mis à jour le

Médias et élections : UN UTILE RAPPEL DES DROITS ET DEVOIRS

Il reviendra aux journalistes de contribuer à la transparence des scrutins électoraux, à l'amélioration du jeu démocratique en éclairant le choix des électeurs

Le ministre de la Communication, Manga Dembélé, a présidé jeudi, un atelier de formation des formateurs sur le thème « médias et élections ». La cérémonie d'ouverture de la session s'est déroulée à la Maison de la presse en présence de la présidente du Conseil supérieur de la communication (CSC), Mme Togola Marie Jacqueline Nana, et de plusieurs patrons de presse.

Les élections présidentielle et législative de 2013, a rappelé Mme Togola Marie Jacqueline Nana, vont se dérouler dans de contexte particulier d'une crise majeure qui interpelle chacun d'entre nous. Ces élections qui constituent le second volet de la feuille de route du gouvernement doivent être une réussite et ce pari, selon la présidente du Conseil supérieur de la communication, ne saurait être gagné sans la presse malienne, une presse qui devra se donner des repères professionnels et déontologiques.

Média copieLes journalistes, les animateurs de la presse écrite et audiovisuelle durant cette période sensible des élections auront l'impérieux devoir d'assurer la gestion de l'information avec responsabilité et professionnalisme, a-t-elle averti. Il leur reviendra, a-t-elle ajouté, de concert avec les acteurs politiques de contribuer à la transparence des scrutins électoraux, à l'amélioration du jeu démocratique en mettant à la disposition de l'électeur des informations conformes à la réalité lui permettant ainsi de faire un choix éclairé. En retour, il faut que les hommes de médias aient accès aux sources d'information et que la sécurité dans leur travail soit garantie, ce qui n'a pas toujours été le cas, déplore Mme Togola.

Si l'on constate de nombreux dérapages dans la presse malienne, c'est en partie à cause d'un déficit de formation, analyse-t-elle pour expliquer que les hommes de média ont besoin de consolider leurs connaissances sur le mécanisme même des élections afin de mieux en débattre et pour mieux informer les acteurs concernés et tout le public.

C'est pourquoi le CSC, dans le cadre de ses traditionnelles activités liées aux élections, a initié cette rencontre de 2 jours pour permettre à des journalistes et animateurs de toutes les régions du Mali et du district de Bamako de bénéficier des connaissances d'éminents spécialistes. Au programme des thèmes tels que « processus électoral : ses différentes étapes » ; « collecte et traitement de l'information en période électorale et en temps de conflit, responsabilité du journaliste » et « scrutin électoral : surveillance, proclamation des résultats et gestion du contentieux ».

Pour le ministre de la Communication, les consultations électorales sont le baromètre de tout régime démocratique. Il ne fait plus de doute, a souligné Manga Dembélé, que la période électorale est ouverte au Mali depuis la convocation du collège électoral pour la tenue du premier tour de l'élection présidentielle le 28 juillet 2013. Comme tous les acteurs du processus électoral, a souligné le ministre, les médias doivent donc renforcer leur capacité à assurer efficacement leur rôle de couverture des élections mais aussi de formation citoyenne. La série de formations organisée par le CSC va ainsi aider à préparer les professionnels de la communication à faire face à leurs devoirs et obligations.

Pour les échéances, la responsabilité des hommes de médias sera importante car il s'agira selon le cas de désamorcer les situations de tension, d'alerter sur les risques de fraude ou de violence, a indiqué Manga Dembélé. De son point de vue, ce qui est attendu des médias ce n'est pas seulement la participation au processus mais leur contribution à amplifier les discours sains en particulier lors des campagnes électorales. Les prochaines élections, a rappelé le ministre, seront marquées du sceau de plusieurs innovations comme le recours à la biométrie, l'usage de la carte NINA à titre de carte d'électeur, l'exhortation du citoyen à disposer de sa carte et à fournir toute information tendant à faciliter le vote.

S. DOUMBIA

 

L'essor

Ses derniers articles: Mopti : Transport de viande, un casse-tête sanitaire  Promotion de la femme : RACHELLE DJANGONE MIAN S’EN VA  Sécurité alimentaire : DES CEREALES A 

médias

AFP

Trois grands médias s'allient pour lancer InfoMigrants, site d'info pour les migrants

Trois grands médias s'allient pour lancer InfoMigrants, site d'info pour les migrants

AFP

Togo: deux médias audiovisuels interdits d'émettre

Togo: deux médias audiovisuels interdits d'émettre

AFP

L'Egypte met en place un conseil pour surveiller les médias

L'Egypte met en place un conseil pour surveiller les médias

élections

AFP

Elections au Kenya: le président met en garde les fauteurs de troubles

Elections au Kenya: le président met en garde les fauteurs de troubles

AFP

RDC: Kinshasa veut financer les élections avec des ressources "internes"

RDC: Kinshasa veut financer les élections avec des ressources "internes"

AFP

Gambie: législatives jeudi, premières élections post-Jammeh

Gambie: législatives jeudi, premières élections post-Jammeh

droits

AFP

Burundi: la plus ancienne ligue des droits de l'homme "radiée"

Burundi: la plus ancienne ligue des droits de l'homme "radiée"

AFP

Centrafrique: les violations des droits de l'homme en hausse, selon l'ONU

Centrafrique: les violations des droits de l'homme en hausse, selon l'ONU

AFP

Burundi: "descente aux enfers" en matière des droits de l'Homme

Burundi: "descente aux enfers" en matière des droits de l'Homme