mis à jour le

Nouakchott a reçu un Mauritanien détenu à Bagram, pas à Guantanamo

Les Américains ont remis cette semaine à Nouakchott un Mauritanien membre d'Al-Qaïda, qui était détenu dans la prison américaine de Bagram en Afghanistan, et non pas des prisonniers de Guantanamo, a expliqué une source sécuritaire.

Des sources humanitaires et sécuritaires en Mauritanie avaient affirmé samedi à l'AFP que deux prisonniers mauritaniens de Guantanamo, Mohamedou Ould Slahi et Ahmed Ould Abdel Aziz, avaient été acheminés vendredi soir à Nouakchott par un avion des forces américaines.

Cette information a été démentie par le Pentagone qui a souligné qu'aucun détenu de Guantanamo n'a été libéré ou transféré récemment de la prison américaine située à Cuba, qui compte toujours 166 détenus.

"C'est un prisonnier mauritanien qui était détenu dans la base de Bagram en Afghanistan qui a été livré à Nouakchott par les Américains et non des prisonniers de Guantanamo", a indiqué dimanche à l'AFP une source sécuritaire mauritanienne qui s'est exprimée sous couvert de l'anonymat.

Selon cette source, le prisonnier remis à Nouakchott est El-Hajj Ould El-Houssein, dit Alias Abou Youness, qui était "très proche de (Oussama) ben Laden et qui était recherché par la Mauritanie qu'il avait fuie en 2008 après avoir participé à des opérations contre son armée et sa police".

El-Hajj Ould El-Houssein est notamment cité dans l'attaque en juin 2005 de la caserne de Lemghity (nord-est) au cours de laquelle quinze soldats mauritaniens avaient été tués, ainsi qu'à des échanges de tirs entre la police et des jihadistes, en avril 2008 à Nouakchott, lors desquels un policier avait été tué.

"Les mesures de sécurité excessives qui ont accompagné sa remise (à la Mauritanie) à l'aéroport de Nouakchott et son appartenance à Al-Qaïda ont fait croire aux gens qu'il s'agissait de prisonniers de Guantanamo", a ajouté la même source.

Après avoir été remis aux autorités mauritaniennes, El-Hajj Ould El-Houssein a été conduit par la police vers un lieu inconnu où il était interrogé dimanche, selon la même source sécuritaire.

L'armée américaine avait annoncé lundi 25 mars avoir cédé à l'armée afghane le contrôle total de la prison controversée de Bagram, surnommée "le Guantanamo afghan", située à une cinquantaine de km au nord de Kaboul.

AFP

Ses derniers articles: Côte d'Ivoire: grossesses  Un Africain pour la première fois  Niger: Hawad, poète et peintre furieux 

Nouakchott

AFP

Mauritanie: une femme élue pour la première fois maire de Nouakchott

Mauritanie: une femme élue pour la première fois maire de Nouakchott

ami

Nouakchott : Ouverture des travaux du 11eme congrès scientifique sur les maladies dues aux allergies

Nouakchott : Ouverture des travaux du 11eme congrès scientifique sur les maladies dues aux allergies

ami

Nouakchott : Ouverture des travaux du 11eme congrès scientifique sur les maladies dues aux allergies

Nouakchott : Ouverture des travaux du 11eme congrès scientifique sur les maladies dues aux allergies

Guantanamo

AFP

Libération d'un détenu mauritanien de Guantanamo qui a dénoncé cette prison dans un livre

Libération d'un détenu mauritanien de Guantanamo qui a dénoncé cette prison dans un livre

AFP

Deux Libyens de la prison controversée de Guantanamo transférés au Sénégal

Deux Libyens de la prison controversée de Guantanamo transférés au Sénégal

AFP

Deux détenus de la prison américaine de Guantanamo transférés au Ghana

Deux détenus de la prison américaine de Guantanamo transférés au Ghana