mis à jour le

Il s’immole par le feu parce qu’on lui a refusé la main de sa bien-aimée

Un jeune homme s'est immolé par le feu parce qu'on lui a refusé la main d'une fille. Cela s'est passé, dans la soirée de dimanche dernier, dans la région de Tipaza, au lieu dit Haouch Pérez, à Htatba.

Le jeune en question, âgé de 28 ans, voulait se marier avec sa bien-aimée, une fille de son voisinage, mais le père de cette dernière lui a signifié un refus catégorique. Le jeune a attendu un peu plus d'une année, rapportent des sources locales, avant de se donner la mort. Transféré à l'hôpital de Douéra, les médecins n'ont rien pu faire pour le sauver. Ce jeune ne voulait apparemment pas faire sa vie avec une autre fille car il était passionnément amoureux de sa voisine.

Vendeur de fruits et légumes dans le marché du village, il s'est déplacé, avec ses parents, à maintes reprises chez le père de sa dulcinée. Mais la position ferme de ce dernier n'a jamais fléchi. Il ne voulait pas de lui. Le jeune a pensé, à un certain moment, à quitter le village, racontent des témoins. Mais, c'était sans compter sur ses sentiments pour sa voisine. Abandonnant cette idée d'«exil», il a imploré une énième fois le père de la fille d'accepter. Il n'en fut rien. Ceci, jusqu'au jour où, par désespoir, le jeune de 28 ans s'est immolé. Ce n'est pas la première fois qu'une histoire sentimentale conduit au drame. Dans un pays frappé par les interdits, les jeunes, garçons et filles, sont souvent soumis à une incroyable pression en ce qui concerne les relations sentimentales.

Elyas Nour 

feu

AFP

Erythrée: manifestations et coups de feu mardi dans les rues d'Asmara

Erythrée: manifestations et coups de feu mardi dans les rues d'Asmara

AFP

RDC: coups de feu et violences dans plusieurs quartiers de Kinshasa

RDC: coups de feu et violences dans plusieurs quartiers de Kinshasa

AFP

Jeux de la Francophonie: Ta-Lou et les Ivoiriens mettent le feu au stade d'Abidjan

Jeux de la Francophonie: Ta-Lou et les Ivoiriens mettent le feu au stade d'Abidjan