mis à jour le

Kamel Gadhgadhi, impliqué dans l’affaire du dépôt d’armes à Mnihla

Mohamed Ali Aroui, porte-parole du ministère de l’Intérieur.

Le porte-parole du ministère de l’Intérieur a annoncé aujourd’hui, lors d’une conférence de presse à la caserne de L’Aouina, que l’empreinte digitale de Kamel Gadhgadhi, l’un des cinq suspects [1] du meurtre de Chokri Belaid, a été retrouvée sur la porte de la voiture de la STEG (une Ford) qui a servi de véhicule à des extrémistes religieux pour transporter des armes[2] de Douar Hicher [3] à un dépôt dans la municipalité de Mnihla.

Ce dépôt, découvert le 20 février dernier, grâce à une banale recherche de la voiture de la STEG, contenait des kalachnikovs et des lance-roquettes selon l'ex-porte-parole du ministère Khaled Tarrouche.

Il est à rappeler que, le 29 mai, la Brigade spéciale de lutte contre le terrorisme, rattachée à la garde nationale, a arrêté un dénommé Saber Mechri, personne classée « très dangereuse » d’après le ministère. D'autres « matériels » ont été découverts également.

Ainsi, l’un des présumés assassins de Chokri Belaid, Gadhgadhi, serait également impliqué dans l’importation et le trafic d’armes à des fins criminelles.

Par ailleurs, le porte-parole du ministère de l’Intérieur, Mohamed Ali Aroui, a rajouté que :

Outre les 40 personnes actuellement détenues et impliquées dans les événements de Chambi, les unités de la Garde nationale ont arrêté, le 28 mai, trois membres qui finançaient et soutenaient les terroristes à Jebal Chambi. Avec l’arrestation hier de Saber Mechri et aujourd’hui d’un autre individu descendu de la montagne et arrêté par la Garde nationale, le nombre s’élève maintenant à 45 détenus.

Des terroristes à Jebal Chambi en contact avec un leader d’Al Qaida

Toujours d’après M. Aroui, certains membres positionnés à Jbal Chambi ont eu des communications téléphoniques avec des Algériens, notamment avec un leader d’Al Qaida dénommé Moussa Abou Rahla. Ces personnes seraient toutes en liaison “avec certains membres terroristes au Yémen, au Mali et dans d’autres endroits

L’implication de certains leaders et membres actifs d’Ansar Chariaa dans les événements de Jebal Chambi a été également confirmée sans pour autant apporter des preuves tangibles. Selon M. Aroui, l’assassinat de Chokri Belaid, les événements de Chambi, l’affaire Bir Ali Ben Khlifa, Rouhiya et les dépôts d’armes sont tous initiés par des cellules terroristes coordonnées.

____________
[Notes]

[1] : Marouane Bel Haj Salah, Ezzeddine Abdellaoui, Salem Marrakchi, Ahmed Rouissi et Kamel Gadhgadhi sont les cinq suspects dans l’assassinat de Chokri Belaid.

[2] La voiture de la Steg a été volée de la cité El Kadhra (Tunis)

[3] Douar Hicher : ville située dans la banlieue ouest de Tunis

Nawaat

Ses derniers articles: Peut-on (encore) se passer des banques au quotidien en Tunisie?  En Tunisie, le "plus grand drapeau au monde" ne fait pas l’unanimité  Tunisie-Union européenne: une mise sous tutelle déguisée 

dépôt

AFP

Libye: au moins 29 morts dans l'explosion d'un dépôt d'armes

Libye: au moins 29 morts dans l'explosion d'un dépôt d'armes

AFP

Burkina: 11 soldats de l'ex-garde de Compaoré arrêtés après l'attaque d'un dépôt d'armes

Burkina: 11 soldats de l'ex-garde de Compaoré arrêtés après l'attaque d'un dépôt d'armes

AFP

Burkina Faso: attaque d'un dépôt d'armes par d' anciens putschistes

Burkina Faso: attaque d'un dépôt d'armes par d' anciens putschistes