mis à jour le

Soirée dans un nightclub de Damas, 11 décembre 2007 / Reuters
Soirée dans un nightclub de Damas, 11 décembre 2007 / Reuters

Pourquoi refuse-t-on l'entrée des clubs aux femmes voilées en Egypte?

Une jeune Américaine, refoulée d'un club à cause d'un tissu sur la tête, s'interroge.

Une femme, qu'elle soit voilée ou pas, reste la même. C'est l'avis d'une jeune Américaine vivant au Caire. Sur le site d'information Aswat masriya, elle livre son témoignage. Un soir, à l'entrée d'un club huppé du Caire, un videur hésite à la faire rentrer. Affublée d'un voile (esthétique), la jeune femme est priée de montrer patte blanche, autrement dit de justifier qu'elle n'est pas Egyptienne.

Après avoir tout de même pu entrer dans la boîte, la jeune Américaine s'interroge: pourquoi les femmes voilées ne pourraient-elles pas avoir envie de boire et danser au Cairo Jazz club?

C'est officieux: les propriétaires de bars et de clubs refusent l'accès de leur établissement à des femmes vêtues d'un hijab (voile islamique). Ils se disent:

«Mais que viendraient faire des femmes pieuses dans une discothèque

Face à cette situation, les femmes ne peuvent que demander davantage d'autonomie. L'exemple du Cairo Jazz club se vérifie dans d'autres situations: les femmes doivent choisir entre la moralité et la liberté de circuler, entre leur identité et le fait de vouloir faire la fête. Leur respectabilité est en jeu, toujours.

Et pourtant «ces clubs se foutent de la moralité de leurs clients. Seul compte l'image, écrit la jeune Américaine. Finalement, peu importe ce que la femme porte. Sa piété n'est pas cousue dans son hijab.»

Lu sur Aswat masriya

Slate Afrique

La rédaction de Slate Afrique.

Ses derniers articles: Des forces spéciales américaines combattent toujours les djihadistes au Mali  Les orphelinats africains ferment en masse et c'est une bonne nouvelle  La mort mystérieuse de l'ambassadeur russe au Soudan 

club

AFP

Le chanteur nigérian Femi Kuti salue la visite du président Macron dans son club

Le chanteur nigérian Femi Kuti salue la visite du président Macron dans son club

AFP

Au Soudan, la première femme coach d'un club de foot masculin

Au Soudan, la première femme coach d'un club de foot masculin

AFP

Tunisie: plainte contre la police après le décès d'un supporteur du Club africain

Tunisie: plainte contre la police après le décès d'un supporteur du Club africain

bars

AFP

Le sodabi, la liqueur béninoise

Le sodabi, la liqueur béninoise

AFP

Dans les bars du Cap, le gin made in South Africa fait fureur

Dans les bars du Cap, le gin made in South Africa fait fureur

religion

AFP

En Somalie, des femmes bravent tradition et religion sur le terrain de foot

En Somalie, des femmes bravent tradition et religion sur le terrain de foot

AFP

Le Soudan dit respecter les libertés de religion et de presse

Le Soudan dit respecter les libertés de religion et de presse

République démocratique du Congo

Les élèves congolais doivent apprendre la démocratie à l'école

Les élèves congolais doivent apprendre la démocratie à l'école