mis à jour le

Insécurité à Kidal : La divagation de François Hollande

François Hollande

Le Mali a été fortement ébranlé par l'insécurité dans les régions nord. Avec l'avancée des islamistes, djahadistes et narco trafiquants sur le  territoire, le peuple malien a, hautement, salué l'intervention de la France au Mali, grâce à l'engagement de son président François Hollande. Ainsi, les narcos trafiquants et djahadistes ont été repoussés de Konna jusqu'à Tombouctou et Gao. Des actions de ratissage dans ces régions ont permis le retour de la quiétude. Mais, à présent, le problème qui préoccupe le plus, est celui relatif à la libération totale de Kidal. Depuis un bon moment, l'armée malienne est aux abords de Kidal, mais ne parvient pas à progresser pour déloger les éléments du MNLA, qui, pas plus qu'hier dimanche, ont exigét le retrait de l'armée malienne du territoire de l'Azawad.

 

Depuis quelques mois, Kidal est sous le contrôle du MNLA qui est contre toute intervention et présence de l'armée malienne. La France serait-elle en train d'empêcher l'avancée des troupes maliennes sur ce territoire? On est tenté de répondre à cette question par l'affirmation. En effet, de plus en plus, on soupçonne la France d'être complice du MNLA. Le comble est que ces derniers temps, François Hollande tient un langage ambigu au sujet de la libération de Kidal. En effet, s'il y a quelque temps, le président François soutenait qu'il ne saurait y avoir deux armées dans un même pays, aujourd'hui, il tient un autre discours dont nous vous proposons un fragment : « Oui, l'administration malienne doit revenir à Kidal. Peut être l'armée, un peu plus tard... »

 

En s'exprimant de la sorte, François Hollande est-il sincère avec les autorités et le peuple malien ? Pourquoi l'armée malienne doit -elle attendre, pendant que les éléments du MNLA refusent de désarmer, commettent des exactions sur de paisibles citoyens et refusent de reconnaître l'armée ? Voudrait-on déjà faire croire que Kidal est un pays à part entière différent du Mali ? Pourquoi tient-on des discours aussi versatiles ? Qu'est-ce que la France vise à travers son soutien au MNLA avec qui d'ailleurs les négociations n'ont rien donné ? Les autorités maliennes, fussent-elles de la transition, doivent-elles accepter de se soumettre aux directives de la France ? A travers la versatilité de son discours, on est en train de douter de plus en plus de la sincérité de François Hollande.

 

Il soutient qu'il est nécessaire de protéger les populations touaregs comme si les autorités maliennes avaient l'intention de mener une croisade contre les touaregs. A Mali, il n'y a pas, a priori, de velléités de mener la chasse contre quelque ethnie que ce soit. Le problème à Kidal, c'est le MNLA qui refuse de désarmer espérant toujours sur le soutien des yeux bleus, bref de la France. Cette situation persiste déjà depuis quelques mois. Aujourd'hui, il est plus que jamais nécessaire de libérer Kidal d'ici la date des élections afin d'assurer la quiétude et la sécurité chez les Maliens, en particulier les habitants de Kidal. Aussi, il n'est un secret pour personne que les membres du MNLA sont contre toute idée d'élection. Le suspens a trop duré autour de la situation de Kidal. Il faudra envisager et dans un bref délai, la gestion définitive de la question de  cette ville malienne. Sans cela, tous les efforts déployés risquent d'être vains car, la libération totale de Kidal est synonyme de l'extinction de tout projet d'autonomie de Kidal.

Sinaly

 

Mali Web

Ses derniers articles: Atelier de concertation du HCR sur le retour des réfugiés et déplacés du Mali : Les acteurs en conclave pour la facilitation du processus  ORTM / Journal TV 20h du 15 Septembre 2013  L’étrangleur de Bagadadji étranglé 

insécurité

SOS

Un enfer nommé Centrafrique

Un enfer nommé Centrafrique

Vu de Ouaga

La Libye et la dictature des milices

La Libye et la dictature des milices

Steven LAVON

Insécurité au Caire: L’Egypte rassure la FIFA et le Ghana !

Insécurité au Caire: L’Egypte rassure la FIFA et le Ghana !

Kidal

AFP

Mali: rentrée scolaire

Mali: rentrée scolaire

AFP

Mali: la Mission de l'ONU inquiète des conséquences des combats autour de Kidal

Mali: la Mission de l'ONU inquiète des conséquences des combats autour de Kidal

AFP

Mali: nouveaux combats entre groupes armés près de Kidal

Mali: nouveaux combats entre groupes armés près de Kidal

François

AFP

Le président de la RD Congo Joseph Kabila reçu par le pape François

Le président de la RD Congo Joseph Kabila reçu par le pape François

AFP

Gabon: le pape François appelle

Gabon: le pape François appelle

AFP

Présidentielle en Centrafrique: le parti de François Bozizé s'allie

Présidentielle en Centrafrique: le parti de François Bozizé s'allie