

Les noirs savent faire autre chose que danser

Les noirs savent faire autre chose que danser

discriminations

Le Maroc est-il un pays raciste?

Le Maroc est-il un pays raciste?

retraites

group promo consulting

Couverture médicale des retraités de Kédougou  L’Ipres casque un montant de 3 millions FCFA

Couverture médicale des retraités de Kédougou L’Ipres casque un montant de 3 millions FCFA

Reuters

Sondage : Les Français mécontents de la réforme des retraites

Sondage : Les Français mécontents de la réforme des retraites

Reuters

Sondage : Les Français mécontents de la réforme des retraites

Sondage : Les Français mécontents de la réforme des retraites

MRE

Larbi Amine - Lemag

Un écrivain MRE milite pour la légalisation de la prostitution au Maroc

Un écrivain MRE milite pour la légalisation de la prostitution au Maroc

Larbi Amine - Lemag

Un écrivain MRE milite pour la légalisation de la prostitution au Maroc

Un écrivain MRE milite pour la légalisation de la prostitution au Maroc

Adam Sfali - Lemag

Vacances des MRE au Maroc : Affluence record cet été 2013

Vacances des MRE au Maroc : Affluence record cet été 2013