mis à jour le

Mawazine 2013- Deep Purple rend hommage à Jon Lord

Roger Glover, Ian Paice, Ian Gillan, Don Airey et Steve Morse, les membres du groupe Deep Purple, se sont produits le jeudi 30 mai 2013 à Rabat dans le cadre de la 12e édition du Festival Mawazine Rythmes du Monde.  Les Deep Purple ont joué devant plus de 80 000 personnes, parmi lesquelles des fans inconditionnels et nostalgiques du genre, ainsi des membres de la jeune génération, qui étaient curieux de savoir comment sonne le rock de leurs parents. Le public a pu ainsi apprécier les grands classiques du groupe culte, comme certaines de leurs compositions plus récentes. Deep Purple a interprété les titre ''Bodyline'','' Vincent Price'' de leur nouvel album, ou encore les célèbres ''Strange Kind of Woman'' et ''Black Night''. Les auteurs du mythique ''Smoke On The Water'' se sont produits avec une pensée en l'honneur de Jon Lord, leur ancien claviériste, décédé en 2012. Lors du point de presse organisé lors de cette édition, La Nouvelle Tribune a rencontré le groupe. Entretien. 

La Nouvelle Tribune : Est-ce votre première fois au Maroc ? 

Deep purple : C'est la première fois que Deep Purple vient au Maroc. Et ce sera ma première fois à Rabat.  J'adore votre pays, ses gens que je trouve accueillants, très amicaux, les saveurs, la cuisine, le soleil. Nous sommes très excités à l'idée de venir vous voir ! Nous avons joué dans tellement de pays (48 l'année dernière). Nous sommes quasiment tout le temps sur scène mais nous ne sommes encore jamais venus au Maroc, alors qu'on nous en dit énormément de bien depuis longtemps.

 

Que pensez-vous du mouvement de militants anti-Mawazine ? 

C'est dommage pour eux, parce qu'on veut juste rendre les gens heureux, faire de la bonne musique et donner le sourire aux festivaliers.

Deep-Purple-01

 

Quels ont été, selon vous, les moments les plus importants de l'histoire de Deep Purple ?

Je repense à tous les événements marquants qui ont émaillé les quarante-cinq dernières années ! Mais pour moi, le moment le plus fantastique, le plus déterminant dans ma vie, restera toujours  ce fameux soir où j'ai fait mon premier show à Londres avec Deep Purple, en août 1969.

 

Parlez-nous de votre nouvel album, «Now what ?!», sorti en avril dernier. 

Nous n'avions pas fait d'album depuis 2005, année de la sortie de ''Rapture of the Deep''. Quand, lors de notre tournée de 2012, nous avons rencontré Bob Ezrin au Canada, il nous a rappelé quelques petites choses que nous avions peut-être un peu oubliées. D'abord, que Deep Purple était avant tout un groupe instrumental. Bob nous a ainsi conseillé de nous concentrer sur la musique davantage que sur les paroles, de renouer avec l'esprit d'improvisation sur scène, notre atout des tout débuts, des années 1968-1970, quand nous imaginions et jouions chaque soir des variations différentes et inédites autour d'une même chanson.  Ce nouvel album est donc un retour aux fondamentaux, une sorte de renaissance pour nous. Vous verrez, la musique est fantastique, il s'agit là du meilleur des sons que nous ayons produit en quarante-cinq ans de carrière, j'en suis intimement persuadé.

Propos recueillis par Fatimazahraa Rabbaj 

 

La Nouvelle Tribune

Ses derniers articles: Peinture : Patrick Jolivet  Le Maroc renforce ses capacités de production en énergie solaire  Plus de 51.000 bénéficiaires de l’Initiative royale “Un million de cartables” 

Mawazine

AFP

Maroc: Stromae explose le record d'affluence de Mawazine

Maroc: Stromae explose le record d'affluence de Mawazine

AFP

Maroc: Stromae et Justin Timberlake au festival Mawazine

Maroc: Stromae et Justin Timberlake au festival Mawazine

Larbi Amine - Lemag

Mawazine classé le 2ème festival le plus populaire au monde

Mawazine classé le 2ème festival le plus populaire au monde

hommage

AFP

France-Côte d'Ivoire: minute de silence en hommage

France-Côte d'Ivoire: minute de silence en hommage

AFP

Sénégal: hommage unanime

Sénégal: hommage unanime

AFP

Le Togo rend hommage

Le Togo rend hommage