mis à jour le

Quand la justice de Nadhir Ben Ammou est sous la pression des américains !

Le ministre de la Justice a annoncé ce vendredi que « le parquet a fait appel du verdict clément pour 20 assaillants de l’ambassade américaine à Tunis condamnés à des peines de prison avec sursis », assurant comprendre la colère de Washington.

Le ministère public a fait appel (…). Nous comprenons la réaction des Etats-Unis étant donné qu’ils sont la partie lésée, que les dégâts étaient énormes et que le verdict était clément, a déclaré le ministre Nadhir Ben Ammou, ajoutant que l’Etat tunisien n’était pas satisfait de ce procès.

Le tribunal de première instance de Tunis a condamné mardi 7 mai à deux ans de prison avec sursis 20 islamistes casseurs ayant participé le vendredi 14 septembre 2012 à l’attaque de l’ambassade .

Le procès éclair n’a duré qu’une demi-journée et le verdict avait été rendu dans la nuit.

L’Ambassade américaine avait réagi le lendemain en se disant profondément inquiète.

Le gouvernement tunisien a déclaré publiquement son opposition à ceux qui ont recours à la violence. Par ses actions, le gouvernement tunisien doit également démontrer qu’il n’y a aucune tolérance envers ceux qui encouragent et utilisent la violence pour atteindre leurs objectifs. Le verdict du 28 mai a échoué à cet égard, avait estimé l’Ambassade.

Le ministre de la Justice a soutenu ce vendredi que la décision de faire appel avait été prise avant même la publication du communiqué de l’ambassade, alors que ce texte avait été dénoncé par certains politiques comme une tentative d’ingérence dans les affaires tunisiennes.

Ben Ammou a estimé que le jugement prononcé mardi était contraire à la loi.

Environ 80 personnes sont encore dans l’attente d’un procès pour leur participation aux violences du 14 septembre, selon leurs avocats.

Les organisateurs présumés n’ont pas été arrêtés, en particulier Abou Iaydh, chef du mouvement jihadiste Ansar Asharia et vétéran d’Al-Qaïda en Afghanistan, qui est en fuite.

justice

AFP

Madagascar: la ministre de la Justice nie avoir accepté un pot-de-vin d'un évadé français

Madagascar: la ministre de la Justice nie avoir accepté un pot-de-vin d'un évadé français

AFP

Gabon: l'opposant Jean Ping dépose une requête en justice

Gabon: l'opposant Jean Ping dépose une requête en justice

AFP

Afrique du Sud: la justice évoque une procédure de destitution du président Zuma

Afrique du Sud: la justice évoque une procédure de destitution du président Zuma

Américains

AFP

Libération des quatre Canadiens et Américains enlevés au Nigeria

Libération des quatre Canadiens et Américains enlevés au Nigeria

AFP

Nigeria: deux Américains et deux Canadiens enlevés dans le nord

Nigeria: deux Américains et deux Canadiens enlevés dans le nord

AFP

Les élus américains s'inquiètent de la présence militaire en Afrique

Les élus américains s'inquiètent de la présence militaire en Afrique