mis à jour le

Un important membre présumé d’al-Qaïda remis par les Etats-Unis à la Mauritanie

La prison de Bagram, au nord de Kabo

Un prisonnier mauritanien accusé de terrorisme aurait été remis par les Etats-Unis aux autorités mauritaniennes vendredi 31 mai dans la soirée. D’après une source judiciaire, il s’agirait de Youssouf al-Mauritani, un important membre présumé d’al-Qaïda, arrêté au Pakistan en 2011, et qui aurait été détenu depuis sur la base américaine de Bagram en Afghanistan. 

D’après une source judiciaire spécialisée dans les dossiers de terrorisme, un prisonnier mauritanien accusé de terrorisme aurait bien été remis vendredi soir aux autorités de Nouakchott. « Il s’agit de Youssouf al-Mauritani, qui était détenu sur la base de Bagram en Afghanistan et faisait l’objet d’un mandat d’arrêt international émis par la Mauritanie », a déclaré cette source.

En septembre 2011, les autorités pakistanaises annoncent l’arrestation de Youssouf al-Mauritani et de deux autres membres présumés d’al-Qaïda, à Quetta, une ville du sud-ouest du pays. La Maison Blanche se félicite alors de l’arrestation, résultat selon Islamabad, de la coopération entre ses services de renseignement et la CIA.

Le prisonnier aurait ensuite été transféré sur la base américaine de Bagram, en Afghanistan. Au moment de son arrestation, les autorités pakistanaises affirment qu’al-Mauritani tient un rang élevé au sein d’al-Qaïda. Selon le communiqué d’alors, il aurait pris directement ses ordres d’Oussama Ben Laden, qui l’aurait chargé de préparer des attaques contre des intérêts américains, européens et australiens.

RFI

Etats-Unis

AFP

Le président soudanais, en Russie, demande une protection contre les Etats-Unis

Le président soudanais, en Russie, demande une protection contre les Etats-Unis

AFP

Lutte contre Boko Haram: les Etats-Unis demandent au Nigeria plus de "transparence"

Lutte contre Boko Haram: les Etats-Unis demandent au Nigeria plus de "transparence"

AFP

Les Etats-Unis appellent Khartoum

Les Etats-Unis appellent Khartoum

Mauritanie

AFP

Sénégal: des ONG renoncent

Sénégal: des ONG renoncent

AFP

La Mauritanie appelle

La Mauritanie appelle

AFP

Sénat supprimé en Mauritanie

Sénat supprimé en Mauritanie