mis à jour le

Risques de catastrophes : une Action de journalistes pour tirer sur la sonnette d'alarme

Réunis en atelier à Koudougou, chef lieu de la région du Centre-Ouest, des journalistes venus d'une dizaine d'organes ont mis sur pied un réseau dénommé « Action des communicateurs pour la gestion des risques de catastrophes » (ACGRC). Ce groupe a pour but d'attirer l'attention des dirigeants sur les risques de catastrophes et de servir de relai entre les structures ½uvrant dans la gestion des catastrophes et les populations.

La création de ce réseau est l'une des recommandations d'un premier atelier qui avait eu lieu les 6 et 7 novembre 2012 à Kaya, dans la province du Sanmatenga. « En choisissant de demander l'accompagnement de la presse dans nos activités de gestion des risques de catastrophes, nous sommes conscients qu'il faut très souvent faire passer des informations aux populations afin d'éviter certains dégâts », a indiqué Augustin B Bazié, représentant du Secrétaire permanent du Conseil national de secours d'urgence (SP/Conasur.

Le réseau dénommé ACGRC interviendra en amont, pendant et en aval des catastrophes. Composé pour l'instant d'une trentaine de membres travaillant dans presque tous les organes de presse présents au Burkina, le réseau ambitionne de s'étendre davantage et couvrir aussi les provinces. Les participants, après avoir amendé et adopté les textes, ont mis en place un bureau de 9 membres piloté par Salif Kaboré, journaliste à Ouaga FM. Il a comme secrétaire général, Wilfried Bakouan, du journal l'Evènement.

Après avoir pris l'engagement d'½uvrer à réduire les conséquences des catastrophes par la communication, les participants ont sollicité l'aide des consultants qui les ont assistés depuis le début afin de bien remplir leurs missions. Pour cela, la principale bataille qu'il faudra gagner sera de faire vivre le réseau. A cet effet, le Dr Emile Bazyomo, l'un des consultants, s'est voulu clair. « L'ACGRC ne doit pas être comme les autres réseaux qui naissent entre quatre mûrs et qui meurent dans les mains d'un individu », a-t-il indiqué.

Jacques Théodore Balima

Lefaso.net

Le Faso

Ses derniers articles: Tirage au sort des barrages de la coupe du monde 2014 :  Paroisse de Bissighin : les élèves et étudiants  Coupe OAPI : ONEA en dames et SONABHY en hommes 

catastrophes

AFP

Au Ghana, on vide les égouts pour éviter de nouvelles catastrophes

Au Ghana, on vide les égouts pour éviter de nouvelles catastrophes

AFP

Afrique: des obligations financières pour les catastrophes climatiques

Afrique: des obligations financières pour les catastrophes climatiques

Actualités

Catastrophes naturelles : Mieux vaut prévenir que guérir

Catastrophes naturelles : Mieux vaut prévenir que guérir

journalistes

AFP

Guinée équatoriale: deux journalistes brièvement interpellés

Guinée équatoriale: deux journalistes brièvement interpellés

AFP

Maroc: nouveau report du procès de sept journalistes

Maroc: nouveau report du procès de sept journalistes

AFP

Les journalistes du Maghreb "sous haute tension", selon RSF

Les journalistes du Maghreb "sous haute tension", selon RSF