mis à jour le

« Le Mali entre doutes et espoirs »: DIAGNOSTIC DE CRISE ET INTRODUCTION AU DEBAT

L’ouvrage « Le Mali entre doutes et espoirs » a été officiellement lancé jeudi à l’hôtel Salam en présence de plusieurs membres du gouvernement et des personnalités du monde littéraire et universitaire. Publié par les Editions Tombouctou, ce livre a été écrit par des universitaires, chercheurs et journalistes qui sont le Pr. Doulaye Konaté, Souleymane Drabo, Moussa Sow, André Bourgeot, Balla Diarra, Mohomodou Houssouba, Abdoulaye Idrissa Maïga, Ousmane Oumarou Sidibé, Abdel Kader Dicko, Oumou Ahmar Traoré et Amadou Kéita.

L’ouvrage collectif invite à la « réflexions sur la nation à l’épreuve de la crise du Nord », a expliqué le Pr. Doulaye Konaté dans sa présentation du livre. Les textes, a-t-il précisé, ont été regroupés en deux parties qui sont en cohérence avec le titre de l'ouvrage. La première partie traite de la complexité de l’organisation interne des sociétés touarègues, des rapports de force entre ses différentes composantes, des mutations en cours ainsi que de leurs relations avec les autres communautés du Nord et l’Etat central malien. L’étude du cadre géographique éclaire les enjeux géostratégiques et économiques autour des régions concernées. La récurrence des rébellions touarègues est rappelée ainsi que les stratégies mises en ½uvre par les différents protagonistes qui sont analysées à travers l’étude des différents accords de paix. La crise du nord se lit aussi à travers la littérature malienne et le traitement que les grands médias internationaux en ont fait.

Pour le Pr. Doulaye Konaté, la deuxième partie du livre porte sur les regards croisés autour de l’expérience démocratique malienne. « Le modèle malien » est qualifié ici « de démocratie minimale » dont les faiblesses structurelles sont mises en évidence. La décentralisation, projet phare du Mali démocratique, apparait, elle aussi, comme plus « annoncée que réalisée ». Cependant son approfondissement peut servir à la refondation de l’Etat et contribuer aussi à l’intégration régionale. La déliquescence de l’Etat est appréhendée à travers un état des lieux de tous les secteurs de la vie publique et parait avoir été un accélérateur de la crise. La faiblesse, voire l’effacement de l’Etat met ainsi en cause l’existence même de la nation. Cette deuxième partie se termine par une réflexion prospective au sujet de la démocratie au Mali et sur les perspectives de réconciliation nationale.

En guise de conclusion, Doulaye Konaté relèvera que la crise a montré une fois encore la force du sentiment national des Maliens qui explique en partie leur capacité de résilience face aux épreuves, mais elle en a révélé aussi les limites. Tout en traitant, sans tabous, de différentes questions que se posent les citoyens au sujet de cette crise, les textes se font aussi porteurs d’un message d’espoir dans l’effort de renaissance dont a besoin notre pays.

Les différents intervenants ont apprécié la qualité d'un ouvrage collectif qui va alimenter le débat, certainement aider à la résolution de la crise que connaît notre pays et surtout contribuer à l’instauration d’une véritable démocratie participative chez nous.

Tout en saluant le travail des auteurs, le ministre du Travail, de la Fonction publique et des Relations avec les Institutions, Mamadou Namory Traoré, dira que la situation actuelle du pays exige que tout le monde prenne la parole pour dire que ce qui s’est passé pour que l’Etat s’écroule si vite ne se répète plus. Le renouveau du Mali, a-t-il estimé, passe nécessairement par la refondation de l’Etat lui-même et l’administration.

« L’ouvrage est une réussite », a commenté le ministre délégué chargé de la Décentralisation et de l’Aménagement du territoire, représentant le Premier ministre. Abdourahamane Oumar Touré a remercié les auteurs du livre avant d’ajouter que leurs contributions permettront à mieux comprendre cette profonde crise dans laquelle se trouve notre pays et au-delà les solutions qu’il faut pour y remédier. « L’ouvrage contribuera à l’animation des débats qui seront menés dans le cadre des élections à venir », a-t-il déclaré en invitant le grand public à lire l'ouvrage.

M. KEITA

L'essor

Ses derniers articles: Mopti : Transport de viande, un casse-tête sanitaire  Promotion de la femme : RACHELLE DJANGONE MIAN S’EN VA  Sécurité alimentaire : DES CEREALES A 

Mali

AFP

L'opération militaire française au Mali et au Sahel en chiffres

L'opération militaire française au Mali et au Sahel en chiffres

AFP

Macron au Mali pour donner une nouvelle dimension

Macron au Mali pour donner une nouvelle dimension

AFP

Programme chargé pour Macron au Mali

Programme chargé pour Macron au Mali

crise

AFP

ONU: le Nigeria manque de financements pour lutter contre sa crise alimentaire

ONU: le Nigeria manque de financements pour lutter contre sa crise alimentaire

AFP

Le Nigeria manque de financements pour lutter contre sa crise alimentaire

Le Nigeria manque de financements pour lutter contre sa crise alimentaire

AFP

Au Zimbabwe, les turfistes aussi souffrent de la crise

Au Zimbabwe, les turfistes aussi souffrent de la crise

débat

AFP

Au Maroc, un ex-salafiste lance le débat pour l'égalité en matière d'héritage

Au Maroc, un ex-salafiste lance le débat pour l'égalité en matière d'héritage

AFP

Le foot zambien secoué par le débat sur l'homosexualité

Le foot zambien secoué par le débat sur l'homosexualité

AFP

CAN: le sélectionneur de l'Algérie Leekens démissionne, débat sur les coachs étrangers relancé

CAN: le sélectionneur de l'Algérie Leekens démissionne, débat sur les coachs étrangers relancé