mis à jour le

Grands et petits barrages à pied d’égalité

«Un barrage par an» avait dit Hassan II. Dès 1998, juste avant son décès, l’objectif d’irriguer un million d’hectares est pratiquement atteint. L’histoire continue avec des barrages nouvellement édifiés tels que celui de Zerrar dans la région d’Essaouira. Jamal Mahfoud nous parle d’une «créature institutionnelle» très peu connue et qu’il préside: le Comité marocain des barrages.

Légende Image: 

C’est au barrage Zerrar, à 30 km d’Essaouira, que Jamal Mahfoud dresse la feuille de route du Comité marocain des barrages qu’il préside

en lire plus

L'Economiste

Ses derniers articles: Placard  Un Monde Fou  De Bonnes Sources