mis à jour le

Scrutins présidentiel, législatifs et communaux : Le NDI forme à la gestion du contentieux électoral

Pour parvenir à la maîtrise par tous les acteurs maliens du contentieux électoral, en période pré et post élection, le National Democratic Institute (NDI), en partenariat avec l'USAID, a organisé jeudi au Grand Hôtel de Bamako une session de facilitation du processus électoral, présidée par le ministre délégué chargé de la Décentralisation, Abdourahmane Touré.

 

Cette session de facilitation visait à renforcer les capacités d'une soixantaine de partis politiques et de membres des structures en charge des élections au Mali dans la maîtrise du contentieux électoral.

Toutes les phases du contentieux ont été abordées, du contentieux relatif à la liste électorale, à celui relatif à la convocation du collège électoral, en passant par le contentieux relatif aux candidatures, de même que la distribution des cartes d'électeur, la campagne électorale, les couleurs du bulletin de vote, la création des bureaux de vote, la nomination des Présidents des bureaux de vote et des assesseurs.

 

En matière de contentieux post-électoral les principales irrégularités constitutives de causes d'annulation des suffrages exprimés dans un bureau de vote et les recours existants ont été traités par les participants, sous la houlette de facilitateurs spécialistes de ces questions, tout comme la médiation des conflits électoraux et des thèmes comme les dossiers de candidature, le contentieux des opérations électorales, le déroulement du scrutin et la proclamation des résultats.

Comme l'a déclaré le ministre Abdourahmane Touré lors de l'ouverture solennelle de la session consacrée au contentieux électoral, «nul doute que son importance est capitale dans le contexte actuel du Mali, pays qui sort d'une crise. Nous devons tous nous mobiliser pour créer les conditions d'un processus électoral apaisé, afin qu'une crise ne succède pas à une autre, tant les conflits électoraux et postélectoraux sont légion en Afrique».

 

Quant au Représentant Résident de NDI au Mali, le Dr. Badié Hima, il a rappelé que «la session se situe dans le continuum de la rencontre de haut niveau organisée par le NDI et IFES, de l'atelier national sur la communication interactive entre les partis politiques et les citoyens et le long processus d'élaboration du Code de bonne conduite des partis politiques construit avec notre partenaire, le CMDID. Il précède d'ailleurs tout juste la signature solennelle du Code de bonne conduite, prévue le mardi 4 juin».

 

Gary Juste, Directeur de l'USAID au Mali, principal bailleur de fonds du NDI, a expliqué que son organisme était impliqué dans le programme sur le processus électoral au Mali parce qu'il recouvrait de nombreuses composantes, et des plus importantes, dont l'appui aux partis politiques, le dialogue inter partis, la facilitation du processus en vue d'un scrutin régulier et apaisé, l'accompagnement des efforts de réconciliation nationale, des foras pour le dialogue entre les partis et les citoyens et le renforcement des équipes des campagnes des partis.

Ramata Diaouré

Mali Web

Ses derniers articles: Atelier de concertation du HCR sur le retour des réfugiés et déplacés du Mali : Les acteurs en conclave pour la facilitation du processus  ORTM / Journal TV 20h du 15 Septembre 2013  L’étrangleur de Bagadadji étranglé 

scrutins

AFP

Guinée-Bissau: début de campagne pour des scrutins censés rétablir la stabilité

Guinée-Bissau: début de campagne pour des scrutins censés rétablir la stabilité

AFP

Mauritanie: l'opposition demande l'annulation des scrutins du 23 novembre

Mauritanie: l'opposition demande l'annulation des scrutins du 23 novembre

AIP

Agnibilékrou: La CEI locale forme sur les scrutins de dimanche (AIP)

Agnibilékrou: La CEI locale forme sur les scrutins de dimanche (AIP)

gestion

AFP

Burkina: le gouvernement de la transition accusé de mauvaise gestion

Burkina: le gouvernement de la transition accusé de mauvaise gestion

AFP

Tunisie: le gouvernement défend sa gestion de la crise

Tunisie: le gouvernement défend sa gestion de la crise

AFP

Chute du rand: le nouveau ministre sud-africain des Finances promet "une gestion budgétaire saine"

Chute du rand: le nouveau ministre sud-africain des Finances promet "une gestion budgétaire saine"