mis à jour le

Alphabétisation : L’APPROCHE MULTI ACTEURS FAIT SES PREUVES EN 5è REGION

La salle de conférence de l'Académie d'enseignement de Mopti a abrité le 29 mai, les travaux de l'atelier du cadre de concertation du Programme multi acteurs d'alphabétisation et formation professionnelle (PMA II) dans la région de Mopti. Présidés par le sous-préfet de Bankass, Moussa Diallo, les travaux se sont déroulés en présence notamment du chef du projet alphabétisation et formation professionnelle, Ibrahim Maïga.

La rencontre a partagé avec les acteurs du cadre de concertation, le bilan des activités réalisées et des résultats obtenus en 2013 par le Programme multiacteurs d'alphabétisation et de formation professionnelle afin de structurer les perspectives d'ici la clôture de la deuxième phase. Troisième  rencontre d'échanges du genre, elle a regroupé environ une quarantaine de participants des académies de Mopti, Douentza, des CAP de Mopti, Sévaré, Bankass, le SAF de Mopti, 3 ONG partenaires (Eveil, ASG et Enda Tiers monde) et des personnes ressources. Les représentants des maires des 5 communes bénéficiaires – Mopti, Sio, Fatoma (cercle de Mopti), Bankass et Dinbal, (cercle de Bankass) -, le conseil régional, les organisations de la société civile et les services techniques impliqués, ont  également pris part à l'atelier.

0rganisé par l'ONG Aide et action internationale en collaboration avec les ONG partenaires de Mopti et l'accompagnement technique et financier de l'Inter église de coopération pour le développement (ICCO), l'atelier a permis d'examiner et analyser le déroulement et les résultats de la formation professionnelle.

Les participants ont aussi étudié les résultats atteints par les néo-alphabètes de la première cohorte, formés et installés. Ils ont identifié les succès et les échecs enregistrés par les ONG d'exécution sur la formation qualifiante. A la lumière des constats, des recommandations ont été formulées pour améliorer le programme.

Rappelons que c'est pour rehausser le faible taux d'éducation et de scolarisation, estimé à 62,1% dans la région de Mopti contre 81,5% au plan national, que l'ONG Aide et Action Internationale et ses partenaires ont lancé ce programme vigoureux d'alphabétisation et de formation professionnelle. Il vise à améliorer l'accès à l'alphabétisation des adultes non scolarisés ou déscolarisés et contribuer au développement des ressources humaines qualifiées afin d'accroître la productivité et la rentabilité des initiatives économiques et favoriser l'insertion socioprofessionnelle des jeunes.

Pour atteindre ces objectifs, les réalisations du programme en 5ème Région ont porté sur la construction de 11 centres d'alphabétisation équipés, 7 bibliothèques villageoises, la formation de 24 agents et 48 animateurs/alphabétiseurs sur les méthodes d'alphabétisation.

Après les bons résultats de la phase précédente, le programme  poursuit les actions de formation qualifiante en faveur des néo-alphabètes issus des centres d'alphabétisation de sa zone d'intervention pour une consolidation des acquis. Selon le chef du projet alphabétisation et formation professionnelle, Ibrahim Maïga, Aide et Action Internationale a déposé un fonds de garantie auprès de la CAMEC pour permettre l'accès des néo-alphabètes au crédit en vue de développer des activités sous forme de micro entreprises.

Ibrahim Maïga a annoncé  que  le programme  a formé en 2012, 107 néo alphabètes dont 53 ont été installés grâce au fonds de roulement et d'investissement, dans les filières de l'embouche, du maraîchage, de la teinture, de la transformation alimentaire et du filage du coton à travers 7 coopératives.

L'atelier a noté avec satisfaction la participation à la dernière foire internationale de Dakar, de néo-alphabètes formés et installés. Le sous-préfet, Moussa Diallo, a, au nom des autorités régionales, félicité et remercié les responsables de l'ONG Aide et Action Internationale, ICCO et leurs partenaires pour les innovations et les résultats engrangés. Il a salué l'approche multiacteurs qui permet d'impulser une synergie entre l'ensemble des acteurs et des partenaires de l'éducation pour accompagner la promotion des langues nationales et le développement d'un environnement lettré durable et d'améliorer la qualité des interventions futures.

D. COULIBALY

AMAP-Mopti

L'essor

Ses derniers articles: Mopti : Transport de viande, un casse-tête sanitaire  Promotion de la femme : RACHELLE DJANGONE MIAN S’EN VA  Sécurité alimentaire : DES CEREALES A 

alphabétisation

Democrazy

Les crises postélectorales, une fatalité en Afrique?

Les crises postélectorales, une fatalité en Afrique?

preuves

AFP

Libye et Sarkozy: soupçons et accusations mais pas de preuves

Libye et Sarkozy: soupçons et accusations mais pas de preuves

AFP

RDC: trois étudiants acquittés par la justice faute de preuves

RDC: trois étudiants acquittés par la justice faute de preuves

AFP

Niger: l'opposition veut des preuves du coup d'Etat déjoué

Niger: l'opposition veut des preuves du coup d'Etat déjoué

région

AFP

Tunisie: deux jihadistes présumés tués dans la région de Kasserine

Tunisie: deux jihadistes présumés tués dans la région de Kasserine

AFP

Région du lac Tchad: "la plus grande crise du continent africain"

Région du lac Tchad: "la plus grande crise du continent africain"

AFP

RDC: le HCR transfère 30.000 réfugiés sud-soudanais dans une région du nord-est

RDC: le HCR transfère 30.000 réfugiés sud-soudanais dans une région du nord-est