mis à jour le

Relations entre petites et grandes industries au Mali : La Bourse de sous-traitance et de partenariat est née

Promouvoir les relations entre petites et grandes industries, entreprises de bâtiment et de travaux publics, professionnels de l'artisanat ainsi que toutes entreprises de services dans les domaines de la sous-traitance; promouvoir la production nationale dans tous les domaines d'intervention de la Bourse de sous-traitance Mali, en favorisant l'utilisation maximale des capacités productrices installées et des ressources humaines disponibles; intégrer l'industrie des entreprises maliennes au sein de l'UEMOA et de la CEDEAO; renforcer les capacités des entreprises sous-traitantes en matière de gestion de la production, d'amélioration de la qualité de leurs prestations et mettre à la disposition des entreprises sous-traitantes des éléments d'information pertinents pour une meilleure prise de décisions d'investissement ou d'alliances techniques ou commerciales.

 

Voilà, entre autres, les objectifs recherchés par la Bourse de sous-traitance et de partenariat au Mali (BSTP-Mali), dont le lancement a eu lieu jeudi dernier au Conseil National du Patronat du Mali. Fruit du partenariat entre le Conseil National du Patronat du Mali et le Bureau international du Travail, la BSTP va organiser et gérer les activités de sous-traitance et de partenariat qui sont actuellement gérées de manière informelle et anarchique par le secteur privé, en étroite collaboration avec les pouvoirs publics.

Elle couvrira les secteurs d'activités comme les mines, l'industrie, l'artisanat, les BTP, l'agriculture, l'élevage et la pêche, entre autres. Organisme à but non lucratif au service de tous les secteurs de l'économie, la mise en place de la BSTP-Mali s’inscrit dans le cadre de la mise en ½uvre de la Loi d’Orientation du Secteur Privé.

La mise en place de la Bourse constitue également l'un des axes majeurs de la Politique Nationale de Développement Industriel, adoptée par le Gouvernement en 2010, en ce qu’elle participe à la densification des échanges inter branches industrielles.

Pour le ministre du Commerce et de l'Industrie, Abdel Karim Konaté, la mise en place d’une Bourse de sous-traitance et de partenariat s’inscrit dans la vision de développement économique et social du Gouvernement, telle que prescrite dans le Cadre Stratégique pour la Croissance et la Réduction de la Pauvreté (CSCRP) 2012 - 2017.

Faut-il le souligner, à travers cette vision, le Gouvernement veut promouvoir un secteur privé dynamique, capable de créer de la richesse, de générer des emplois et d’aider une masse importante de la population à améliorer ses conditions de vie.

Le ministre Konaté, qui a insisté sur le partenariat et l’accompagnement des services techniques de son département, a invité les acteurs du secteur privé à poursuivre et à consolider cette dynamique, afin de faire émerger des entreprises compétitives, citoyennes, solidaires et porteuses d’éthique, capables de créer des synergies d’actions, au niveau national et international, en faveur de la croissance économique et du développement de notre pays.

Yaya Samaké 

 

Mali Web

Ses derniers articles: Atelier de concertation du HCR sur le retour des réfugiés et déplacés du Mali : Les acteurs en conclave pour la facilitation du processus  ORTM / Journal TV 20h du 15 Septembre 2013  L’étrangleur de Bagadadji étranglé 

relations

AFP

La Mauritanie rompt ses relations diplomatiques avec le Qatar

La Mauritanie rompt ses relations diplomatiques avec le Qatar

AFP

Sommet ouest-africain: Israël et le Sénégal normalisent leurs relations

Sommet ouest-africain: Israël et le Sénégal normalisent leurs relations

AFP

Soudan: Béchir salue un renforcement des relations avec Ryad

Soudan: Béchir salue un renforcement des relations avec Ryad

Petites

AFP

Liberia: un barrage redonne de l'énergie aux petites entreprises

Liberia: un barrage redonne de l'énergie aux petites entreprises

AFP

En Egypte, petites victoires contre le harcèlement sexuel

En Egypte, petites victoires contre le harcèlement sexuel

AFP

Tanzanie: deux petites explosions

Tanzanie: deux petites explosions

industries

Nabil

Industries extractives : Un

Industries extractives : Un

La Rédaction

Industries culturelles

Industries culturelles

Nabil

Universités d'Eté du Cameroun : 34 acteurs formés sur la gouvernance des industries extractives

Universités d'Eté du Cameroun : 34 acteurs formés sur la gouvernance des industries extractives