mis à jour le

Lettre Ouverte: A Monsieur le Président de l’Association BIPREM

Pourquoi pas des plaintes contre tous ?

Notre pays dans les périodes les plus difficiles a su toujours écouté la raison et la sagesse. Aujourd'hui plus que jamais, nous devons traiter nos passions ou nos objectifs politiques ou politiciens, avec discernement et surtout mesure. La jeunesse, plus que tout autre groupe, doit veiller à sauvegarder l'essentiel de notre pays en appelant à la retenue et à la réconciliation nationale pour une sortie de crise rapide et durable.

 

 

Certains parlent de déposer des plaintes contre X ou Y par rapport à des sujets dont ils n'ont aucune idée ou ne maitrisent pas du tout. En effet, nombreux sont ceux qui n'ont pas encore parlé ou commenter les événements, d'autres ont extrapolé ou tout simplement menti plusieurs fois malgré l'épreuve du temps quia mis à jour certaines vérités. Alors il faut savoir raison garder.

 

 

Aujourd'hui, la mise en place d'une Commission Dialogue et Réconciliation a pour devoir de coudre un tissu social déchiré, tant les peines sont grandes, tant les divisions profondes, créées par des mensonges et des calomnies, qui n'épargnent rien ni personne. Cessons d'offrir encore une fois de plus en spectacle notre pays.

 

 

Nous, jeunesse et réconciliation, avons besoin de sérénité, de calme et de paix dans notre pays meurtri afin de forger notre avenir, celui des enfants et femmes du Mali.

 

 

Nous ne récusons pas la justice, mais nous voulons une justice pour chacun et pour tous.

Pourquoi ne porterons pas plaintes contre :

-          Ceux qui ont provoqué la mutinerie, Le 22 Mars 2012 lors de la réunion présidée par le Ministre de la Défense et le Chef d'Etat-major Général des Armées à Kati.

 

 

-          Ceux qui ont arrêté le commandement militaire des zones opérationnelles des régions de Gao, Kidal et Tombouctou et ordonné repli tactique ou plutôt la fuite en laissant les villes sans défense ;

-          Ceux qui par leur action, ont interrompu le processus démocratique en cours à 20 jours de l'ouverture des campagnes empêchant ainsi :

La tenue des élections présidentielles et référendaires du 29 avril à seulement 40 jours d la date prévue ;

La présentation de serment du nouveau Président démocratiquement élu le 08 juin 2012, à 78 heures de l'échéance ;

 

 

-          Ceux qui ont déserté de :Téssalit, Tenzaouatène, Anderaboucane, Léré, Konna, Diabali, abandonnant leurs moyens militaires et nos populations à leurs sorts ;

-          Ceux qui ont cassé la chaine de commandement des opérations du nord en arrêtant les officiers qui avaient pour mission, depuis novembre 2011, de conduire la guerre contre les terroristes et facilitant par la même occasion l'entrée des Djihadistes dans nos villes sans défense ;

 

 

-          Ceux qui ont abandonné la ville de Kidal, qui se battait depuis plus de 3 mois , les villes de gao, Tombouctou, Bourem, Goundam, Nianfunké, Ténenkou, Douentza, Sévaré, et Mopti en abandonnant les pauvres à une charia venue d'ailleurs qui mutile et flagelle en public nos hommes, nos femmes et nos jeunes ;

 

 

-          Ceux qui sont responsable du coup d'Etat, un crime imprescriptible contre le peuple malien selon l'article 121 de la constitution du Mali du 12 janvier 1992, oui coup d'état et non mutinerie, qui mis  un coup d'arrêt par la force à la démocratie et rompit la chaine de commandement  des forces armées et de sécurité sur fonds de propagandes, de désintoxication et de désinformation à l'endroit des militaires déployés au Nord ;

 

 

-          Ceux qui sont responsable du chaos politique, économique et social dans lequel le pays est plongé depuis plus d'un an ;

-          Ceux qui ont volé pillé, pillés des biens privées des paisibles populations ;

-          Ceux qui ont tué, torturés leurs propres frères d'armes ;

 

 

-          Ceux qui ont tiré avec des chars sur le palais de la République dans le but de tuer tous les occupants civils et militaires ;

-          Ceux qui ont pillé et saccagé les édifices publics, la cité administrative, le trésor public, les services des douanes, les directions administratives et financiers ; volé les fonds alloué à l'effort de guerre en 2012 ;

-          Ceux qui ont conspiré avec des islamistes dans le but de commettre  un deuxième coup d'état dans la journée du 09 février 2013 ;

-          Ceux qui ont laissé agressé le Président de la République par Intérim, sans protection  ni défense, dans le palais de la République ;

-          Ceux qui ont agressé let battu le Président  de la république par Intérim dans le palais de la République en le laissant pour mort

Voyez-vous si vous êtes juste et si vous voulez la vérité, alors il faut porter plainte contre tous ceux-ci, civils et militaires.

Personne n'est au dessus de la loi et personne n'est en dessous de la loi, Mais seule la Réconciliation nationale est au dessus de tout.

Boubacar Soumahoro

Jeunesse et Réconciliation .

Mali Web

Ses derniers articles: Atelier de concertation du HCR sur le retour des réfugiés et déplacés du Mali : Les acteurs en conclave pour la facilitation du processus  ORTM / Journal TV 20h du 15 Septembre 2013  L’étrangleur de Bagadadji étranglé 

lettre

AFP

Maroc: polémique autour d'une lettre attribuée

Maroc: polémique autour d'une lettre attribuée

Actualités

Lettre d’Alger : La surexcitation

Lettre d’Alger : La surexcitation

Steven LAVON

Bloqué au Qatar avec sa famille, le Franco-algérien Zahir Belounis appelle Zidane et Guardiola

Bloqué au Qatar avec sa famille, le Franco-algérien Zahir Belounis appelle Zidane et Guardiola

président

AFP

Nigeria: publication d'une photo du président hospitalisé

Nigeria: publication d'une photo du président hospitalisé

AFP

L

L

AFP

Le président tanzanien prie les réfugiés burundais de rentrer chez eux

Le président tanzanien prie les réfugiés burundais de rentrer chez eux