mis à jour le

Ahmed Betatache nouveau premier secrétaire du FFS

Le Front des forces socialistes (FFS) vient de nommer au poste de premier secrétaire son chef du groupe parlementaire Ahmed Betatache. Il devra constituter incessamment le secrétariat national du parti issu du dernier congrès. Ahmed Betatache prend les commandes du Front des forces socialistes (FFS). Il a été nommé officiellement premier secrétaire de cette formation politique, en remplacement de Ali Laskri, élu membre de l'instance présidentielle à l'issue du 5e congrès du parti tenu du 23 au 25 mai dernier. C'est ce qu'a annoncé le FFS dans un communiqué rendu public hier. «Ahmed Betatache est nommé au poste de premier secrétaire du Front des forces socialistes. Il est chargé d'entamer des consultations pour la constitution du secrétariat national. Le premier secrétaire présentera le programme de son secrétariat à la première session du conseil national», lit-on dans ce document. Chef du groupe parlementaire du FFS, Ahmed Betatache, la quarantaine, représente la nouvelle vague de jeunes cadres du plus vieux parti de l'opposition. Discipliné, le député de la circonscription électorale de Bouira a su tirer son épingle du jeu en évitant de s'impliquer dans les crises internes qui ont secoué le parti. Nommé attaché parlementaire par l'ancien premier secrétaire du FFS, Mustapha Bouhadef, il intègre vite le secrétariat du parti dès le début des années 2000. Ainsi, le professeur de droit à l'université de Béjaïa a longtemps travaillé en étroite collaboration avec Ali Laskri (à deux reprises, en 2005 et 2011) et l'ancien premier secrétaire démissionnaire des rangs du parti en 2012, Karim Tabbou (de 2007 à 2011). Le tout nouveau premier secrétaire du FFS devrait avoir de nombreuses prérogatives. Compte tenu des nouveaux statuts du parti, adoptés à l'issue du dernier congrès, il sera considéré comme la tête d'affiche de ce parti. «Le premier secrétaire est, en vertu des nouveaux statuts, le représentant du parti auprès de toutes les institutions. Il peut même être le porte-parole du parti. Son mandat est illimité et peut durer jusqu'au prochain congrès», explique une source proche du parti. Le désormais nouveau premier secrétaire du FFS aura aussi, selon la même source, la prérogative de nommer une administration pour la gestion administrative et financière du parti et de désigner une chancellerie diplomatique à l'étranger. «Mais il sera surveillé par les membres de l'instance présidentielle qui veille à l'unité et au respect de la ligne du FFS. L'instance présidentielle nomme et démet le premier secrétaire. Il assume le même rôle que l'ex-président du parti, Hocine Aït Ahmed», souligne notre source. La nomination d'Ahmed Betatache, qui sera le deuxième premier secrétaire issu de la fédération de Bouira après Ali Kerboua, était prévisible. L'élimination, par un jeu de coulisses lors du dernier congrès, de celui qui était pressenti à ce poste, en l'occurrence Ahmed Djeddaï, a augmenté ses chances de briguer ce mandat. Il semblerait également que la direction du FFS, qui a désigné à la tête de l'instance présidentielle uniquement des représentants des fédérations de Tizi Ouzou et de Béjaïa, ait voulu faire un geste à l'adresse de la fédération de Bouira, qui bouillonne depuis plusieurs mois.

El Watan

Ses derniers articles: Programme AADL 2 : les résultats communiqués  Tizi Ouzou : Les retraités de l‘ANP s’organisent  Sellal : Les visites de terrain n'ont rien 

FFS

La rédaction

FFS : les victimes des événements survenus en Algérie entre 1963 et 1965 considérées comme des chahids

FFS : les victimes des événements survenus en Algérie entre 1963 et 1965 considérées comme des chahids

La rédaction

LNT

Algérie: le FFS boycotte l’ouverture du Parlement

Algérie: le FFS boycotte l’ouverture du Parlement