mis à jour le

Promotion du bien-être de l'enfance : Le PDG Nigel Chapman grand témoin des réalisations de Plan au Burkina

Le président directeur général de l'ONG PLAN, Nigel Chapman était en visite ces 29 et 30 mai 2013 dans les provinces de Séno et du Sanmantenga. Accompagné du directeur régional pour l'Afrique de l'Ouest, Adama Coulibaly, du directeur résident Mark Wentling, M. Chapman est venu toucher du doigt les réalisations de Plan au Burkina, qui accueille le plus vaste programme de l'ONG dans la région ouest-africaine.

En effet, dans le domaine de l'éducation et de la protection des enfants, en particulier des jeunes filles, de celui de l'accès à l'eau potable et à l'assainissement ou encore de façon plus générale de soutien aux groupes vulnérables comme les réfugiés ou les femmes, les actions de Plan au Burkina sont beaucoup appréciables.

A kaya, Pissila, Tikato et Goudebo où il s'est rendu, Nigel Chapman a constaté par lui-même les résultats de l'action de Plan et de ses partenaires (HCR, PAM, OCADES, services déconcentrés de l'Etat, communes, etc.) au profit des groupes ci-cités.

Education des jeunes filles

A Kaya, le PDG de Plan et sa suite ont visité ce 30 mai, le Centre et le Collèges des jeunes filles. La réalisation de ces structures vise à booster l'éducation des jeunes filles dans la province.

Au Sanmatenga, le taux d'admission au post primaire en 2008-2009 était de 20.8% pour les filles et de 29.5% pour les garçons. Les obstacles à l'éducation des filles y sont en effet nombreux dont l'absence de sites d'accueil pour les adolescentes venant des villages éloignés. Plan Burkina a alors entrepris de réaliser des structures d'accueil comme le Centre d'accueil et de formation de Kaya. Ce Centre compte un dortoir, un réfectoire, un studio pour les s½urs. Un forage muni d'une adduction simplifiée a été réalisé dans le Centre.

Au total, 50 filles y sont actuellement hébergées. Par ailleurs, pour offrir des conditions optimales aux élèves, Plan Burkina en partenariat avec la mairie de Kaya a construit, à l'extérieur du foyer, un établissement secondaire dénommé Collège des Jeunes Fille de Kaya. Le collège a ouvert ses portes cette année scolaire 2012-2013 et compte une cinquantaine d'élèves.

Ecole ''Bright'' de Pissila

Après Kaya, Nigel Chapman a mis le cap sur Pissila. Dans cette localité distante de 30 km, c'est l'école ''Bright'' du secteur 4 de la commune qui a l'honneur de recevoir le grand patron de PLAN. Aux côtés des enseignants et des élèves, le premier adjoint au maire, ''Le Touroun Naaba'' est là pour lui souhaiter la bienvenue.

Comme son nom l'indique, l'école visitée a été construite dans le cadre du projet « Bright » destiné à la promotion de l'éducation des enfants et en particulier des jeunes filles. L'école de Pissila fait partie des meilleurs établissements en termes de résultats. Sa première promotion en classe de CM2 (44 élèves dont 31 filles et 13 garçons) au cours de l'année 2011-2012, a fait un taux de succès à l'examen du CEPE (Certificat d'études primaires élémentaire) de 88, 64% dont 87,10% pour les filles et 92, 31% pour les garçons.

Les pensionnaires de l'école Bissongo (école maternelle) de Pissila ont aussi reçu la visite du PDG de Plan. Ouverte aux élèves de 3-5 ans, l'école présente un effectif de 120 enfants dont 72 filles et 48 garçons.

Groupements féminins de Tikato

A Tikato, village de la commune de Pissila, Nigel Chapman a eu des échanges directs et enrichissants avec les membres des groupes féminins d'épargne et de crédits villageois. Les groupes féminins d'épargne de Tikato, au nom de 6, sont constitués chacun de 30 femmes qui s'associent, épargnent leur argent sur un cycle qui dure entre 9 et 12 mois. Chaque groupe dispose d'un comité de gestion élu par les paires composé de 5 membres. Les parts des membres sont enregistrées dans un carnet de compte. L'épargne collectée permet aux membres de se faire des prêts qu'elles remboursent avec des intérêts. Ces fonds aident aussi à venir en soutien aux membres en cas de d'événements malheureux et heureux.

Plan accompagne les groupes d'épargne de Tikato dans les activités de sensibilisation en matière d'éducation, de santé, d'hygiène et de protection des enfants. Dans ce cadre, des échanges sont en cours entre Plan et des institutions de micro finance pour la sécurisation des fonds des groupes et pour la diversification des opportunités de financement.

Le PDG de Plan a aussi visité à Tikato un forage dont le débit est estimé à 5,10 m3/h, avec une profondeur tubée de 63,44 m. L'ouvrage est composé d'une pompe à motricité humaine, d'une margelle et d'une superstructure. Pour l'entretien du forage, un comité de gestion de point d'eau a été créé en attendant la mise en place effective des Associations des Usagers d'Eau (AUE). En outre, pour garantir la pérennité de l'ouvrage, un compte bancaire a été ouvert par la communauté pour prendre en charge les éventuelles pannes.

Ce forage de Tikato a été réalisé dans le cadre du Projet renforcement de l'accès aux services d'eau potable, d'hygiène et d'assainissement (PRESEA) qui a comme acteurs Plan et l'Union européenne.

Réfugiés de Goudebo

Avant le Sanmatenga, c'est d'abord le camp de réfugiés maliens de Goudebo qui a reçu le PDG de Plan ce mercredi 29 mai 2013. Dans ce village, situé à 15 km de Dori, Nigel Chapman a visité des infrastructures scolaires, d'eau et d'assainissement réalisées avec le concours de Plan et de ses partenaires.

L'école visitée a un effectif de 676 élèves dont 373 garçons et 303 filles. La plupart des apprenants ici sont des enfants des réfugiés maliens. Le personnel enseignant comprend 28 agents dont 19 femmes et 9 hommes. Ce personnel est composé ainsi qu'il suit : 5 enseignants refugiés, 20 enseignants volontaires nationaux et 3 enseignants titulaires.

Diverses préoccupations exprimées

Après la visite des services, le PDG de Plan s'est entretenu, comme il le fera avec ses interlocuteurs des autres localités visitées, avec les représentants des réfugiés maliens du camp de Goudebo habité par plus de 10 600 âmes.

Dans les différentes localités visitées, diverses préoccupations ont été exprimées.

A Goudebo, les représentants des refugiés maliens souhaitent que leurs conditions de vie soient davantage améliorées. Ils veulent plus de forages, et surtout des latrines de meilleure qualité car certains des ouvrages dont ils disposent actuellement constituent des dangers pour les enfants et les personnes âgées parce qu'ils ne sont pas construits en matériaux solides.

A Kaya, il faut équiper le Collège de jeunes de filles qui manque encore de beaucoup de choses.

A Pissila, les effectifs des établissements visités sont pléthoriques. A l'école ''Bright'', le nombre des élèves par classe varie entre 85 et 95. Quant à Bissongo, il affiche, on l'a vu, un effectif de 120 élèves.

A Tikato, c'est les groupements féminins d'épargne qu'il faut consolider à travers la sécurisation de leur épargne.

Face à ces différentes préoccupations soulevées, le PDG de Plan s'est voulu rassurant. S'il n'a pas pris à proprement parler d'engagements sur le champ, Nigel Chapman, a dit que les questions soulevées allaient faire l'objet d'examen par Plan et ses partenaires pour voir ce qui pouvait être fait.

Partout où il est passé dans le cadre de sa tournée au Sahel et au Centre-Nord, le PDG de Plan a rendu une visite de courtoisie aux autorités régionales. D'abord, c'est le gouverneur du Sahel, le Colonel-Major Boureima Yiougo qui l'a accueilli à Dori en fin de matinée du mercredi 29 mai 2013. Dans la soirée, c'est le gouverneur du Centre-Nord, Mariam Diallo/Zoromé qui l'a reçu à dîner. L'un et l'autre gouverneur ont souhaité la bienvenue à l'illustre hôte et se sont félicités de l'action de Plan dans leur région.

« Visite satisfaisante et complète »

Au terme de sa tournée le grand témoin des actions de Plan au Burkina qu'est devenu Nigel Chapman s'est dit satisfait de ce qu'il a vu et entendu au Faso.

C'était d'ailleurs, son objectif principal : venir constater par lui-même ce que fait Plan au pays des Hommes intègres, au lieu de se contenter des rapports classiques.

« J'ai visité des écoles, des infrastructures d'eau et d'assainissement. J'ai vu beaucoup de choses. C'a été une visite satisfaisante, une visite complète », nous confie l'illustre visiteur. A l'écouter, c'est un PDG fier des actions de Plan au Burkina et conscient de la nécessité de faire davantage qui s'apprête à rejoindre Londres, siège de Plan International.

Grégoire B. BAZIE

Lefaso.net

Le Faso

Ses derniers articles: Tirage au sort des barrages de la coupe du monde 2014 :  Paroisse de Bissighin : les élèves et étudiants  Coupe OAPI : ONEA en dames et SONABHY en hommes 

bien-être

classement

Les 10 meilleures villes africaines

Les 10 meilleures villes africaines

Nabil

Jérôme Kaboré, Président de l'association nationale pour le bien-être des enseignants du primaire du Burkina Faso, ANEP : Améliorer impérativement la condition enseignante

Jérôme Kaboré, Président de l'association nationale pour le bien-être des enseignants du primaire du Burkina Faso, ANEP : Améliorer impérativement la condition enseignante

webmaster

Karethic vous fait découvrir ses nouvelles gammes « beautés », et « Bien-être »

Karethic vous fait découvrir ses nouvelles gammes « beautés », et « Bien-être »

PDG

AFP

Afrique du Sud: démission du PDG du fournisseur national d'électricité

Afrique du Sud: démission du PDG du fournisseur national d'électricité

AFP

Transports: 7e PDG en quatre ans pour la compagnie aérienne South African Airways

Transports: 7e PDG en quatre ans pour la compagnie aérienne South African Airways

AFP

Téléphonie: démission du PDG du groupe sud-africain MTN après une amende au Nigeria

Téléphonie: démission du PDG du groupe sud-africain MTN après une amende au Nigeria

Burkina

AFP

Burkina Faso: un plan de développement de 23,5 milliards d'euros

Burkina Faso: un plan de développement de 23,5 milliards d'euros

AFP

Burkina Faso: le gouvernement affirme avoir déjoué un putsch

Burkina Faso: le gouvernement affirme avoir déjoué un putsch

AFP

Le Burkina Faso inaugure sa première usine de lampes solaires

Le Burkina Faso inaugure sa première usine de lampes solaires