mis à jour le

Yokohama : LA TICAD V DES PREMIERES DAMES

Au moment où les dirigeants africains et le Premier ministre japonais et leurs partenaires démarraient samedi à Yokohama la cinquième Conférence internationale de Tokyo sur le développement de l’Afrique (TICAD V), les Premières dames d'Afrique ouvraient leur propre TICAD. Elles étaient réunies dans l'Annexe Hall du Pacifico hôtel à deux pas de la salle où se déroulaient les travaux des chefs d'Etat.  C’était en présence de plus d'une quinzaine de Premières dames d'Afrique dont l’épouse du président de la République par intérim Mme Traoré Mintou Doucouré.

Outre les Premières dames d'Afrique (Ethiopie), (Gambie), (Ghana), (Gabon), (Côte d Ivoire), (Comores), (Burundi), (Afrique du Sud),  (Zambie), (Zimbabwe), (Namibie), (Nigeria), (Sierra Leone), (Swaziland), (Tanzanie ), la conférence a enregistré la présence de  l'épouse du Premier ministre japonais, Mme Akie Abe et de l’épouse du Secrétaire général des Nations unies, Mme Ban Ki-moon.

La TICAD V des Premières dames s’est ouverte par un symposium international intitulé « Parlons du Sida : Les défis communs de l'Afrique et du Japon ».

Plusieurs personnalités ont pris la parole à l'ouverture de ce symposium, parmi lesquelles Mme Penehupifo Pohamba, la Première dame de Namibie et présidente de l’Organisation des Premières dames d'Afrique contre le Sida (OPDAS), Jean Beagle, directrice adjointe de l'Onusida ou encore le directeur exécutif du Fonds mondial de lutte contre le sida, le paludisme et la tuberculose, Dr Mark Dybul.

Avant l'ouverture du symposium, les Premières dames avaient eu droit à des présentations de produits japonais qui contribuent à l’amélioration de la santé des femmes et des enfants en Afrique.

La TICAD V des Premières dames s’est poursuivie par la visite d’un champ agricole développé sous le planning municipal et au marché des produits agricoles.

Il faut rappeler que la TICAD  est une initiative lancée en 1993 par le gouvernement du Japon pour promouvoir un dialogue politique de haut niveau entre les dirigeants africains et leurs partenaires dans le domaine du développement. La TICAD est devenue aujourd'hui le principal cadre mondial dont la mission est de coordonner l’exécution de programmes visant à promouvoir le développement de l’Afrique. Les principes directeurs de la TICAD sont l’ »appropriation » par les Africains de leur processus de développement et le « partenariat » international. Une composante importante de ce cadre de concertation est la coopération entre l’Asie et l’Afrique.

Correspondance particulière

Alfousseiny SIDIBE

L'essor

Ses derniers articles: Mopti : Transport de viande, un casse-tête sanitaire  Promotion de la femme : RACHELLE DJANGONE MIAN S’EN VA  Sécurité alimentaire : DES CEREALES A