mis à jour le

Présidentielle de 2013 : Ahmed Sow lors de sa déclaration de candidature :

 « Tous ces prédateurs, ces voleurs, ces corrompus, se pavanant dans leurs V8 ou leurs grosses Mercedes, vivant dans des villas de 300 à 500  millions avec l'argent volé à nos pauvres populations.... Et certains d'entre eux, ont le culot, l'outrecuidance de se présenter devant le peuple spolié pour demander son suffrage, afin d'assurer l'impunité de leurs crimes. La honte, la dignité et même la simple pitié ne font pas partie des valeurs de ces gens là

 

Le samedi 1 juin 2013, Dr Ahmed Sow a répondu favorablement à la sirène des responsables, militants et sympathisants du Rassemblement Travailliste pour le Développement (RTD). En, effet, ses partisans lui avaient demandé, lors du 1er congrès du parti le 19 mai 2013, de briguer la magistrature suprême. Après un temps de réflexion, il a décidé de se présenter à l'élection présidentielle de juillet 2013.

 

La cérémonie riche en couleurs a été marquée par le discours réquisitoire de Dr Ahmed Sow, contre des candidats qui ont bâti leur richesse dans l'administration malienne, et qui veulent se présenter au scrutin présidentiel.

 

En répondant à l'appel de ses partisans, le Dr Ahmed Sow a dit avoir pensé à ces millions d'hommes, des femmes, d'enfants et de vieux qui ne mangent pas à leur faim. A ces centaines de milliers de nos populations qui doivent encore boire de l'eau impropre. A toutes ces centaines de milliers de femmes qui accouchent encore sans assistance. A ces dizaines de milliers de morts victimes des ravages du paludisme, de la tuberculose et du sida.

 

Le Dr Sow croit fermement que tout cela doit changer, Il a également pensé à nos frères et s½urs, à nos compatriotes du Nord, à leurs souffrances et leur martyre. A cela, s'ajoute le calvaire de nos forces de sécurité et défense, mal préparées et  sous équipées, face à des ennemis surentrainés et suréquipés. Il a tenu à remercier les Autorités et le peuple français, tchadiens, ainsi que des pays de la CEDEAO et la Communauté internationale, pour leur soutien au Mali. Et à ce niveau aussi, le Dr Sow précise que le changement est nécessaire.

 

Le candidat du RTD a réfléchi aux risques des défis de la croissance démographique, 15,2 millions de Maliens en 2013 et 20 millions à l'horizon 2020. De même aux conséquences de  l'exode rural, avec ses centaines de milliers de jeunes paysans, vidant les campagnes pour venir grossir le lot des sous employés des  villes. Il a eu aussi une pensée pour les centaines de milliers de jeunes urbains, sans emploi, assis dans les «grins» de thé. Pour le Dr Ahmed Sow, la faim et le manque d'emploi risquent demain de faire sauter la stabilité sociale de notre pays. Il trouve que cela n'est pas admissible et il opte pour le changement.

 

Les voleurs de la république

Tout en pensant aux laissés pour compte, le Dr Sow a parlé des voleurs de la république. « Je n'ai pas pu m'empêcher de penser à tous ces prédateurs, ces voleurs, ces corrompus, se pavanant dans leurs V8 ou leurs grosses Mercedes, vivant dans  des villas de 300 à 500  millions avec  l'argent volé à nos pauvres populations qui vivent dans la misère. Et certains d'entre eux, ont le culot, l'outrecuidance de se présenter devant le peuple spolié pour demander son suffrage, afin d'assurer l'impunité de leurs crimes. La honte, la dignité et même la simple pitié ne font pas partie des valeurs de ces gens là. Ils ne perdent rien à attendre le CHANGEMENT.» a-t-il dénoncé.

 

Pour toutes ces raisons et le travail abattu par le peuple du RTD, pour faire du parti, en moins de 3 mois, la formation politique montante au Mali, le Dr Ahmed Sow, a dit oui en leur nom, pour être candidat à la prochaine élection présidentielle.

 

Refondation du Mali

Il se réclame le candidat du changement, du renouveau, de la reconstruction et de la refondation. Il donne l'espoir aux maliens qu'un autre Mali est possible, à travers une nouvelle république.

Pour le Dr Sow, la refondation de la nouvelle république aura pour fondements : la paix et la concorde entre les maliens ; le renforcement de nos forces de défense et de sécurité ;  la nouvelle gouvernance à travers la politique d'augmentation des revenus et la lutte implacable contre la corruption ; le développement rural en donnant la terre aux paysans et en leur favorisant l'accès aux équipements modernes de production, ainsi qu'aux éleveurs et aux pêcheurs ; la promotion et le développement du secteur minier ; le développement des infrastructures de transport et surtout de l'énergie ; la promotion et le développement  des PME ; le développement de la micro-finance, ainsi que l'introduction et l'émergence de la finance islamique ; la refonte totale de l'école malienne pour l'adapter aux besoins de l'économie nationale ;  la mise en place d'une politique sociale de santé pour tous ; la protection de l'environnement.

 

La Maison Mali en 30 points

Le président du Rassemblement Travailliste pour le Développement (RTD), le Dr Ahmed Sow, a indiqué qu'il soumettra bientôt, aux Maliens, le Projet de Société du parti. Ce projet qui est composé de 30 propositions permettra de relancer la Maison Mali. Il s'agit entre autres : de l'augmentation conséquente des salaires des fonctionnaires ; la lutte implacable contre la corruption ; la maîtrise les prix des denrées alimentaires et des produits de première nécessité ; la concurrence à tous les postes de direction des services publics en faisant appel à des grands cabinets de recrutement ; .la distribution des terres au million d'agriculteurs ; la valorisation du cheptel du Mali ; faire du Mali, le 1er ou tout au moins le 2ème exportateur d'or en Afrique, avec une production de 100 tonnes par an ; l'augmentation de 1000 MW la production d'électricité ; la refonte totale de l'école ; la mise en ½uvre d'une politique de santé pour tous, etc.

 

Un avertissement à ses adversaires

C'est un Dr Ahmed Sow confiant qui a tenu son discours devant ses partisans. « Oui Mes Chers Camarades, Mes Chers Amis, nous avons la possibilité de gagner, car les Maliens n'ont plus confiance à la vieille classe politique. Nos compatriotes veulent le Changement avec des hommes intègres, patriotes et travailleurs. Nous avons le profil du poste. Si j'ai accepté d'être candidat, c'est parce que je suis sûr de pouvoir gagner... j'ai toujours gagné mes paris... J'ai bien analysé les données politiques et même d'autres types de données : toutes indiquent que la victoire est à notre portée.» a-t-il assuré. Et d'ajouter : «  Il vaut mieux être peu connu, mais crédible que d'être connu et impopulaire.» Le Dr Ahmed Sow, qui se présente comme l'Obama malien, assure qu'il connait bien la route de Koulouba.

 

A retenir que lors de la cérémonie, l'assistance a eu droit à un film documentaire de 7 minutes, retraçant le parcours du Dr Ahmed Sow.

Ahmadou Maïga

Mali Web

Ses derniers articles: Atelier de concertation du HCR sur le retour des réfugiés et déplacés du Mali : Les acteurs en conclave pour la facilitation du processus  ORTM / Journal TV 20h du 15 Septembre 2013  L’étrangleur de Bagadadji étranglé 

présidentielle

AFP

Présidentielle au Ghana: l'opposition retente sa chance

Présidentielle au Ghana: l'opposition retente sa chance

AFP

Présidentielle au Ghana: ce qu'il faut savoir

Présidentielle au Ghana: ce qu'il faut savoir

AFP

Ghana: premier tour de la présidentielle sur fond de tensions

Ghana: premier tour de la présidentielle sur fond de tensions

2013

AFP

Madagascar: reprise du procès du lynchage d'un Français et d'un Italien en 2013

Madagascar: reprise du procès du lynchage d'un Français et d'un Italien en 2013

AFP

Attaques de 2013 en RDC : vingt ans de prison pour 17 adeptes d'une secte

Attaques de 2013 en RDC : vingt ans de prison pour 17 adeptes d'une secte

AFP

Comores: lourdes condamnations après la tentative de putsch d'avril 2013

Comores: lourdes condamnations après la tentative de putsch d'avril 2013

candidature

AFP

Gabon: la Cour constitutionnelle rejette les recours sur la candidature d'Ali Bongo

Gabon: la Cour constitutionnelle rejette les recours sur la candidature d'Ali Bongo

AFP

Gabon: l'ex-président de l'Assemblée annonce sa candidature

Gabon: l'ex-président de l'Assemblée annonce sa candidature

AFP

Congo: Sassou Nguesso confirme officiellement sa candidature

Congo: Sassou Nguesso confirme officiellement sa candidature