mis à jour le

Pour le quatrième jour ,un climat d’insurrection règne en Turquie

Des milliers de manifestants se sont rassemblés, pour la quatrième journée consécutive, sur la place Taksim, à Istanbul. À nouveau, des heurts ont éclaté avec les forces de l’ordre. Un homme de 22 ans est mort après avoir été blessé par balle lors d’une manifestation dans le sud. C’est le deuxième décès en lien avec les événements. Le Premier ministre Erdogan n'a pas modifié son agenda et est arrivé lundi 3 juin au Maroc, pour une tournée de quatre jours au Maghreb. Tandis que la Turquie est en proie à un climat d'insurrection, il a affiché sa fermeté, promettant un prochain retour au calme.

À Istanbul, des milliers de manifestants ont à nouveau envahi l'emblématique place, lundi 3 juin. Dans la soirée, le climat était toujours tendu et confu, sur la place Taksim comme dans les autres quartiers d'Istanbul en proie à des violences depuis plusieurs jours.

Du gaz lacrymogène lâché depuis des hélicoptères au-dessus de la foule

Les forces de l'ordre sont intervenues vers 18h30 TU, ce lundi soir, sur la place Taksim. La police a mené une opération par la voie des airs, avec des hélicoptères qui ont lancé du gaz sur des dizaines de milliers de manifestants pacifiques rassemblés sur cette place. Les informations sur la situation dans les différents quartiers d'Istanbul sont confuses.

Une chose est sûre, à 20h TU, les manifestants étaient de retour sur la place Taksim, où la situation semblait plutôt calme. En revanche, dans des quartiers proches, la situation était très différente. À Gumussuyu, quartier situé à l'entrée de la place Taksim, les forces de l'ordre ont lancé massivement des gaz lacrymogènes sur les manifestants qui tentaient de leur barrer l'accès à la place.

Situation très tendue dans différents quartiers d’Istanbul

À Besiktas, quartier en proie à des affrontements très violents ces derniers jours, la situation était également très tendue, ce lundi soir. Les manifestants semblent en tous cas prêts à ne rien lâcher face à la répression policière.

Quelques minutes seulement après l'intervention des forces de police et les lancés de gaz lacrymogènes, les protestataires étaient de retour sur la place Taksim, pour lancer à leur tour des feux d'artifice. Manière de montrer qu'ils sont toujours là, et toujours debout.

A Ankara, la capitale, la police a également employé des gaz lacrymogènes pour disperser un millier de manifestants qui ont affronté les forces de l'ordre en scandant « Tayyip démission ».

Selon les organisations des droits de l'homme et les syndicats de médecins d'Istanbul et d'Ankara, les violences des trois derniers jours a fait plus d'un millier de blessés à Istanbul et au moins 700 à Ankara. Des chiffres non confirmés par le gouvernement, qui évoquait pour sa part 58 civils et 115 policiers blessés entre mardi 28 mai et dimanche 2 juin. Le gouvernement évoque également le chiffre de 1 700 interpellations dans plus de 67 villes, en lien avec les manifestations.

Appel à la grève pour ce mardi 4 juin

Par ailleurs, la Confédération des syndicats du secteur public (KESK), l'une des plus importantes confédérations syndicales du pays, a lancé ce lundi 3 juin un appel à une grève de deux jours effectif dès ce mardi. « La terreur exercée par l’Etat contre des manifestations totalement pacifiques se poursuit de telle façon que cela menace la vie des civils », écrit le syndicat dans son appel à la grève, diffusé sur son site internet.

Tunisie Focus

Ses derniers articles: Dimanche , Ban Ki-moon a reçu le rapport des enquêteurs de l’ONU en Syrie  Une météorite tombe  Journée internationale de la démocratie . Bla-bla-bla chez les arabes 

climat

AFP

Kenya: le pape souhaite "un climat de dialogue constructif"

Kenya: le pape souhaite "un climat de dialogue constructif"

AFP

Togo: 2ème jour de manifestation de l'opposition dans un climat tendu

Togo: 2ème jour de manifestation de l'opposition dans un climat tendu

AFP

Togo: 2ème jour de manifestation de l'opposition dans un climat tendu

Togo: 2ème jour de manifestation de l'opposition dans un climat tendu

Turquie

AFP

Somalie: des blessés de l'attentat de Mogadiscio soignés en Turquie

Somalie: des blessés de l'attentat de Mogadiscio soignés en Turquie

AFP

Maroc: un an de prison pour avoir célébré l'assassinat de l'ambassadeur russe en Turquie

Maroc: un an de prison pour avoir célébré l'assassinat de l'ambassadeur russe en Turquie

AFP

Libye: la Turquie rouvre son ambassade

Libye: la Turquie rouvre son ambassade