mis à jour le

Le savon est le produit le plus utilisé à Kinshasa, révèle une étude de Target

Environ 96% des habitants de Kinshasa utilisent le savon tous les jours, indique une étude de l'agence Target SPRL dont les résultats ont été publiés mercredi 29 mai. L'étude sur le marché de consommation a été menée du 11 au 13 janvier 2013 sur un échantillon de 1 000 personnes sélectionnées par la méthode des [...]

Radio Okapi

Ses derniers articles: Plus de 7000 Burundais se sont réfugiés en RDC depuis le début de la crise  La RDC envisage de dépénaliser l'avortement pour lutter contre les bébés abandonnés  RDC: Comment mieux prendre en charge les victimes des viols 

savon

AFP

Burkina: un savon contre le paludisme

Burkina: un savon contre le paludisme

Nicolas

Vincent Kompany : qui a volé mon savon sous la douche ?

Vincent Kompany : qui a volé mon savon sous la douche ?

webmaster

Des étudiants africains inventent un savon contre le paludisme

Des étudiants africains inventent un savon contre le paludisme

produit

AFP

Les diamants, produit de luxe de plus en plus rare dans les entrailles de la Terre

Les diamants, produit de luxe de plus en plus rare dans les entrailles de la Terre

Grand cru

Le clos des Baobabs: à la découverte d'un vin rouge 100% sénégalais

Le clos des Baobabs: à la découverte d'un vin rouge 100% sénégalais

TAP

Omar Khairat : "Je suis heureux de me retrouver à Carthage où je me suis produit il y'a 17 ans...avec cette fois un orchestre mixte"

Omar Khairat : "Je suis heureux de me retrouver à Carthage où je me suis produit il y'a 17 ans...avec cette fois un orchestre mixte"

étude

AFP

Une étude alerte sur la faible reproduction des éléphants de forêt

Une étude alerte sur la faible reproduction des éléphants de forêt

AFP

Ebola: un antipaludéen a nettement réduit la mortalité de malades, selon une étude

Ebola: un antipaludéen a nettement réduit la mortalité de malades, selon une étude

AFP

Le Liberia lance une vaste étude pour mieux cerner le "syndrome post-Ebola"

Le Liberia lance une vaste étude pour mieux cerner le "syndrome post-Ebola"