mis à jour le

Coopération Sénégal-Mali : Le chemin de fer Dakar-Bamako bientôt réhabilité

Le ministre de l'Equipement et des Transports, Abdoulaye Koumaré, a récemment effectué une mission au Sénégal au cours de laquelle il a mené la réflexion avec son homologue sénégalais, Thierno Alassane Sall, en vue de la réhabilitation l'axe ferroviaire Dakar-Bamako. De retour au Mali, le ministre Koumaré a eu un entretien avec la presse.

 

Lt-colonel Abdoulaye Koumare

Le Mali et le Sénégal mènent des pourparlers avec la société indienne Sara Mining en vue de réhabiliter le chemin de fer, constituant une mamelle nourricière pour l'économie des deux pays. Au cours de son séjour, Abdoulaye Koumaré et Thierno Alassane Sall ont également rencontré les syndicats pour évoquer la question de l'amélioration du transport routier.

Sénégalais et Maliens ont entamé des discussions avec l'indienne Sara Mining, potentiel partenaire, connue comme une société d'extraction de minerais. L'entreprise indienne a l'ambition de travailler activement à la réhabilitation de la ligne ferroviaire Dakar-Bamako. Selon le ministre Abdoulaye Koumaré, Sara Mining est une société déjà active au Mali dans le domaine de l'extraction des minerais de fer. Transportant ces minerais le long du corridor, elle est aujourd'hui en proie aux difficultés liées à l'entretien et à la maintenance des rails qui sont dans un  état de vétusté avancé.

Pour le ministre sénégalais des Transports et des Infrastructures, Thierno Alassane Sall, des discussions sont en cours pour définir les contours juridiques de ce futur partenariat. Les prochaines séances permettront d'ailleurs de définir des questions centrales comme la date de démarrage des travaux et les modalités d'exécution.

Analysant la situation actuelle, Abdoulaye Koumaré a estimé qu'il a hérité d'une situation désastreuse du rail avec plusieurs tonnes de rail vendues. Il  y a eu certainement une mauvaise gestion quelque part, a soutenu le ministre qui s'est empressé de préciser que la question essentielle reste aujourd'hui de savoir si l'on a identifié tous les facteurs de succès pour la réhabilitation effective de ce moyen de transport de masse par excellence.

Côté sénégalais comme côté malien, on a conclu que la solution apportée par les Indiens de Sara Mining n'en est qu'une parmi d'autres. Les deux ministres ont aussi évoqué les possibilités de construire un chemin de fer à grand écartement entre le Sénégal, le Mali et le Niger dans le cadre des projets structurants du Nepad.

« Il faut faire de bons rails pour le développement économique de nos pays, dans le cadre d'une vision à l'échelle de l'Uémoa d'abord et de l'Afrique entière ensuite », a souligné le ministre Koumaré.

S'agissant des tracasseries vécues par les transporteurs des deux pays sur l'axe routier, l'autorité malienne a informé que son pays a pris les mesures qui s'imposent en sanctionnant lourdement des éléments des forces de sécurité, auteurs des abus à hauteur du poste de Diboli.

Les responsables des deux pays ont salué la récente approbation du document relatif au Transit routier inter-Etats (Trie). Une initiative qui garantit de meilleures recettes douanières et allège l'activité des transporteurs le long du corridor Dakar-Bamako.

A. D.

 

Mali Web

Ses derniers articles: Atelier de concertation du HCR sur le retour des réfugiés et déplacés du Mali : Les acteurs en conclave pour la facilitation du processus  ORTM / Journal TV 20h du 15 Septembre 2013  L’étrangleur de Bagadadji étranglé 

coopération

AFP

France et Côte d'Ivoire vont renforcer leur coopération militaire

France et Côte d'Ivoire vont renforcer leur coopération militaire

AFP

Le Pen promet 0,7% du PIB pour "la coopération avec l'Afrique"

Le Pen promet 0,7% du PIB pour "la coopération avec l'Afrique"

AFP

Migrations: coopération renforcée entre l'Italie et la Tunisie

Migrations: coopération renforcée entre l'Italie et la Tunisie