mis à jour le

COMPAGNONNAGE AVEC MACKY SALL Chaque allié de Macky s’assume à sa façon

Dans un entretien publié par L'Observateur d'hier, Macky Sall reconnaît que parmi ses alliés certains sont à ses côtés, d'autres ont choisi d'adopter une liberté de ton. A l'Alliance des forces de progrès (Afp) et au Parti socialiste (Ps), l'on réaffirme son ancrage dans Benno Bokk Yaakaar. Mais à Rewmi, l'on est plus que jamais déterminé à garder sa liberté de ton

Il ne veut pas d'une surprise désagréable. Encore moins d'une déception politique. Macky Sall qui mise (trop ?) sur la coalition Bennoo Bokk Yaakaar pour mener à bien sa mission sait que les positions sont clairement définies. Comme l'a reconnu le chef de l'Etat dans un entretien paru dans L'Observateur d'hier, certains de ses alliés sont à ses côtés, d'autres ont choisi d'adopter une liberté de ton. Chacun assume.

Liberté de ton ! Une expression qui fait penser que Macky Sall égratigne le parti Rewmi de Idrissa Seck qui s'est signalé ces derniers temps par ses critiques acerbes à l'endroit du régime. «Rewmi doxul» (rien ne marche), avait vertement critiqué Idrissa Seck, après un an de gestion du régime de Macky Sall. Mais à Rewmi, on se refuse de trop s'épancher sur la question, prétextant que Macky Sall n'a fait que définir une situation qui est déjà là. «Macky Sall a reconnu une situation qui existe, soutient Thierno Bocoum (responsable des jeunes de Rewmi). A Rewmi, nous n'allons pas dévier de notre chemin. Nous évoluerons toujours avec cette liberté de ton.» C'est clair.

Au Parti socialiste aussi, l'on ne varie pas dans sa position. Les socialistes assument toujours leur ancrage dans Benno Bokk Yaakaar (Bby). Ousmane Tanor Dieng est fomel : «Nous sommes dans la coalition. Nous faisons tout ce que nous pouvons pour consolider la coalition. Nous pensons qu'elle est utile pour la stabilité du pays. Nous n'avons pas de problème avec qui que ce soit.» Le leader du Parti socialiste de préciser : «Nous assumons notre ancrage et notre appartenance à Bby. Il y a une parfaite cohérence dans ce que nous faisons.» Tanor rappelle que son parti est allé à la Présidentielle et aux Législatives et qu'il travaille ensemble dans le gouvernement, à l'Assemblée nationale et sans aucune difficulté. Mais pour les Locales, même si leur préférence est d'aller avec la coalition, avec la liberté dont il jouit, là où ce n'est pas possible, chacun s'organisera pour aller aux Locales et avec leurs alliés, ils se retrouveront au Conseil municipal.

L'Alliance des forces de progrès (Afp) embouche la même trompette. Son porte-parole, le Dr Malick Diop réaffirme l'ancrage de leur formation politique dans ladite coalition. «Bennoo Bokk Yaakaar constitue une force politique extrêmement importante dans le landerneau politique. Elle constitue aussi l'espoir des Sénégalais. Nous avons toujours parlé de notre ancrage dans Bby pour le développement du pays, pour surtout satisfaire leurs besoins.» Sur les différentes attitudes notées au sein de Bby, Malick Diop pense que «dans une grande coalition, tout le monde n'a pas le même comportement. Mais tout le monde connaît la position de l'Afp par rapport à Bby, notre appui au président de la République parce que nous sommes dans le gouvernement. Le Président Moustapha Niasse dirige l'Assemblée comme il faut.»

Pour lui, le plus important, c'est que tous les partis qui composent la coalition se massifient à la base. «On demande surtout aux partis politiques de se massifier à la base. L'Afp est un grand parti politique, un parti de masse qui se retrouve dans les 588 collectivités locales du pays et qui est un parti qui existe et qui se massifie et tous les partis de Bby doivent faire de même. C'est ce qui va donner une force à la coalition. Il est important que chaque parti puisse jouer sa partition à la base. Au niveau de l'Afp, ce qui est important pour nous, c'est la massification de notre parti. On y travaille tous les jours.»

L'Observateur

Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye