mis à jour le

15ème Forum mondial sur l’alimentation scolaire au Brésil : La délégation malienne était présente

Le 15ème Forum mondial sur l'Alimentation Scolaire s'est tenu du 20 au 24 mai 2013 à Salvador de Bahia au Brésil. Cette rencontre de haut niveau a enregistré la présence de 38 pays dont 23 ministres de l'éducation. Notre pays n'est pas resté en marge des festivités.

 

La délégation malienne conduite par Bocar Moussa Diarra, ministre de l'éducation, de l'alphabétisation et de la promotion des langues nationales, a brillé lors du Forum par leur contribution de taille en matière d'expérimentation des cantines scolaires au Mali. Etaient également du voyage, Mme Touré Zalia Maïga, directrice nationale des cantines scolaires, Monsieur Hamadoun Maïga dit Boris, chargé de mission au dit département, Monsieur Mohamed Makiou Coulibaly du ministère de l'agriculture, Monsieur Simbo Keïta de l'organisation néerlandaise SNV et Monsieur Aboubacar Guindo, chargé de programme des cantines scolaires au Programme Alimentaire Mondial (PAM)/Mali.

 

Dans son discours liminaire du haut de la tribune de l'auguste Assemblée, le ministre Bocar Moussa Diarra a d'abord brièvement présenté la République du Mali ; pour ensuite se pencher sur l'expérience malienne en matière de cantines scolaires. C'est ainsi qu'il dira que malgré tous les efforts, force est de reconnaître que beaucoup reste à faire pour l'accès et le maintien à l'école de plus d'un million d'enfants scolarisables par an. C'est pourquoi, en juin 2008, le Gouvernement organisa le Forum National sur l'alimentation scolaire pour ainsi booster le taux d'accès et de rétention à l'école. Dans la foulée, une Coordination Nationale de cantines scolaires a été mise sur pied pour non seulement mettre en ½uvre un programme national de cantines scolaires, mais aussi pour coordonner toutes les activités des partenaires opérant sur le terrain depuis quelques années.

 

Le ministre renchérit pour dire qu'en janvier 2009, une Politique Nationale de l'Alimentation Scolaire fut adoptée par le Gouvernement. Les résultats de la construction de 651 cantines dans 166 communes les plus vulnérables en 2009-2010 ainsi que ceux des partenaires (PAM, CRS, La Fondation  Paul Guérin La joie...) sur l'accès et le maintien de nombreux enfants à l'école et surtout des filles, ont incité l'Etat et ses partenaires à créer, par la loi N° 2011-033/du 24 juin 2011, le Centre National des Cantines Scolaires. Cette jeune institution aura la lourde mission de coordonner, de contrôler, et d'assurer le suivi de toutes les activités de l'Alisco en vue de promouvoir l'éducation nutritionnelle et sanitaire dans les écoles à cantines. Cependant, le ministre Diarra a tenu à souligner qu'après un an de fonctionnement, le Centre National des Cantines Scolaires, malgré les effets négatifs de la crise sur son fonctionnement et sur ses résultats, a réalisé de nombreuses activités dans la consolidation des acquis et dans l'ancrage institutionnel de l'Alisco au Mali. A titre illustratifs, il dira que de 209 à 2013, le Gouvernement malien a dépensé 11 milliards de francs CFA dans le fonctionnement et l'investissement des cantines dont le nombre a atteint 809 en 2011 avec plus de 250 pensionnaires. Mais, avec la crise que le pays traverse, toutes les infrastructures scolaires y compris les 179 cantines de l'Etat des régions de Gao, Tombouctou et kidal ont été saccagées et pillées ; de même pour les cantines des partenaires (qui sont les plus nombreuses dans ces régions). Cette crise a mis à genou tout le système éducatif dans les trois régions citées, hypothéquant ainsi l'accès et le maintien de centaines de milliers d'enfants des régions du Nord et particulièrement les pensionnaires des cantines dont la scolarité et le maintien à l'école sont suspendues à l'existence et au fonctionnement de la cantine scolaire.

 

En guise de perspectives, le premier responsable du département dira que dans les régions du Nord, le redémarrage des cours nécessitera un plan d'urgence qui sera consolidé par un vaste chantier de reconstruction/réhabilitation et l'équipement total de toutes les cantines scolaires du Nord qui ont été saccagées et pillées ; la construction et l'équipement de cantines intégrées dans les régions de Ségou et de Sikasso servira de test pour la pérennisation des autres cantines ; la campagne de sensibilisation pour partager avec tous les acteurs de l'Alisco les principaux textes législatifs et règlementaires de l'Alisco ; l'élaboration du manuel de gestion de procédure et guide de l'Alimentation Scolaire ; l'organisation d'une journée nationale de l'alimentation Scolaire; l'organisation de la journée de sensibilisation sur l'hygiène et la pérennisation des cantines ; la création de 133 cantines dont 10 intégrées dans les régions du Sud ; l'adoption du projet de loi de règlementation de l'Alisco par l'Assemblée Nationale en 2013 ; l'organisation d'un Forum du réseau francophone à Bamako ; l'organisation de voyages d'études sur l'expérience des pays avancés dans l'Alisco ; l'extension du programme des cantines scolaires dans toutes les régions et dans d'autres ordres d'enseignement.

 

Au finish, le ministre, au nom du Gouvernement de la République du Mali, a adressé ses sincères remerciements aux autorités brésiliennes pour l'agréable offre qui les a été faite ; c'est-à-dire leurs renforcements de capacité en matière d'Alimentation Scolaire.

Vivement le 16ème Forum mondial !

Mamadou Macalou

forum

AFP

RDC: Kabila au Kasaï pour un forum pour la paix

RDC: Kabila au Kasaï pour un forum pour la paix

AFP

Gabon: un forum du "dialogue" tente d'arracher paix civile et sociale

Gabon: un forum du "dialogue" tente d'arracher paix civile et sociale

AFP

Le 26e Forum économique mondial pour l'Afrique s'ouvre

Le 26e Forum économique mondial pour l'Afrique s'ouvre

Brésil

AFP

La voix en or d'une réfugiée congolaise émeut le Brésil

La voix en or d'une réfugiée congolaise émeut le Brésil

AFP

JO-2016/Basket: le Brésil élimine le Nigeria et doit attendre

JO-2016/Basket: le Brésil élimine le Nigeria et doit attendre

AFP

Corruption: les pays émergents, Brésil en tête, inquiètent Transparency International

Corruption: les pays émergents, Brésil en tête, inquiètent Transparency International