mis à jour le

Forum national sur le civisme : Des recommandations de plus ?

Le forum national sur le civisme a refermé ses portes avec à la clef, de fortes recommandations. Et comme à l'ouverture, la clôture du forum a été ponctuée par le discours du Premier ministre, discours lu cette fois par la ministre des droits humains et de la promotion civique, Julie P. Somda/Nigna.

Le forum sur le civisme aura été, en deux jours, un cadre de discussions constructives. Ces discussions auront permis, à tout le moins, « de faire un diagnostic clair et précis des entraves à la construction d'une société de tolérance et de paix ».

Et les recommandations qui en ont résulté, ont reçu la promesse d'une mise en ½uvre diligente. En tout cas, le Premier ministre, après avoir remercié et exprimé sa satisfaction pour la conduite des travaux du forum, a laissé entendre, « je voudrais aussi vous rassurer que les résolutions et recommandations pertinentes que vous avez adoptées de façon consensuelle seront très prochainement étudiées et exploitées par le gouvernement aux fins de renforcer la stabilité et la paix dans notre pays et par la même occasion remporter de nouveaux succès sur le chantier de la lutte contre la montée de l'incivisme ».

Toutefois, prévient le Chef du gouvernement, « il ne faut pas s'attendre à ce qu'au sortir de ce forum, la situation change très rapidement », étant donné que la sensibilisation de la population sur le respect de leurs devoirs se révèle être une action de longue haleine, sinon permanente.

En attendant, l'on retiendra que ce forum marque un tournant assez important dans la lutte contre l'incivisme au Burkina. Il laisse entrevoir la possibilité de voir bouger utilement les lignes dans plusieurs secteurs, pourvu que les pertinentes recommandations qui en ont découlé ne rejoignent pas celles qui ont désespérément cessé d'attendre leur mise en ½uvre effective et efficiente.

Des recommandations adoptées

Les recommandations issues du forum national sur le civisme concernent plusieurs secteurs de la vie de notre nation. Elles témoignent du fait que l'incivisme a été analysé dans toutes ses dimensions. En effet, il n'y a pas que les casses lors de manifestations de jeunes qui constituent des actes d'incivisme, mais bien d'autres dont la corruption, l'impunité, la politisation de l'administration publique ainsi que celle du secteur privé...

Dans l'optique de contrer ces vices, les participants au forum national sur le civisme ont, à l'issue de leurs réflexions les 30 et 31 mai 2013, adopté les recommandations ci-après :
- La mise en place d'un comité national de suivi de la mise en ½uvre des recommandations issues du forum ;
- La création d'un observatoire national sur la gestion des conflits avec des démembrements dans les régions et la mise en ½uvre effective des engagements pris par les différents acteurs ;
- La tenue des états généraux de la justice ;
- L'auto-saisine des juridictions et l'organisation de fora de formations ;
- La mise en ½uvre effective, efficiente et participative du PDESEB ;
- La prise en compte des réalités sociologiques et culturelles et le renforcement de la formation continue des bénéficiaires ;
- Une meilleure coordination et la bonne gestion des fonds pour jeunes ;
- La mise en place d'un mécanisme de suivi de la mise en ½uvre des politiques et une gestion des fonds qui implique les bénéficiaires ;
- La restitution des résultats et recommandations du forum aux niveaux régional, provincial et communal ;
- L'institutionnalisation du forum sur le civisme ;
- La vulgarisation des résultats du forum en langues locales pour une meilleure appropriation ;
- La dépolitisation du secteur privé à travers une application effective et rigoureuse des règles ;
- La création d'un centre d'éducation et d'éveil de conscience au niveau local.

Fulbert Paré
Lefaso.net


Des participants apprécient

Sa Majesté le Roi Gan Obiré/Lorépéni :

L'initiative de ce forum, je dirai que c'est une très bonne initiative parce que l'incivisme est un phénomène qui nous encombre tous. Alors, si le ministre des droits humains a initié ce forum, je me dis que c'est une très bonne chose.

Ça nous a permis d'échanger, de partager des idées, de proposer des solutions qui pourront nous aider à pourvoir ½uvrer, les acteurs que nous sommes, pour la cause du civisme au Burkina Faso.

Les gens ont pu dire tout ce qui les tenait à c½ur. Et quand certains disent qu'on attend les crises pour jouer au sapeur-pompier, c'est là où moi je dirai non ; parce que c'est souvent des situations qui devaient arrivées et qui sont arrivées. Maintenant nous devons chercher à les solutionner.

Je n'ai pas eu à donner mon point de vue, mais je partage les opinions et suggestions émises par les autres participants. Alors, je dirai aussi que je suis un acteur, je suis partant et je suis disponible à tout moment pour que la paix règne dans ce pays.

Je repars avec beaucoup de nouvelles idées que je pourrai partager avec ma famille d'abord avant de les pérenniser auprès de mes sujets.

Mgr Anselme T. Sanou :

Ça été une chance pour moi d'avoir été invité à ce forum. Je dirais que c'est un peu comme des vieux ossements qu'on dépose à côté de la jeunesse qui est toute bouillante. C'était une première expérience, puis que c'est la première fois qu'un tel forum se tient dans notre pays. Alors, moi j'en suis rajeuni.

Si on a pu réunir comme cela toutes les composantes de la société, et on s'est parlé dans un esprit de dialogue, dans un esprit d'aller de l'avant parce qu'on croit en l'avenir, alors, moi j'en suis très heureux. Je félicite les organisateurs du forum ainsi que tous ceux qui y ont participé.

La dynamique de dialogue qu'il y a eue m'a beaucoup frappé ; cette dynamique qui était une des valeurs de nos ancêtres revient non pas d'une façon institutionnelle mais par les composantes de la société. Et parfois, en entendant les jeunes, surtout aujourd'hui, je me suis dit mais, ils sont en train de reprendre les formules protocolaires que nous nous avions dans les années 50 et 60. C'est vrai, la parole ne fait pas tout ; mais quand on apprend à parler avec respect, ça signifie qu'on met de l'ordre dans son c½ur, dans ses pensées, et aussi dans ses relations. Alors, ce qui a été dit dans les recommandations a son pesant d'or. Surtout, que cette première initiative puisse avoir un suivi, et surtout que ça soit répercuté.

Dans ce pays, nous avons des valeurs, des compétences ; mais on ne les prend pas en considération parce qu'on voit seulement l'élite politique. Or l'élite politique n'est qu'une partie de notre élite. Alors, mon souhait est que l'élite sociale soit valorisée ; cela favorisera le dialogue ainsi que la promotion du civisme.

Dicko Abdouramane, président de l'union des jeunes pour la promotion du civisme au Burkina Faso :

J'apprécie positivement l'initiative de ce forum. Nous avons vécu deux jours de débats, vraiment des débats houleux, parce qu'aucun sujet n'a été tabou, tout a été égrené. Nous pensons qu'avec le rapport qui sera déposé, si les recommandations sont prises en compte, cela peut avoir un impact sur la société.

Moi j'ai surtout soulevé le problème de l'incivisme dans le secteur informel, je veux parler de ceux ne sont pas alphabétisés, et qui sont un peu dans les quartiers. On remarque plus que les barricades de voies, les incendies de voitures, sont l'apanage de ce secteur. C'est surtout ça que nous avons relevé. Céline Ouédraogo, coordonnatrice d'associations et mouvements de jeunesse :

Je trouve que ce forum vient à point nommé, parce que tout simplement nous assistons de nos jours à une montée de la violence. Et si l'on ne prend garde, cela va envahir nos sociétés. On constate également que nous avons une crise des valeurs sociales et morales ; pour un rien, la rue remplace l'Etat.

Je crois que ce forum est le bienvenu, parce qu'il faut restaurer l'autorité de l'Etat, il faut inculquer ou réinculquer les valeurs sociales et morales pour que nous puissions éradiquer cette violence qui sévit dans nos sociétés.

On a constaté une liberté d'expression au cours du forum. Et je trouve que c'était vraiment bien ; que c'est un forum auquel toutes les couches sociales qui ont participé ont eu à dire quelque chose ; ce qui nous a permis d'avoir des résolutions pour améliorer les choses. C'était vraiment dans une bonne ambiance que nous avons vécu ce forum.

Ouédraogo Tasséré :

Très sincèrement, nous apprécions positivement cette initiative sur le forum, parce que ça nous a permis de dégager les causes de l'incivisme et trouver des solutions.

Une des causes de l'incivisme, nous avons été clair, c'est le manque d'alternance au niveau de nos institutions, nous avons dit que c'est la corruption, c'est l'impunité, nous avons dit que ce sont les inégalités sociales. Nous avons en tout cas dit tous les mots en ce qui concerne les causes de l'incivisme.

L'après forum, nous leur avons dit, au regard de ce qui s'est passé avec le collège des sages, que fini les fora pour les fora ; il faut mettre en place un comité effectif et indépendant pour la mise en ½uvre de ces recommandations ; ensuite, de multiplier l'information au niveau de la base.

Propos recueillis par Fulbert Paré

Le Faso

Ses derniers articles: Tirage au sort des barrages de la coupe du monde 2014 :  Paroisse de Bissighin : les élèves et étudiants  Coupe OAPI : ONEA en dames et SONABHY en hommes 

forum

AFP

Le 26e Forum économique mondial pour l'Afrique s'ouvre

Le 26e Forum économique mondial pour l'Afrique s'ouvre

AFP

La sécurité en Afrique au coeur du Forum de Dakar

La sécurité en Afrique au coeur du Forum de Dakar

AFP

Forum économique

Forum économique

national

AFP

Afrique du Sud: démission du PDG du fournisseur national d'électricité

Afrique du Sud: démission du PDG du fournisseur national d'électricité

AFP

Éthiopie: deuil national après la mort de 52 personnes dans un festival

Éthiopie: deuil national après la mort de 52 personnes dans un festival

AFP

Au Kenya, le rail sonnera-t-il le glas du parc national de Nairobi?

Au Kenya, le rail sonnera-t-il le glas du parc national de Nairobi?

civisme

Lefaso.net

Création du Sénat : Responsabilité et civisme de tous les acteurs

Création du Sénat : Responsabilité et civisme de tous les acteurs

AMI

Clôture des journées de réflexion sur le thème " média et civisme électoral"

Clôture des journées de réflexion sur le thème " média et civisme électoral"

AMI

Clôture des journées de réflexion sur le thème " média et civisme électoral"

Clôture des journées de réflexion sur le thème " média et civisme électoral"