mis à jour le

La CPI manque de charges contre Gbagbo !

La Cour pénale internationale (CPI) a décidé  lundi de reporter la décision de confirmation ou non des charges de crimes  contre l’humanité contre l’ancien président ivoirien Laurent Gbagbo et dit  avoir besoin d’éléments de preuve supplémentaires du procureur pour l’ouverture  d’un éventuel procès de l’ex-président.

Les juges de la CPI ont demandé “au procureur d’envisager de fournir des  preuves supplémentaires ou de mener des enquêtes supplémentaires”, indique un  communiqué de la CPI, qui estime toutefois que “l’ensemble des preuves du  procureur, bien qu’apparemment insuffisantes, ne semble pas manquer de  pertinence et de valeur probante”.

Un nouveau calendrier a été fixé par les juges et le procureur devra  remettre un document de charges complété avant le 15 novembre 2013, selon la  même source. La défense aura jusqu’au 16 décembre 2013 pour réagir et  présenter, si elle le souhaite, des éléments de preuve à décharge  supplémentaires.

Laurent Gbagbo et son entourage avaient fomenté “un plan pour rester au  pouvoir à tout prix à travers des attaques mortelles, planifiées avec soin”  contre des supporters d’Alassane Ouattara, avait indiqué le bureau du procureur  à l’ouverture en février dernier de la séance de confirmation des charges.

Ces attaques, commises par des forces pro-Gbagbo, “revêtaient un caractère  généralisé et systématique” et étaient dirigées “contre des communautés  ethniques ou religieuses spécifiques”, selon l’acte d’accusation, qui signale  qu’entre le 28 novembre 2010 et le 8 mai 2011, les forces pro-Gbagbo auraient  tué entre 706 et 1.059 personnes et violé 35 femmes.

Premier ex-chef d’Etat remis à la CPI, Laurent Gbagbo (67 ans) écroué à La  Haye depuis novembre 2011, est soupçonné par la CPI d’être “co-auteur indirect”  de crimes contre l’humanité commis pendant les violences post-électorales de  2010-2011. Son refus de céder le pouvoir à son rival élu, l’actuel président  Alassane Ouattara, avait plongé le pays dans une crise qui avait fait 3.000  morts.

La CPI est le premier tribunal pénal international permanent chargé de juger  les auteurs de génocide, crimes contre l’humanité et crimes de guerre.

La Nouvelle Tribune

Ses derniers articles: Peinture : Patrick Jolivet  Le Maroc renforce ses capacités de production en énergie solaire  Plus de 51.000 bénéficiaires de l’Initiative royale “Un million de cartables” 

CPI

AFP

Le Burundi devient le premier pays

Le Burundi devient le premier pays

AFP

Gabon/violences post-électorales: le gouvernement rejette toute autre "enquête internationale" que la CPI

Gabon/violences post-électorales: le gouvernement rejette toute autre "enquête internationale" que la CPI

AFP

Burundi: l'ONU presse la CPI d'enquêter sur des crimes contre l'humanité

Burundi: l'ONU presse la CPI d'enquêter sur des crimes contre l'humanité

Gbagbo

AFP

Côte d'Ivoire: Soro, ex-chef rebelle, "demande pardon"

Côte d'Ivoire: Soro, ex-chef rebelle, "demande pardon"

AFP

CPI: les juges doivent réexaminer la demande de libération de Laurent Gbagbo

CPI: les juges doivent réexaminer la demande de libération de Laurent Gbagbo

AFP

CPI: décision attendue sur une éventuelle libération de Laurent Gbagbo

CPI: décision attendue sur une éventuelle libération de Laurent Gbagbo