mis à jour le

Le MNLA met en garde l’armée malienne contre une attaque à Kidal

Mnla (photo archives)

OUAGADOUGOU – La rébellion touareg du MNLA, qui occupe Kidal, dans le nord-est du Mali, a mis en garde l'armée malienne contre une attaque sur cette ville, vers laquelle des soldats avançaient mardi.

 


« Si nous sommes attaqués, ce sera la fin des négociations et nous irons jusqu'au bout du combat », a déclaré à l'AFP Mahamadou Djeri Maïga, vice-président du Mouvement national de libération de l'Azawad (MNLA), présent à Ouagadougou pour des discussions sur Kidal menées sous l'égide du Burkina Faso, pays médiateur, depuis une semaine.

 
L'armée malienne « assumera toute la responsabilité des conséquences de ses actes », a-t-il poursuivi, accusant « le Mali » de ne pas « vouloir la paix ».
M. Maïga a indiqué que son mouvement demandait au président burkinabè Blaise Compaoré, médiateur pour l'Afrique de l'Ouest, et à la communauté internationale « d'intervenir pour amener le Mali à la raison ».

 
« Si le Mali veut en découdre avec nous, si le Mali veut prendre Kidal par la force, nous demandons aux forces impartiales de ne pas nous aider, de ne pas non plus aider le Mali, de rester neutres et de nous laisser faire », a-t-il ajouté en référence aux forces françaises et africaines présentes dans le nord du Mali.

 
Le porte-parole de l'armée à Bamako a annoncé mardi que des soldats maliens étaient en route pour Kidal, où le MNLA et d'autres groupes touareg refusent pour l'heure le retour de l'armée et de l'administration maliennes, compromettant la tenue de la présidentielle prévue le 28 juillet dans tout le Mali.

 
« Pour le moment, il s'agit d'aller à Anefis en vue de préparer l'entrée à Kidal », a déclaré le porte-parole de l'armée, Souleymane Maïga. L'arrivée de soldats maliens à Anefis, localité située environ à mi-chemin entre Gao, la grande ville du Nord, et Kidal, a été confirmée par des habitants.

 
Ce mouvement de troupes intervient après l'expulsion ce week-end vers Gao de dizaines de membres des communautés noires de la ville par le MNLA, selon des témoins, et le jour d'un nouvel attentat suicide commis contre un chef militaire de ce mouvement à Kidal.

Mali Web

Ses derniers articles: Atelier de concertation du HCR sur le retour des réfugiés et déplacés du Mali : Les acteurs en conclave pour la facilitation du processus  ORTM / Journal TV 20h du 15 Septembre 2013  L’étrangleur de Bagadadji étranglé 

MNLA

AFP

Mali: un groupe pro-Bamako prend des positions rebelles du MNLA

Mali: un groupe pro-Bamako prend des positions rebelles du MNLA

Fiasco

Y a-t-il un plan B au Mali?

Y a-t-il un plan B au Mali?

remake?

Le Mali et le spectre de l'enfer de 2012

Le Mali et le spectre de l'enfer de 2012

garde

AFP

Afrique du Sud: l'ANC met en garde ses députés contre un vote anti-Zuma

Afrique du Sud: l'ANC met en garde ses députés contre un vote anti-Zuma

AFP

Elections kényanes: l'UE met en garde contre de possibles violences

Elections kényanes: l'UE met en garde contre de possibles violences

AFP

Le centre nucléaire de Kinshasa se meurt sous bonne garde

Le centre nucléaire de Kinshasa se meurt sous bonne garde

attaque

AFP

Egypte: 18 morts dans une attaque contre des forces de sécurité revendiquée par l'EI

Egypte: 18 morts dans une attaque contre des forces de sécurité revendiquée par l'EI

AFP

Somalie: 12 morts dans une attaque shebab, des soldats fuient au Kenya

Somalie: 12 morts dans une attaque shebab, des soldats fuient au Kenya

AFP

Burkina: nouveaux dispositifs sécuritaires après une récente attaque terroriste

Burkina: nouveaux dispositifs sécuritaires après une récente attaque terroriste