mis à jour le

BDM S.A. : UNE BONNE TENUE EN 2012 ET UN PLAN D’EXPANSION SOUS-REGIONALE

Malgré les multiples crises que traverse notre pays, l'institution a enregistré un résultat net d'exploitation bénéficiaire de 10,3 milliards Fcfa

La Banque de développement du Mali (BDM S.A.) a tenu samedi la 46ème session ordinaire de son conseil d'administration. L'ensemble des administrateurs a participé à des travaux présidés par le PDG de l'établissement, Abdoulaye Daffé. A l’ordre du jour de cette 46ème session : l'analyse et l'examen de plusieurs points, notamment l'évaluation de l'impact de la crise sociopolitique, économique et sécuritaire sur l'institution bancaire, le contrôle des tâches, l'examen et l'approbation des projets de budgets d'exploitation et d'investissement de l'établissement ainsi que l’examen de plusieurs dossiers importants.

L'année 2012 a été marquée par une crise institutionnelle, sécuritaire et économique qui a fortement impacté les activités économiques de notre pays. Les institutions bancaires, principales animatrices des activités économiques à travers le financement des agents économiques, ont été frappées de plein fouet par la situation. Les pertes du secteur bancaire sont aujourd'hui estimées à plus de 18 milliards : 4 milliards au titre des encaisses, 12 milliards dus à la faillite des entreprises financées par les banques et plus 2 milliards suite aux dégâts matériels après les saccages des bâtiments et le vol des engins dans les régions du Nord. L'activité bancaire a ainsi diminué de 10%.

La BDM S.A. n'a pas été épargnée par la bourrasque. Cependant, l'institution bancaire est parvenue à intensifier ses activités tout en préservant la qualité de son portefeuille.

Dans son intervention, le PDG de la BDM S.A., rappellera qu'en 2012, l'activité de la banque a été conduite dans un environnement hostile marqué par une série d'épreuves difficiles qui ont sérieusement pesé sur la situation économique de notre pays. « Cependant, malgré ces difficultés, la banque a enregistré un résultat net d'exploitation bénéficiaire de 10 milliards 304 millions de Fcfa contre 8 milliards 918 millions Fcfa en 2011. Et la banque est en totale conformité avec la règlementation prudentielle. La qualité de son portefeuille est préservée étant donné que le taux de dégradation net affiché à cette date est de 2,7% pour une moyenne nationale de 8,6% et une moyenne UEMOA de 6,4%. Ce qui faire dire aux professionnels de notre secteur que la BDM S.A. est une banque profondément saine », a souligné Abdoulaye Daffé. Il a rendu hommage à l'ensemble du personnel pour les efforts fournis afin de préserver la bonne marche de la banque pendant les périodes d'incertitude.

Abdoulaye Daffé a rappelé le rôle prépondérant des partenaires de la banque qui ont constamment accompagné l'institution pendant cette dure période. Il a remercié les partenaires de la banque pour leurs soutiens divers et multidimensionnels tout au long de la crise.

Au terme des travaux, les administrateurs ont félicité les travailleurs de la banque pour les efforts fournis notamment la bonne marche de l'institution pendant la crise. Ils ont rendu hommage au PDG ainsi qu'aux représentants de la BMCE-Bank, Mohamed Agoumi et Driss Benjeloun, pour leur accompagnement. Pour les années avenir, la BDM-SA entend explorer, connaître, voire anticiper puis satisfaire les besoins de l’ensemble de ses principaux partenaires. La banque mettra également en place les structures et la technologie nécessaires à l’accompagnement de ses clients où qu’ils se situent géographiquement. Leader national, la banque entend se positionner comme acteur économique clé dans la sous-région. Ainsi, à travers son partenariat avec la BMCD, la BDM-SA prévoit se doter d’une taille critique géographique, financière et technologique permettant à la nouvelle entité d’offrir de meilleures perspectives aussi bien pour la banque, ses actionnaires que sa clientèle.

D. DJIRE 

L'essor

Ses derniers articles: Mopti : Transport de viande, un casse-tête sanitaire  Promotion de la femme : RACHELLE DJANGONE MIAN S’EN VA  Sécurité alimentaire : DES CEREALES A 

2012

AFP

Egypte: le nouveau Parlement se réunit, une première depuis 2012

Egypte: le nouveau Parlement se réunit, une première depuis 2012

AFP

Dopage et corruption: Diack évoque un soutien russe

Dopage et corruption: Diack évoque un soutien russe

AFP

Mali: les principaux troubles depuis janvier 2012

Mali: les principaux troubles depuis janvier 2012