mis à jour le

La Libye veut poursuivre Seïf al-Islam, la CPI refuse

Le gouvernement libyen a annoncé dimanche qu'il fera appel de la décision de la Cour pénale internationale (CPI) qui a rejeté vendredi la demande de Tripoli de na pas poursuivre Seïf al-Islam, le fils du défunt Mouammar Kadhafi. « Nous allons évidemment faire appel » dans un délai de cinq jours après l'annonce de la décision, selon la règle en vigueur à la CPI, a déclaré le ministre libyen de la Justice, Salah al-Marghani, lors d'une conférence de presse conjointe avec le Premier ministre Ali Zeidan, rapporte l'AFP.

Afrik

Ses derniers articles: La dépouille de Thomas Sankara exhumée, le Burkina Faso retient son souffle  L'Arabie Saoudite classe l'Algérie sur liste noire du financement du terrorisme  La Premier League, nouvelle terre d'accueil des joueurs africains 

Libye

AFP

Migrants: une ONG allemande reprend ses opérations au large de la Libye

Migrants: une ONG allemande reprend ses opérations au large de la Libye

AFP

Guinée: 132 migrants rapatriés de Libye par l’OIM

Guinée: 132 migrants rapatriés de Libye par l’OIM

AFP

La crise en Libye affecte la lutte contre le trafic d'êtres humains

La crise en Libye affecte la lutte contre le trafic d'êtres humains

Seif

AFP

Libye: Seif al-Islam toujours recherché par la justice

Libye: Seif al-Islam toujours recherché par la justice

AFP

Libye: un groupe armé dit avoir relâché le fils de Kadhafi Seif al-Islam

Libye: un groupe armé dit avoir relâché le fils de Kadhafi Seif al-Islam

AFP

Libye: pas d'amnistie pour Seif el-Islam Kadhafi, assure le GNA

Libye: pas d'amnistie pour Seif el-Islam Kadhafi, assure le GNA

CPI

AFP

Burundi: l'ONU presse la CPI d'enquêter sur des crimes contre l'humanité

Burundi: l'ONU presse la CPI d'enquêter sur des crimes contre l'humanité

AFP

Mausolées de Tombouctou: premières réparations de la CPI attendues

Mausolées de Tombouctou: premières réparations de la CPI attendues

AFP

Mausolée de Tombouctou: la CPI doit se prononcer sur les dommages

Mausolée de Tombouctou: la CPI doit se prononcer sur les dommages