mis à jour le

Algérie : que va apporter Erdogan dans ses bagages ?

La relation algéro-turque est à l'honneur ce mercredi 4 juin, avec la visite officielle du Premier Ministre turc, Recep Tayyip Erdogan à Alger. La venue du chef du gouvernement en Algérie, laisse présager des partenariats économiques et un rapprochement politique.

Pour cette troisième visite d'Erdogan de nombreux projets sont annoncés, mais leurs détails ont été tus. Un communiqué du cabinet du Premier Ministre, indiquait ce matin qu'à travers cette rencontre il y aura un "renforcement de la coopération entre les deux pays" qui traduira "leur volonté de hisser le dialogue politique et les relations économiques au plus haut niveau, conformément à l'esprit du Traité d'amitié et de coopération conclu en 2006". En outre les chefs des gouvernements algérien et turc vont s'entretenir "sur les questions régionales et internationales d'intérêt commun". Au vu de ces annonces, le Premier ministre turc qui prononcera, dès aujourd'hui, un discours devant les députés de l'Assemblée populaire nationale, devrait sûrement s'attacher à affirmer l'intensité du lien entre les deux pays tant sur le plan politique qu'économique.

La Turquie va-t-elle mettre la main au porte-feuille ?

Mais la question des investissements devrait être au c½ur de cette rencontre très attendue. A priori donc, plusieurs partenariats économiques sont à espérer notamment dans le secteur du textile, à l'instar de la relance de l'usine de Relizane suite à un accord avec le groupe turc Taypa. Ainsi le même communiqué précise que les responsables des deux pays procéderont à "l'évaluation des projets en cours et examineront les voies et moyens de renforcer, promouvoir et diversifier la coopération bilatérale dans divers domaines d'activité". De plus, le Premier Ministre turc sera accompagné d'une délégation de 200 entrepreneurs, issus de divers secteurs. Ils participeront à un forum des hommes d'affaires algéro-turc organisé à cette occasion. La présence de ces nombreux opérateurs économiques, représente ainsi la promesse d'une série de partenariats entre entreprises algériennes et turques.

Erdogan fera enfin une halte dans la région d'Oran, où la Turquie a été un acteur majeur dans le secteur de l'industrie. Il visitera le site gazier de la zone industrielle d'Arzew et assistera à l'inauguration de la nouvelle aciérie, justement réalisée par la société turque de droit algérien "Tosyali Iron et Steel", considérée comme le plus grand investissement turc à l'étranger.

La rédaction avec APS

 

Algérie Focus

Ses derniers articles: En Algérie, le remaniement accouche d'un gouvernement sans hommes politiques  Un coup d’Etat en Algérie: la folle prédiction israélienne qui amuse les Algériens  Une enquête inédite révèle l'immense patrimoine immobilier parisien de dirigeants algériens 

Algérie

AFP

CAN-2017: Gabon, Côte d'Ivoire, Ghana et Algérie têtes de série

CAN-2017: Gabon, Côte d'Ivoire, Ghana et Algérie têtes de série

AFP

Crash d'Air Algérie au Mali: les pilotes n'ont pas activé le système antigivre

Crash d'Air Algérie au Mali: les pilotes n'ont pas activé le système antigivre

AFP

Crash d'Air Algérie au Mali: le BEA présentera son rapport final vendredi

Crash d'Air Algérie au Mali: le BEA présentera son rapport final vendredi

Erdogan

AFP

Turquie: Erdogan appelle

Turquie: Erdogan appelle

AFP

Le président turc Erdogan en visite

Le président turc Erdogan en visite

Lemag

Recep Tayyip Erdogan : Les fonctionnaires femmes autorisées

Recep Tayyip Erdogan : Les fonctionnaires femmes autorisées