mis à jour le

Election présidentielle : SADOU ABIDINE DIALLO PORTERA LES COULEURS DU « RAGE »

La liste des candidats à l'élection présidentielle de juillet s'allonge. Le président du Rassemblement africain pour une gouvernance éclairée (RAGE), Sadou Abidine Diallo, a annoncé samedi à la Maison de la presse, sa candidature à la magistrature suprême de notre pays. C'était au cours de la cérémonie de lancement du rassemblement dont l'objectif déclaré est d'explorer un nouveau cadre pour relever les plus grands défis et créer un meilleur avenir pour notre pays.

La rencontre a été marquée par la projection de 2 films qui retracent les circonstances qui ont motivé la création du mouvement RAGE et l'analyse des conditions de vie du Malien moyen. En ouverture, Sadou Abidine Diallo a rendu hommage à tous ceux qui ont perdu la vie au champ d'honneur et pour la libération de notre pays. Il s'agit notamment des soldats maliens, français, tchadiens et de la Misma. Le président du RAGE estime que notre pays est malade et qu'on peut le soigner sans pour autant éluder les enjeux de l'heure à savoir les problèmes sociaux, économiques, culturels, éducatifs que nous connaissons. Nous devrons, de son point de vue, administrer des remèdes tels la paix, le dialogue, la tolérance, l'amour du prochain, la réconciliation nationale et la reconstruction nationale, gage du développement humain durable et socle du développement pour notre pays. « Pour cela disons non à la stigmatisation, oui à l'intégration de toutes les couches du Mali où les Maliens seront considérés comme des Maliens tout court. Pour ce faire nous avons besoin de tous les fils du Mali, mais disons plus jamais ça car le dialogue des armes ne conduit qu'au désastre, au déshonneur, à la terreur, aux déplacés, aux morts, aux enfants enlevés », indique Sadou Abidine Diallo. Les cadres d'expression étalés par l'Etat depuis des décennies doivent être renforcés. Le premier responsable du RAGE a saisi l'occasion pour remercier les amis du Mali qui lui ont apporté leur soutien financier, matériel et humain.

Parlant du conflit au nord, Sadou Abidine Diallo estime qu'aucune nation ne pourra vivre en autarcie et que cette guerre contre le terrorisme est une lutte des nations civilisées. Il a rendu hommage au premier président de la République du Mali qui disait lors de la proclamation de l'indépendance que « toutes les Maliennes et tous les Maliens doivent accepter tous les sacrifices pour que notre pays puisse grandir, rayonner de l'épreuve qu'il traverse pour que les Africains libres réellement puissent sans possibilité d'ingérence s'unir pour que la paix, espoir du peuple en voie de développement s'établisse entre tous les pays du monde ». A l'occasion du cinquantenaire de l'unité africaine, les militants du RAGE rendent un vibrant hommage aux pères fondateurs de l'OUA et souhaitent que se réalise enfin cette union où nous aurons une seule armée pour notre sécurité, un seul président, une Assemblée africaine, une seule banque africaine pour sortir d'un « gala inutile et sans issue ».

S. DOUMBIA

 

L'essor

Ses derniers articles: Mopti : Transport de viande, un casse-tête sanitaire  Promotion de la femme : RACHELLE DJANGONE MIAN S’EN VA  Sécurité alimentaire : DES CEREALES A 

élection

AFP

Election en Gambie: une défaite qui vient de loin pour Jammeh

Election en Gambie: une défaite qui vient de loin pour Jammeh

AFP

Présidentielle en Gambie: le président Jammeh appelle

Présidentielle en Gambie: le président Jammeh appelle

AFP

Gambie: aucun espoir d'une élection libre et honnête

Gambie: aucun espoir d'une élection libre et honnête

présidentielle

AFP

Présidentielle au Ghana: l'opposition retente sa chance

Présidentielle au Ghana: l'opposition retente sa chance

AFP

Présidentielle au Ghana: ce qu'il faut savoir

Présidentielle au Ghana: ce qu'il faut savoir

AFP

Ghana: premier tour de la présidentielle sur fond de tensions

Ghana: premier tour de la présidentielle sur fond de tensions

rage

AFP

Afrique du Sud: la guerre des gangs fait rage dans les mines d'or abandonnées

Afrique du Sud: la guerre des gangs fait rage dans les mines d'or abandonnées

AFP

Soudan du Sud: la guerre fait rage dans un Etat pétrolier du Nord

Soudan du Sud: la guerre fait rage dans un Etat pétrolier du Nord

AFP

Centrafrique: la population de Grimari en rage contre la force française Sangaris

Centrafrique: la population de Grimari en rage contre la force française Sangaris